Les nouvelles technologies

Les réseaux sociaux

image_pdfimage_print

webCette année, Facebook est devenu le réseau social le plus important au monde avec plus de 300 millions d’utilisateurs, dont 13 millions en France. C’est énorme. A cela s’ajoute le grand nombre de blogs tenus par les ados en France (environ 27 000 000 blogs sur Skyblog selon le site, fin octobre 2009). Alors, qu’est-ce qui fait que l’on soit de plus en plus nombreux à s’inscrire dans ces communautés virtuelles aujourd’hui ? Comment fonctionnent-elles ? Voici quelques explications autour de ce phénomène devenu « indispensable ».

Qu’est-ce qu’un réseau social en ligne ?

Les réseaux sociaux en ligne, ce sont toutes ces applications Internet (Facebook, Myspace, Skyblog, Twitter…, etc.) qui sont dédiées à la communication avec les copains, à la possibilité de rencontrer de nouvelles personnes, voire au développement d’un réseau professionnel. Ces applications qui incitent leurs adhérents à se livrer et à en dire le maximum sur eux-mêmes, possèdent toutes le même fonctionnement : on crée son profil (infos personnelles, photo, centres d’intérêt) et l’on invite nos «amis» à nous rejoindre. Selon la version imaginée par les créateurs de ces réseaux sociaux, chaque contact qui accepte l’invitation accroît le réseau de nouveaux contacts. Les nouveaux arrivants inscrivent à leur tour leurs contacts et ainsi de suite… jusqu’à ce que le monde entier soit relié.

Pourquoi les rapports virtuels nous attirent-ils autant ?

Selon certains, ce qui nous pousse à utiliser Internet, ce serait principalement notre besoin de rester en permanence en contact avec nos copains, réels et virtuels. Internet nous permet aussi souvent de rencontrer de nouvelles personnes qui ont les mêmes intérêts que nous, d’intégrer des groupes et des communautés qui nous ressemblent. Au sein de la communauté virtuelle, la création d’une identité numérique nous permet parfois également de nous montrer sous notre meilleur jour, de nous présenter tel que nous voudrions être et ne pas toujours tel que l’on est vraiment. D’ailleurs, certains s’expriment même plus facilement sur Internet qu’en face à face. Dans le virtuel, les règles ne sont pas les mêmes que dans le réel et c’est bien ça qui représente à la fois un avantage et un piège.

Les pièges à éviter

Le problème essentiel réside dans le fait que le monde virtuel tend à devenir un mélange entre la fiction et la réalité, entre l’identité réelle et l’identité virtuelle, entre la vie intime et la vie publique…

Le monde virtuel nous offre la possibilité de  choisir ce que nous souhaitons partager avec les autres, nous pouvons omettre des informations qui nous concernent, les modifier, voire créer plusieurs identités virtuelles différentes. Or, si nous pouvons nous faire passer pour quelqu’un d’autre dans le monde virtuel, c’est que tout le monde peut le faire. Nous ne connaissons donc pas toujours l’identité réelle de celui qui se cache de l’autre côté de l’écran, ni le degré de vérité des informations renseignées.
Une autre difficulté réside dans le fait que l’espace-temps n’est pas le même sur Internet que dans le réel. La communication se fait en effet souvent en décalage ce qui peut engendrer des incompréhensions, voire des malentendus.

Par ailleurs, le virtuel nous incite souvent à livrer des informations personnelles sur nous-mêmes afin de montrer qui nous sommes, afin de nous distinguer des autres… Bref, pour montrer que nous sommes là ! On peut avoir l’impression de maîtriser ces informations alors que ce n’est pas toujours le cas. Sur Internet, la vie intime devient publique. Il ne faut jamais oublier que des confidences, aussi anodines qu’elles puissent paraître, livrées sur un blog ou sur un profil dans l’intimité derrière son écran, peuvent en réalité être lues et relues par des millions de personnes.
En plus, l’information donnée risque de rester sur la toile très longtemps. Cela vaut aussi bien pour des informations personnelles que pour des photos, des vidéos, etc.. Se protéger en réfléchissant à ce que l’on choisit ou pas de révéler virtuellement et publiquement sur soi-même, est donc primordial.

Enfin, profitons de ces nouveaux outils de communication ainsi que de l’infinité de possibilités du monde virtuel, tout en sachant qu’il y a sur Internet, tout comme dans la vie de tous les jours, des règles et des dangers et qu’il faut être vigilant. Et surtout, attention de ne pas surinvestir le monde virtuel au détriment des plaisirs de la vie réelle !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page