Les autres drogues

Le dopage et ses risques

image_pdfimage_print

dopageLes risques pour la santé

A ce jour, on ne peut pas établir formellement une relation précise entre le dopage et des pathologies spécifiques. Cependant, on peut affirmer que la prise de produits dopants peut avoir des conséquences d’une extrême gravité sur la santé : accidents cardiaques et circulatoires, insuffisances rénales et hépatiques, cancers, impuissance, stérilité, troubles pendant la grossesse, des troubles psychologiques et du comportement … Il peut y avoir d’autres conséquences lorsqu’on consomme plusieurs substances en même temps, lorsqu’on est dépendant à certaines substances (la caféine par exemple)…

Que ce soit dans le domaine sportif ou pas, les effets nocifs sur la santé dépendent de la nature des substances consommées, de la durée de leur consommation, de la manière dont on se les administre, de l’état général de chacun …
En fait, on cherche à augmenter ses performances physiques ou intellectuelles, ou à éviter que ses performances diminuent.

On pourrait dire alors qu’on se ment à soi-même, en endossant des capacités qui ne sont pas vraiment les nôtres. On peut se retrouver en décalage avec nous-mêmes, ne plus être « vrai », Cette pratique peut également amener à rompre les liens avec son entourage, et à se retrouver dans un isolement social réel.

Ce que dit la loi

Dans le cadre du sport de haut niveau, la France est l’un des premiers pays européens à avoir pris des dispositions législatives à l’encontre des conduites dopantes. La dernière loi en date est la loi n°2008-650 du 3 juillet 2008.

La loi poursuit deux objectifs :

  • maintenir l’éthique du sport en condamnant la tricherie
  • assurer et protéger l’intégrité physique et la santé des sportifs.

 Cette loi vise à « éviter l’utilisation de substances ou de procédés destinés à augmenter artificiellement le rendement des sportifs à l’occasion d’une compétition ou d’un entraînement ». Les stimulants, narcotiques, agents anabolisants sont interdits, ainsi que le dopage sanguin, les manipulations pharmacologiques, chimiques et physiques.

Dans les autres domaines que le sport, lorsqu’une substance (médicament, complément alimentaire) est utilisée dans le but de surmonter une difficulté (un examen, un entretien d’embauche, un travail laborieux), elle ne tombe pas sous le coup de la loi… mais cela ne veut pas dire que sa consommation est moins grave !

Les sanctions :
Les sportifs qui se dopent sont passibles de sanctions, par les Fédérations ou par l’Agence française de lutte contre le dopage, qui peuvent aller jusqu’à l’interdiction définitive de compétition. En cas d’obstacle au contrôle ou de violation des interdictions : 6 mois d’emprisonnement et 7500 euros d’amende. En cas de détention ou d’usage de substance ou procédé interdit : un an d’emprisonnement et 3750 euros d’amende.

Articles similaires

109 commentaires

  1. Bonjour, ce site est génial ! J’ai pu réussir ma disserte sur le découpage du jambon. Merci beaucoup !! :yahoo: :yahoo: :yahoo: