Se faire soigner : Mission possible !

Ma santé, ma sexualité

image_pdfimage_print

se-soignerNotre sexualité fait partie de la sphère de l’intime. Mais parfois, elle rime aussi avec santé : grossesse, IST, règles, pilule, contraception… Pour que tout se passe au mieux, il faut prendre les choses au sérieux ! Il est important de passer par le médecin pour s’informer, prévenir ou guérir. Fille ou garçon : on te dit quel médecin aller voir, et pour quoi.

Je commence à avoir des rapports sexuels…

Le gynéco: pour les filles

  • Être suivie, pouvoir être examinée (pas de panique, ce n’est pas systématique!) est essentiel : consulter permet la détection d’éventuelles infections, et la possibilité d’être soignée si besoin.
  • Il est là aussi pour renseigner sur les moyens de contraception et/ou prescrire la pilule.

Le centre de planification : Il est possible d’y rencontrer un gynécologue pour une consultation, de discuter ou de s’informer auprès de conseillères conjugales. Ce qui est bien, c’est qu’il s’agit d’un endroit pour les jeunes, qu’on peut y aller seule ou accompagnée (par qui on veut), et gratuitement si on est mineure. Pour le gynéco, il faut juste prendre RDV.

J’ai eu un rapport sexuel mais je ne me suis pas protégé-e…

La pharmacie: pour les filles (qui ne prennent pas la pilule contraceptive)

Articles similaires

Il est temps de s’y rendre pour demander la pilule du lendemain : elle consiste en un comprimé à prendre dans les 72h qui suivent le rapport (le plus tôt est le mieux) pour être protégée contre une grossesse. Elle est disponible sans ordonnance, est gratuite pour les mineures et pour les autres, elle coûte environ 10 euros.

Les urgences de l’hôpital : pour tous

En cas de risque important d’IST (de contamination au VIH en particulier), il faut s’y rendre dans les 24h qui suivent le rapport. Un médecin est là pour évaluer ce risque et propose un traitement préventif s’il le juge nécessaire.

Je ressens une douleur, ça me démange…

Le médecin généraliste: pour tous

Il est possible de le voir rapidement, il peut faire un diagnostic et proposer un traitement. On peut lui parler de nos inquiétudes aussi, il peut nous orienter vers un spécialiste si besoin. C’est vrai qu’il est difficile parfois d’aller voir le médecin traitant de la famille, on peut alors s’adresser à quelqu’un d’autre. La consultation est remboursée par la Sécu.

Le gynécologue: pour les filles

En pratiquant un examen gynécologique, il est le plus à même de faire le diagnostic et de traiter l’infection. Le problème est qu’il faut parfois beaucoup de temps pour obtenir un RDV (mieux vaut préciser le caractère urgent du RDV à prendre!).

J’ai pris un risque il y a trois mois, je voudrais savoir où j’en suis par rapport aux IST

Le Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG)

Comme son nom l’indique, il est anonyme et gratuit! Quand on est en couple, le mieux est de s’y rendre à deux! On y rencontre infirmières et médecins qui sont là pour expliquer les tests et la démarche à suivre. Le dépistage doit être fait au moins un mois après le rapport pour que son résultat soit fiable. On a les résultats à peu près une semaine après la prise de sang.

Je suis enceinte, je voudrais avorter…

Le centre de planification :

Le gynécologue est là pour voir si tout va bien mais aussi pour parler de l’IVG : la démarche, les méthodes, les conditions… Pour les mineures, ce sera également l’occasion de discuter autour du choix avec un conseillère et une assistante sociale. Tous sont garants de la confidentialité et respectent le secret professionnel. Tout est pris en charge financièrement pour les mineures. Le mieux est de prendre rendez-vous rapidement, il peut y avoir des délais à respecter.

Si vous avez besoin d’adresses : Fil Santé Jeunes, au 0800 235 236 peut vous en proposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page