Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 2 juin 2017

Boire et déboires…

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Faire la fête est un moment privilégié, riche en émotions et en partage.
Lorsqu’on est adolescent, les fêtes les plus excitantes sont certainement les fêtes entre amis. La fête, c’est peut-être avant tout la joie d’être réunis tous ensemble (sans les parents de préférence !), mais c’est aussi parfois des soirées bien arrosées. Alors boire un peu pour s’amuser, pourquoi pas, mais en prenant quelques précautions.

On vous rappelle également que la loi interdit la vente d’alcool aux mineurs !

Qu’attend-on d’une fête exactement ?

Quelle que soit la manière dont on fait la fête, ce dont on a envie c’est de s’amuser, de vivre de nouvelles émotions et de nouvelles sensations, de rencontrer de nouvelles personnes ou de renforcer les liens avec ses amis. On a envie de se détendre après une longue semaine de cours ou une engueulade avec ses parents. Et c’est vrai que souvent on associe fête et alcool, mais attention aux excès !

L’alcool s’invite-t-il à toutes les fêtes ?

Qu’il s’agisse d’une réunion de famille ou d’une soirée entre copains, les fêtes sont souvent accompagnées d’alcool. C’est vrai qu’en France, on a l’habitude de boire de l’alcool à toutes les occasions, et dans tous les contextes. On retrouve la fameuse bouteille de champagne aussi bien à l’apéro lors de l’anniversaire en famille, qu’à la remise de diplômes sur le buffet de la salle de réception, ou qu’à la fête de début de vacances organisée avec les copains.

D’ailleurs, pour certains les premiers pas avec l’alcool se sont faits en famille. Est-ce que c’est la même chose de boire une bière avec ses potes ou de boire un verre de vin au cours du diner ? Pour certains parents, proposer du vin à table à leurs enfants, c’est leur apprendre à se responsabiliser face à l’alcool. Mais, ce n’est pas forcément ça qui empêchera de boire le verre de trop en soirée. Et les parents n’ont pas le droit pour autant de pousser leurs enfants à l’ivresse.

Pourquoi pourrait-on avoir envie de boire ?

Si on boit de l’alcool cela peut être pour le goût, mais c’est aussi parce que cela nous permet d’être un peu différents. L’alcool désinhibe, on se sent alors moins coincé, moins timide, on peut se sentir capable de faire des blagues aux copains pour mieux s’intégrer, ou d’aller flirter avec la personne que l’on n’osait pas aborder. L’alcool peut aussi rendre joyeux, on rigole alors pour un oui ou pour un non, on oublie nos préoccupations. Cela nous change de notre état ordinaire et procure ainsi de nouvelles sensations.

Mais l’alcool peut aussi avoir des effets négatifs car il rend également plus sensible : on peut se retrouver à pleurer, crier, se vexer facilement…

Les dangers de l’alcool

Au-delà des effets sur nos émotions, l’abus d’alcool peut vraiment être dangereux pour notre santé, et peut avoir des conséquences terribles.

Les dangers concernant l’alcool s’appliquent bien sûr aux autres substances psychoactives et au mélange des deux.

• Les risques liés aux produits eux-mêmes

Comme tu le sais sûrement, on ne boit pas de l’alcool de la même façon que l’on boirait de l’eau. Si l’on boit de l’alcool trop vite et en trop grande quantité, on risque fort de passer le reste de la soirée à vomir dans (ou à côté !) des toilettes, ou pire encore, de finir dans le service de réanimation de l’hôpital le plus proche, suite à un coma éthylique. L’alcool est donc une substance potentiellement toxique, à consommer avec modération.

En plus, si tu en consommes régulièrement tu peux en devenir dépendant, car l’alcool est une drogue. C’est le cas si tu ressens un besoin très fort de boire et que tu n’arrives pas à t’en empêcher : c’est ce qu’on appelle l’alcoolisme, et cela peut toucher n’importe qui.

De plus une drogue peut en appeler une autre, et il peut arriver qu’en soirée on te propose de fumer du cannabis ou d’essayer de l’ecstasy ou de la cocaïne. Attention car ces drogues peuvent être très dangereuses pour ta santé, et sont illégales. Parfois on se sent obligé d’accepter pour faire comme les copains et se sentir intégré, mais tu ne seras pas moins cool si tu t’en tiens à ton verre de « soft » !

• Les risques liés aux effets de l’alcool dans un environnement festif

L’alcool stimule, désinhibe, et modifie notre perception et notre jugement. On se retrouve parfois à faire des choses qui nous paraissaient inimaginables si on n’avait pas été sous l’emprise de l’alcool : danser la macarena sur les tables ou chanter des chansons paillardes. Dans ce cas-là le plus gros risque est de s’afficher le soir-même et de se sentir honteux le lendemain au réveil.

Mais parfois on fait des choses plus graves, car on a beaucoup moins conscience des risques et on se sent invulnérable : désinhibé, joyeux et inconscient, on a envie de conduire sa voiture ou son vélo en état d’ébriété, de suivre ce bel inconnu ou cette fille fatale,de rentrer chez soi en scooter à fond la caisse parce que c’est marrant, pour nous procurer des sensations fortes. Mais l’alcool fait baisser les facultés de la vision, de l’attention, et de la concentration, ainsi que les réflexes, ce qui augmente les risques d’accident grave qui peut être invalidant, voire mortel.

La désinhibition peut aussi te faire prendre des risques au niveau sexuel. Quand on a déjà les hormones en folie, l’alcool peut augmenter notre désir et quand on rencontre une personne qui nous attire, on peut avoir envie de rentrer ensemble ou de s’enfermer dans la salle de bain pour un moment d’intimité ! Pourquoi pas, à condition que tout le monde soit d’accord, mais sans sauter l’étape obligatoire : le préservatif ! En effet si tu l’oublies, tu prends le risque d’une grossesse non désirée (que tu sois fille ou garçon, le risque est pris à deux) et d’attraper une ou plusieurs infections sexuellement transmissibles. Rien de bien réjouissant à priori quand on avait juste prévu de s’amuser un peu sans conséquences…

L’alcool peut aussi rendre certaines personnes agressives voire carrément violentes. Certains n’arrivent plus à contenir leur impulsivité et la colère qu’ils ont en eux, et peuvent s’en prendre aux autres. La soirée peut alors dégénérer en règlement de comptes, agressions sexuelles ou en bagarre générale, et se finir à l’hôpital ou au commissariat… De quoi dessoûler assez rapidement, non ?

Alors dans tout ça l’important est de connaître les risques et de savoir se poser des limites, pour pouvoir profiter des plaisirs de la fête sans se nuire à soi-même ou aux autres.

Il s’agit de trouver un juste équilibre entre se lâcher et se préserver en même temps. Grandir c’est aussi prendre des risques, on ne peut pas tous les éviter, mais on peut petit à petit mieux les connaître et apprendre à les réduire du mieux possible.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)