La fin des cours

Les nouveautés de l’année prochaine

image_pdfimage_print

fin-des-coursQui dit fin d’année… dit année prochaine ! Entre les deux, la rupture de l’été, comme pour se préparer à ce futur parfois incertain, et en tout cas pour beaucoup nouveau ! La nouvelle année scolaire approche et sa perspective provoque à la fois excitation et angoisse.
« Je déménage, je change d’établissement, je rentre au lycée, je commence ma vie étudiante, je quitte la maison… ».
Les années passent et ne se ressemblent pas avec leur lot de petits stress, de bonnes ou moins bonnes surprises, de rencontres riches…

Le changement, ça peut faire le plus grand bien, on en a souvent besoin pour évoluer personnellement dans la vie.
Mais changer, c’est vrai que cela peut faire peur…

Pourquoi ça peut faire peur ?

Changer signifie passer d’un état ou d’une chose à une autre… A ce mot-là sont liés les idées de rupture, de renoncement, d’abandon. En fait, lorsqu’on décide de changer, cela veut dire que pour acquérir une chose, on est obligé d’en perdre une autre. On quitte, on se sépare.
Partir de chez ses parents parce qu’on va en pension l’année prochaine ou parce qu’on vient de passer son bac, qu’on habite à la campagne et qu’on part faire ses études plus loin… c’est quitter une partie de soi-même, certains de ses repères : le lieu dans lequel on a vécu depuis enfant, dans lequel on a amassé des tonnes de souvenirs, des amis avec lesquels on a partagé tellement de moments et à qui on tient beaucoup, une famille, parents et frères et sœurs qui nous énervent mais qui nous rassurent aussi…

Lorsqu’on change, on a souvent l’impression de quitter un environnement confortable… la perspective de l’inconnu et la peur qu’elle provoque fait qu’on a un peu tendance à idéaliser ce qu’on avait avant. Surtout lorsqu’on a pas d’idée très précise de ce sur quoi on va tomber après ! Plus facile alors quand même lorsque ce changement a été choisi…

On n’a pas toujours le choix…

On ne vit pas ces changements selon qu’on les ait choisi ou pas. Décider d’aller dans un autre établissement scolaire, de changer de filière ou même de classe est une vraie démarche, souvent mûrement réfléchie: si choix il y a, c’est qu’il y a envie de découvrir un autre environnement ou de quitter une réalité actuelle qui ne nous convient pas. Lorsqu’on choisit soi-même un changement, on a l’occasion de mieux s’y préparer.

La vie fait qu’on se retrouve parfois dans l’obligation, pour évoluer, de transformer sa réalité: on change d’établissement parce que notre famille déménage, on part faire ses études à l’autre bout de la France parce qu’il n’y a rien d’intéressant près de chez soi. Lorsqu’on nous l’impose, ce changement peut être ressenti comme violent, on le refuse et on n’a donc pas l’occasion d’anticiper notre départ. Même s’il est dur, changer nous apporte souvent beaucoup…

Articles similaires

Oui mais…

Il y a tellement de choses positives dans le changement…
Les amis qu’on va quitter à la fin de l’année, s’il sont vraiment des amis et qu’on a très envie de les voir, resteront des amis… Certes, les relations se transforment : s’il ne s’agit plus de partager ensemble chaque minute de ta vie de lycéen-ne, tu sauras trouver d’autres formes de liens, peut-être tout aussi forts ! Ta famille reste ta famille, quoi qu’il arrive, là pour t’aider et te soutenir en cas de besoin….

Et puis, tu vas en découvrir des choses : en plus des anciens, tu vas te faire de nouveaux amis, ils auront une histoire différente des premiers, d’autres centres d’intérêt ou d’opinions sur les choses… de quoi remplir un peu plus ton capital richesse ! Tu vas être confronté- à des situations nouvelles, te prouver à toi-même que tu es capable de t’y adapter, en apprendre certainement beaucoup sur toi… Accumuler les expériences, évoluer et grandir, tout simplement!

Arme-toi de courage et écoute cette petite impulsion que tu ressens au fond de toi : changer d’établissement, de classe, de ville… n’est pas sorcier. L’important est de s’y préparer : on peut aller voir là où on va aller, s’imaginer dans un nouveau lieu… et dire au revoir à ce qu’on laisse derrière soi.
Si le démarrage est un peu dur (en tout cas un peu stressant), vois-y tous les points positifs et en route pour l’aventure !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page