Articles libres

Tampon, mode d’emploi

image_pdfimage_print

Tampon avec applicateur :

•    Pour une première fois, choisis un endroit calme, où tu ne seras pas dérangée.

•    Lave-toi les mains avant et après. Si tu le souhaites tu peux localiser le vagin à l’aide d’un miroir. Le vagin se situe entre le méat urinaire et l’anus.

•    Sors le tampon de son emballage. Tu es peut-être impressionnée par sa taille. Rassure-toi, c’est l’applicateur qui est long car il est constitué de deux parties qui coulissent. Le tampon, lui, est de taille tout à fait raisonnable. N’hésite pas à « gâcher » un tampon en le testant… dans un verre d’eau ! Tu verras exactement comment cela fonctionne.

•    Une fois l’emballage retiré, prends le tampon dans ta main habituelle (selon que tu es droitière ou gauchère) et tiens-le comme une seringue « inversée » : maintiens-le entre le pouce et le majeur au niveau de la coulisse de l’applicateur (partie à rayures en général), l’index servira de poussoir là où la cordelette ressort. Choisis la posture qui te paraît la plus confortable (accroupie, debout, une jambe relevée…). Avec l’autre main, écarte les lèvres de ton sexe. L’intérieur du poignet de la main qui tient le tampon vient se mettre face à ton pubis (zone pileuse). Tu introduis ensuite l’applicateur, bout arrondi en premier, un peu en oblique dans le vagin. S’il y a une petite résistance, n’aie pas peur de pousser un tout petit peu l’applicateur vers le fond en l’obliquant encore un peu (avec le pouce et le majeur mais pas l’index, tu risquerais de sortir le tampon trop tôt). Respire un grand coup pour détendre les muscles vaginaux et permettre à l’applicateur de glisser.

•    Une fois que l’applicateur est introduit jusqu’à la partie à rayures, fais-le coulisser en appuyant avec l’index tout en le maintenant à l’intérieur du vagin. C’est à ce moment-là que le tampon se place. Une fois la coulisse au bout, retire doucement l’applicateur. Si tu ne sens pas du tout le tampon et que la cordelette dépasse un peu, c’est qu’il est bien mis. Te voilà tranquille pour 3 à 4 heures (tu peux le garder toute une nuit sans problème mais veille à le changer dès le lever). Si tu le sens c’est qu’il est mal positionné, ça ne sert à rien de le garder et d’être inconfortable. N’hésite pas à réessayer.

Articles similaires

•    Pour le retirer, détends-toi et tire la cordelette lentement mais avec conviction. Un tampon imbibé est plus « lourd » et peut donc opposer quelques résistances.

Tampon sans applicateur :

•    Pour une première fois, choisis un endroit calme, où tu ne seras pas dérangée.

•    Lave-toi les mains avant et après. Si tu le souhaites tu peux localiser le vagin à l’aide d’un miroir. Le vagin se situe entre le méat urinaire et l’anus.

•    Sors le tampon de son emballage. Prends bien soin de dérouler la cordelette de retrait et de la laisser pendre dans le creux de ta main.

•    Une fois l’emballage retiré, prends le tampon dans ta main habituelle (selon que tu es droitière ou gauchère) et tiens-le comme une seringue « inversée » : maintiens-le entre le pouce et le majeur l’index servira de poussoir. Choisis la posture qui te paraît la plus confortable (accroupie, debout, une jambe relevée…). Avec l’autre main, écarte les lèvres de ton sexe. L’intérieur du poignet de la main qui tient le tampon vient se mettre face à ton pubis (zone pileuse). Tu introduis ensuite le bout arrondi du tampon un peu en oblique dans le vagin. S’il y a une petite résistance, n’aie pas peur de pousser un tout petit peu vers le fond en l’obliquant encore un peu. Respire un grand coup pour détendre les muscles vaginaux et permettre au tampon de glisser.

•    Une fois que le tampon est entré dans ton vagin, tu dois encore le pousser pour introduire ton index jusqu’à la deuxième phalange. C’est à ce moment-là que le tampon se place. Tu peux alors retirer ton doigt. Si tu ne sens pas du tout le tampon et que la cordelette dépasse un peu, c’est qu’il est bien mis. Te voilà tranquille pour 3 à 4 heures (tu peux le garder toute une nuit sans problème mais veille à le changer dès le lever). Si tu le sens c’est qu’il est mal positionné, ça ne sert à rien de le garder et d’être inconfortable. N’hésite pas à réessayer.

•    Pour le retirer, détends-toi et tire la cordelette lentement mais avec conviction. Un tampon imbibé est plus « lourd » et peut donc opposer quelques résistances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page