Idées noires

Parler de ses idées suicidaires sur Fil Santé Jeunes

image_pdfimage_print

Sur Fil Santé Jeunes on peut parler de tout et sans tabou, en toute confiance. Le mal-être et l’envie de mourir font partie des sujets que vous abordez au téléphone, sur le chat’, le forum ou encore dans l’espace Pose tes Questions. Pour certains d’entre vous c’est une première : vous n’aviez encore jamais osé formuler ce que vous ressentez. Pour d’autres, c’est une ultime tentative d’être entendus et soutenus dans ce moment très difficile où la mort vous apparaît comme « unique solution ».

Parler de ses envies de mourir sur Fil Santé Jeunes

Beaucoup d’entre vous nous disent que sur Fil Santé Jeunes, être anonyme libère la parole. Vous vous sentez plus à l’aise pour aborder des thèmes intimes, délicats, graves qui pourraient être « mal accueillis » par vos proches. En effet, dire qu’on a envie de mourir à ses parents, sa copine, son meilleur copain peut provoquer chez eux des réactions éloignées de celles qu’on attendait et qui ne soulagent pas : par exemple, évoquer des idées suicidaires peut les angoisser et du coup amplifier de façon négative ce que vous-mêmes vous ressentez. Ils tiennent alors des propos jugeants, ou ils banalisent ou au contraire ils dramatisent. Au lieu d’être soulagé, compris et soutenu, on peut se sentir coupable de provoquer chez l’autre de l’inquiétude, de la colère, de la tristesse…

Sur Fil Santé Jeunes, les professionnels de l’équipe sont formés à entendre ces idées et à ne pas en avoir « peur ». En effet, parler de la mort peur faire peur. Quand à un certain moment de sa vie on peut avoir l’impression que la mort est la seule solution, en parler sur Fil Santé Jeunes peut permettre d’apaiser cette impression et de commencer à envisager d’autres solutions que celles de mourir.

La crise suicidaire sur Fil Santé Jeunes

Parfois vous nous appelez car vous êtes « à bout », sur le point de passer à l’acte : les idées suicidaires sont devenues plus présentes, plus pressantes, elles prennent forme, se concrétisent… C’est ce qu’on appelle la « crise suicidaire ». L’écoutant prend alors le temps de vous écouter et de vous guider vers un apaisement de cette crise. En vous permettant de mettre des mots sur ce que vous ressentez, sur vos projets de suicide, sur les questions que vous vous posez, sur les craintes que vous avez, il arrive que la crise suicidaire trouve une issue. Une fois apaisée, on peut alors envisager de mettre en place une prise en charge ou de réinvestir celle qui est déjà en place, si c’est le cas.

Dans des cas exceptionnels, il peut arriver que la crise suicidaire se soit transformée en passage à l’acte suicidaire. Vous nous contactez alors suite à une prise excessive de médicaments, d’alcool ou en possession d’un objet que vous projetez d’utiliser pour vous faire du mal. Sur Fil Santé Jeunes, après avoir évalué le risque létal (c’est-à-dire le risque d’entraîner la mort) on peut être amené à envoyer des secours. Vous écouter, vous informer, vous orienter sont nos missions. Mais quand il s’agit de suicide, il peut arriver que les professionnels de l’équipe sortent du cadre habituel de leurs missions car ils se doivent d’intervenir pour protéger ceux qui seraient ou se mettraient en danger. Si dans votre grande détresse vous avez décidé de nous joindre, c’est qu’il persiste chez vous un élan vital qui souhaite être soutenu. Vous nous appelez à l’aide, nous vous entendons.

Quand Fil Santé Jeunes ne suffit plus

Cependant, notre dispositif a des limites. Certes, nous sommes en mesure d’entendre votre souffrance, de la soulager temporairement, de gérer la crise suicidaire mais en aucun cas, nous ne pouvons nous substituer à une prise en charge psychologique au long cours. Quand le mal-être est important, installé depuis longtemps, jalonné d’envies suicidaires voire de tentatives de suicides, alors il devient urgent d’être pris en charge de façon concrète et durable. Ce qui ne relève pas des missions de Fil Santé Jeunes. C’est pourquoi il peut arriver que les écoutants de l’équipe insistent pour vous orienter vers une structure, un professionnel en libéral ou vers votre suivi s’il existe déjà.

Pour certains d’entre vous, cet appel à l’aide auprès de Fil Santé Jeunes aura suffi à mettre en route une démarche de prise en charge. Pour d’autres, plusieurs appels seront nécessaires mais dans tous les cas, l’équipe œuvre chaque jour à la prévention du suicide en accueillant par téléphone ou par internet ceux qui vont mal.


Sais-tu que Fil Santé Jeunes est également accessible en LSF et LfPC ? Pour en savoir plus viens lire notre article : Jeunes sourds ou malendants : Fil Santé Jeunes accessible !

Articles similaires

123 commentaires

  1. Bonjour,
    cela fait des années que je vivais avec ma mère qui était bordélique dépressive avec un tdah et mon frère m’a harcelé pendant des années à cause de pb psychiques et j’ai également été harcelée au collège ce qui m’a laissé des répercussions au lycée, j’ai toujours vécu pour ma mère elle était super protectrice et mon père était absent, j’ai durant des années du vivre à son crochet et j’ai l’impression de ne pas avoir vécu ma vie depuis le début alors que j’ai 18 ans j’ai ce sentiment de ne pas vivre et d’être passive à ma vie , j’ai décidé de déménager pour quitter tout ça mais ça m’a suivi et vu que je n’ai pas appris à me connaitre durant toutes ces années je me retrouve seule avec moi meme je n’arrive pas à me débrouiller sans elle je déteste ça donc je sors plus je ne fais plus rien je me sens comme une coquille vide je n’arrive pas à m’organiser ni ranger et n’arrive pas à me faire de vrais amis en plus de ça je commence à developper de l’anxiété et phobie sociale je commence à avoir peur de tout, je n’arrive plus à me nourrir je maigris je souhaite me réorienter mais vu que je sais pas ce qu’il me plait c’est compliqué je n’ai plus d’amour propre et ai envie d’en finir pour de bon j’ai commencé à développer l’idée qu’il serait bon de me tuer mais voulant améliorer ma relation avec Dieu j’ai pas envie de pêcher, que je revienne dans ma ville natale ou que je déménage je me sentirais toujours aussi vide sans but ni objectifs je me demande ce que je fais sur terre alors je laisse la vie défiler et je perds mon temps j’ai juste envie d’en finir et je me demande vrmt pourquoi je suis pas née dans une autre famille, pourquoi j’arrive si peu à me débrouiller seule comme les autres j’ai envie d’en finir pour de bon c’est trop à supporter que j’aille en hp ou quoi rien va changer alors j’ai commencé à me scarifier

    1. Bonjour Lila,
      Tu as bien fait de prendre la parole pour dire ce que tu ressens. Malheureusement, l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Si tu as envie d’échanger avec un professionnel de l’équipe sur ce sujet, nous t’invitons à nous appeler ou à nous contacter par chat’. Le 0800 235 236 est anonyme, gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h – 22h pour le chat’. N’hésite pas à nous contacter!
      L’équipe Fil Santé Jeunes

    2. J’ai envie de partir, mes parents ne le savent pas. C’est une amie qui m’a donné ce site . J’ai 14 ans et je me suis déjà fait harceler, je suis peut-être dépressive, a l’école c l’enfer je suis seule personne ne m’écoute et j’ai besoin d’en parler mes camarades le savent et me disent d’arrêter

      1. Bonjour Dragonnoir,
        Tu sembles être dans une situation de grande souffrance et malheureusement l’espace commentaire ne permet pas un véritable échange. Penses-tu pouvoir nous contacter par téléphone au 0800 235 236 ? Tu peux également nous joindre via le ch@t si c’est plus simple pour toi. Cela te permettrait de nous faire part de ta situation et que l’on trouve une solution ensemble afin de t’aider au mieux. Notre ligne est anonyme et gratuite, ouverte tous les jours de 9h à 23h.
        En ce qui concerne le harcèlement, tu peux te tourner vers le 3018, Gratuit, anonyme, confidentiel – 7j/7 de 9h à 23h. Ils sauront t’écouter et te proposer une solution adaptée à la situation.
        Ne reste pas seul.e avec tout ça, n’hésite pas à nous contacter !
        L’équipe Fil Santé Jeunes

  2. bonjour je m’appelle mila et j’ai 14 ans. Je ne sais pas si c’est le bonne endroit pour parler mais j’en n’est besoin alors voilà j’ai vécu beaucoup de choses horrible dans mon passer qui on eu beaucoup de répercussions sur moi. Maintenant à l’heures ou je vous parle je pense au sucide et je me dis que c’est une solution pour que j’oublie tout. Certaines circonstances font que je ne le fait pas comme pare exemple mais proche comme mes parents qui ne comprendrai pas. Alors j’ai trouvé un moyen de faire diminuer cet douleur mentale. Quand j’ai l’impression que mes souvenirs les plus mauvais vont exploser de partout en moi, je me coupe sa permet de tous les rassembler et de ne plus vraiment penser à ma douleur intérieure car je souffre a l’extérieur. On peux voir ça comme une façon de ne pas aller plus loin a cause de mes idées noir. Pour tout vous dire j,ai peur parce que j’ai l’impression de moins en moins contrôler la situation. Si un jour j’y pense trop fort et que je me coupe trop profond que dirait mes proches ?! J’ai l’impression de devenir folle en plus je n’arrive pas a le dire a ma psy ou a quelqu’un en face.

    1. Bonjour,
      Tu exprimes un mal être important et tu as su très bien prendre la parole sur ce sujet dans ton commentaire. Malheureusement l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échanges. Si tu as envie de d’échanger avec un professionnel de l’équipe sur ce sujet, nous t’invitons à nous appeler ou à nous contacter par chat’. Le 0800 235 236 est anonyme, gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h – 22h pour le chat’. N’hésite pas à nous contacter!
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  3. Bonjour je m’appelle Lylia et j’ai 13 ans je ne vais pas bien car j’ai envie d’en finir de me suis fait embêter en début d’année par quelqu’un et maintenez j’ai envie de partir je me suis mutiler mais ça a rien arranger et il y a des personnes qui me comprenne pas j’en ai marre aider moi svp merci

    1. Bonjour Lylia,
      Tu as bien fait de prendre la parole sur ce qui te fait souffrir. Tu demandes de l’aide et c’est courageux. C’est important en effet que tu ne restes pas seule avec tout ça. L’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Pour échanger avec un professionnel de l’équipe sur ta situation, nous t’invitons à nous appeler ou à nous contacter par chat’. Le 0800 235 236 est anonyme, gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h – 22h pour le chat’. N’hésite pas, nous sommes là !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

    2. Il faut juste garder en tête de ne pas abandonner et se battre pour rester et je te parle en connaissance de cause (14ans)
      Je sais que ça peut être dur moi même je suis rejeté et isolé des autres

  4. Bonjour… j’ai très envie de me tuer, je me fais du mal depuis longtemps et… je sais pas pk je poste ici, voilà… ******
    J’ai déjà essayé des trucs mais ça marche pas…
    Bonne journée /soirée…

    1. Bonjour,
      Tu as bien fait de venir sur notre site pour parler de ce que tu vis. Cependant, l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe. Tu peux également trouver du soutien et le témoignage d’autres jeunes dans nos Forums.
      Prends soin de toi.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  5. Salut
    Personnel je ressens un grand vide en moi et je ne trouve plus trop de raison à la vie je me dis que je n’aurais plus de problème et si je le fais (vous savez quoi) et que tout sa va s’arrêter. Je ne l’ai tjrs pas fais et je sais pas si je conte le faire mais se qui est sur c qui il n’y a personne pour le soutenir ou même me dire quoi faire. Pour vous mettre dans le contexte, je me suis fais harceler (3ans), j’en ai parler, personne m’a écouter… et à se moment la j’ai compris que je ne pouvais faire confiance à PERSONNE. J’ai du encaissais et sa m’a fais un mal fou. Depuis j’assume les responsabilités de mes parent car ils ne sont pas capables de les assumé eux même (j’ai 13ans) et j’ai fais une dépression sans trop de raison 😂 . J’en ris, moi non plus je ne sais pas trop pourquoi mais se que je sais c’est que sa amuse aussi mes parent, on me taquine sur le faites que je ne souris pas. Personnellement, je n’ai pas de réaction et si j’en ai une (négatif) on me fais culpabiliser, la culpabilité est mon plus grand point faible dite vous une fois que j’ai pleurer (beaucoup) car j’ai refusé de regarder un film avec mon père.. donc comment vous dire que sa me fais très mal… enfin bref je sais pas si j’ai bien compris le concept de se forum mais bon j’ai voulu en parler, de mon histoire, de mon témoignage. Et aussi, je vois une psy, qui est incompétente tout se qu’elle me conseille de faire je l’ai déjà fais et c’est pour sa que jusqu’a présent je penser me débrouiller tout seul,et que je n’avais besoin de personne se qui est faut. S’en me rendre conte j’envoie à longueur de journée des signaux de détresse.. des signaux que même moi je ne remarque pas alors comment voulez vous que les autre les remarques. Donc même si vous vois un/e psy ou psychiatre il faut en parler à vos proches/gens de confiance. Et encore, si des personne dans le même cas que moi lisent sa sachez que je suis HPI que j’ai une très bonne résonance, et même moi j’ai besoin d’aide. Tout le monde a besoin d’aide donc parler de vos soucis avant que sa arrive…

    1. Bonjour,
      Tu exprimes très bien ce que tu ressens et ce que tu vis. Tu sembles très seul également face à tout cela. Ce serait important que tu puisses en parler avec un adulte de confiance. L’espace commentaire n’est pas un espace d’échange. Tes questions sont importantes et méritent une réponse. Si tu as envie de discuter avec un professionnel de santé de l’équipe, tu peux nous joindre par téléphone au 0800 235 236, par chat’ ou dans notre espace : « Pose tes Questions », accessible depuis notre site. Notre dispositif est anonyme, gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 09h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  6. Je suis fatiguée de tout j’ai bientôt 25ans pas d’enfants pas de relation sérieuse stable et plein de vergetures sur le corps qui voudrait de moi inh moi même sa me plaît pas se que je vois tout le monde me met la pression va te marier tu attends quoi ces quoi depuis tu est chez tes parents ma ma mère est en soucis chaque fois a cause de moi elle essaie de cacher mais je le sais je suis réellement épuisé par cette vie comment procéder pour mourir svp je souffre trop

    1. Bonjour Dos,
      Tu fais part d’un mal-être important accompagné d’idées noires. Tu as bien fait de nous contacter. Cela dit, l’espace commentaire n’est pas véritable un espace d’échange. Si tu as envie de parler avec un professionnel de santé de l’équipe, nous t’invitons à nous joindre par téléphone au 0800 235 236, par chat’ ou dans notre espace : « Pose tes Questions », accessible depuis notre site. Notre dispositif est anonyme et gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 09h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  7. Bonjour depuis quelques année je n’ai plus envie de voir mes parent car il ne font que me hurler dessus quand j’ai des mauvaise note ou des HDC et depuis un moment j’ai développer un genre de truc qui fait que quand je me fait crier dessus je ne peux pas rester sans pleurer, mais la j’en ai tellement mare que je n’ai plus envie de vivre, je ne sais plus quoi faire si sa continue sois je les tuent sois je me tue

    1. Bonjour,
      Tu fais part d’une situation qui te fait beaucoup souffrir, au point d’avoir des idées noires. Tu as bien fait de venir en parler sur le site. Malheureusement, l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe. Tu peux également poster ton message dans nos forums pour avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes.
      Prends bien soin de toi.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  8. bonjour, je suis ici car j’en peux plus de ma vie. mes parents refusent de comprendre ce que je vis, en fait ils ne veulent pas m’écouter. je suis déjà passée par la mutilation et ça ne me suffit plus, j’ai envie de mourrir. mes amies à l’ecole ne peuvent rien faire et moi j’en peux plus. j’veux plus aller au collège j’veux plus voir les autres j’veux juste restée dans ma chambre. personne ne comprend alors j’espère que vous aurez peut être des solutions. au revoir

    1. Bonjour
      Tu as bien fait de prendre la parole sur ce qui te fait souffrir. Il est important que tu puisses parler de ce que tu ressens et comprendre ce qui t’empêche d’aller bien. Malheureusement, l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe pour poser toutes tes questions et parler de tout ce qui se passe en ce moment pour toi.
      Prends soin de toi.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

    2. bonjour, je suis vraie ment à bout, et personne ne me comprend, ni les professionnel de santé ( psychologue, assistance sociale, personnelle scolair) et bien évidemment mon père. J’ai développé une phobie scolaire et une phobie sociale se qui fait que je n’arrive plus à sortir de chez moi. même pour un rendez-vous chez la psy. Mon père en rigole clairement et personne ne croit à ma phobie scolaire et social. je suis au lycée et même le personnel scolaire ne comprenne pas. je suis faite “engueuler” par la cpe donc déjà j’ai eu un traumatisme à cause de sa et ensuite elle a commencer a parler du décès de ma mère qui n’a rien à voir avec le fait que je ne vienne plus en cours. je lui ai dit a nombreuse reprise mais temps bien que mal personne ne m’écoute. je l’ai clairement dit à haute voix à mon père que j’allais me sucider, il ne me prend vraiment pas au sérieux. je dois vraiment passer a l’acte pour que tout le monde comprenne ou bien ? je me renseigne encore sur la façons d’être laquelle je me suciderai, je n’ai plus peur de souffrir

      1. Bonjour,
        Tu fais part d’une grande souffrance, accompagnée d’idées noires. Tu aimerais que tes proches le comprennent. Il est important que tu puisses parler de ce que tu ressens avec un professionnel de santé comme la psychologue avec qui tu as rendez-vous. L’équipe de Fil Santé Jeunes (psychologues, médecins) est également à ton écoute, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », nous contacter sur le chat’ ou nous appeler au 0800 235 236, le dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’).
        N’hésite pas, nous sommes là pour toi !
        L’équipe Fil Santé Jeunes