Les drogues du violeur piégées par une paille ?

image_pdfimage_print

Des chercheurs de l’université de Tel-Aviv, en Israël, ont mis au point un instrument en forme de paille en plastique qui permettrait de détecter dans une boisson la présence des deux drogues les plus utilisées pour perpétrer un viol – le GHB et la Ketamine…

Jeune fille que boit

La « paille », dans laquelle on aspire un peu de liquide, est équipée d’un tout petit détecteur et change de couleur si GHB ou Ketamine sont détectés.

Problème : une autre drogue, qui peut être utilisée de la même façon, le Flunitrazépam, n’est pas détectée par l’engin qui est en voie de commercialisation. Affaire à suivre, donc….

Un commentaire

  1. En fait, les chercheurs on mis au point une paille qui détecte les drogues de viol que les violeurs mettent discrètement dans le vers des victimes(soirée, diner…). Elles sont ensuite « sonné » et les violeurs « agissent » 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page