L'acnéSports, arts, et loisirs

Sport et acné

image_pdfimage_print

ballon-boutonsLa pratique d’un sport en amateur n’a pas d’influence sur l’acné

La pratique sportive, la transpiration n’ont aucun rôle sur l’acné, ni en bien, ni en mal. Vous pouvez faire ce que vous voulez.

Cependant les sports en plein air, au printemps ou en été, se font sous le soleil. Le soleil est un faux-ami, qui donne l’impression de sécher les boutons d’acné, mais qui en fait est responsable de poussées d’acné survenant après la période d’exposition. Il faut donc se protéger du soleil les jours ensoleillés par l’application d’un écran solaire. Votre médecin vous aidera à choisir celui qui sera le mieux adapté à votre situation.

Attention aux anabolisants

Certains « sportifs » prennent des produits pour augmenter plus rapidement leur masse musculaire. Attention ! Ces « potions magiques » contiennent le plus souvent des hormones masculines (androgènes) qui déclenchent ou aggravent l’acné. De toute façon, soyez très prudents avec tous ces mélanges et demandez au moindre doute l’avis de votre médecin.

Traitements d’acné et pratique sportive

Les traitements d’acné ne posent aucun problème spécifique au sportif amateur.
Cependant certains traitements entraînent une sécheresse cutanée. Il est alors conseillé d’utiliser des gels nettoyants respectant le pH de la peau pour la douche et d’appliquer une crème hydratante en cas d’agression cutanée (froid, sports aquatiques par exemple).
Certains traitements peuvent nécessiter une protection par une crème solaire en cas de sport extérieur, mais nous avons vu que cette précaution était, de toute façon, importante en dehors de tout traitement.
Le cas des sportifs de haut niveau, qui ont un entraînement quotidien, est un peu différent. Tous les traitements sont compatibles avec cette pratique sportive quotidienne, sauf l’isotrétinoïne par voie orale. Ce médicament est réservé aux acnés particulièrement sévères, résistantes aux autres traitements. Ce cas de figure est donc assez rare. Si l’acné d’un sportif de haut niveau nécessite la prise de ce traitement, il est nécessaire qu’une coordination se fasse entre son dermatologue et son médecin du sport. L’isotrétinoïne augmente le risque de tendinite et de crampe.

Courez, sautez, bougez, faites du sport, l’acné ne doit pas être un frein !

Cependant, chaque jeune qui a des boutons connaît la gêne de se retrouver dans une situation embarrassante où les vêtements et le maquillage ne peuvent pas masquer la réalité: en maillot de bains à la piscine alors qu’on a de l’acné dans le dos, dans les vestiaires en train de se changer, dans les sports de contact où le rapprochement physique est inévitable…
C’est pour cela que la consultation chez le dermatologue ne doit pas être un luxe, une exception, un caprice mais bel et bien une étape indispensable pour obtenir le traitement adéquat au type d’acné dont on souffre.

Si vous voulez en savoir plus, allez consulter notre dossier acné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page