Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Service fermé
Publié le , Modifié le 13 octobre 2014

Rien ne fait grossir !

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

mangerLorsqu’on est adolescent en pleine puberté, notre corps, en prenant peu à peu une autre forme, prend également une toute autre importance … Et finalement, dans l’esprit d’un bon nombre d’entre vous, lorsqu’il est question du corps, il est très vite question du poids.

La silhouette à l’adolescence

Le poids de notre corps a une influence importance sur notre santé, mais il est le plus souvent mis en avant pour l’aspect esthétique qu’il revêt. N’aurait-on pas alors tendance à mêler le fait d’être bien dans son corps, avec le fait d’être beau/belle ? Cette « tendance » est assez caractéristique à l’adolescence…

Pour les filles surtout, c’est un peu comme si le ressenti corporel était uniquement et directement lié aux lignes de la silhouette, et plus encore au fait d’être « maigre -rondouillarde-mince-potelée »… Du côté des garçons, ce ressenti est  plutôt associé à la musculature.

Mesdemoiselles, vous avez souvent l’impression que vous vous sentirez bien/mieux dans votre corps s’il est plus mince, et vous messieurs, si vous êtes musclés. Qu’en dîtes-vous ?

L’adolescence comporte cependant des « réalités » qu’il est important de prendre en compte :

  • Le corps se transforme sous l’effet des hormones, on a parfois du mal à le reconnaître sien, et à s’y sentir bien. Il s’agit d’une période de transition.
  • Le corps se constitue une réserve de graisse (chez les jeunes filles) : elle apparaît là où avant « tout était parfait ». Provoquée par l’activité hormonale importante, cette réserve ne vient pas « juste pour embêter », elle participe à la formation du futur corps de femme, peut-être mère.
  • On a faim !  La croissance, les transformations corporelles et hormonales… nécessitent un apport énergétique plus important. Alors il est normal d’avoir plus faim, le corps a besoin de calories supplémentaires. A l’arrivée des premières règles par exemple, les filles ont besoin de 2500Kcal/jour.

S’alimenter, ça fait grossir ?

Évidemment, on pourrait partir du principe que tout ce qu’on mange « fait grossir » : qu’il s’agisse d’une pomme ou d’un éclair au chocolat, chaque aliment ingéré est un apport calorique en lui-même pour notre corps. C’est un fait. Mais alors cela veut dire que MANGER fait GROSSIR ! Quoi ?!!
Pour être mince, la solution serait-elle simplement de s’arrêter de manger ?!

C’est malheureusement un peu l’idée que colporte notre époque et notre société, dictées par le culte de la minceur. Magazines féminins, stars de la mode, coachs en diététique, professionnels de régimes en tout genre, clament haut et fort qu’il existe des aliments réputés pour leur « action grossissante », et donc à bannir de notre panier de courses !

OUI MAIS il y a un hic ! Nous avons besoin de nous alimenter pour vivre, grandir, nous développer, apprendre, être bien. Nous avons besoin de cet apport calorique parce qu’il constitue notre réserve d’énergie, il est notre carburant vital. Nous avons également besoin des nombreux apports nutritionnels que les aliments nous offrent parce qu’ils contribuent au bon fonctionnement de nos organes et permettent la bonne santé de notre organisme.

Ce n’est pas manger en soi qui « fait grossir » !

Voilà le mécanisme : lorsqu’on mange, on apporte à notre organisme les apports nécessaires qui lui permettent de bouger, de respirer, de se dépenser aussi bien physiquement qu’intellectuellement. Ces dépenses se matérialisent en dépenses caloriques. En fait, ce que nous ingérons est ensuite utilisé et donc éliminé par notre corps. La nature est bien faite !

S’alimenter : comment faut-il faire ?

En matière d’alimentation et de prise de poids, tout est question d’équilibre.
Manger un fondant au chocolat ne fait pas grossir s’il n’est pas précédé d’une raclette (mais plutôt d’une salade), s’il est suivi d’une séance de gymnastique ou d’un devoir de maths (et oui, le travail intellectuel est aussi source de dépense calorique Complice), si ce n’est pas tous les jours, et si le dîner qui suit est plus « léger » (pourquoi pas une petite soupe ?) …

L’exercice physique, au-delà d’être bon pour la santé, permet d’éviter les prises de poids importantes et contribue au maintien d’une jolie silhouette ou au développement d’un corps musclé.
En bref, le conseil du jour : MANGER  de tout, en variant les aliments, en quantité raisonnable, en faisant régulièrement un peu d’exercice et surtout…  en se faisant plaisir Sourire !

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

2 réflexions au sujet de « Rien ne fait grossir ! »

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)