Les émotions

Tout le temps en colère, pourquoi ?

image_pdfimage_print

« Tu me saoule », « j’ai envie de tout envoyer balader »  « Mais lâche moi ! J’ai pas envie de parler ! »

Depuis quelques temps, tu sens bien que tu bouillonnes. Ça te déborde un peu d’ailleurs : tu le sens dans ton corps, dans ta tête, avec ta famille, tes ami-e-s et même avec ton voisin dans le bus que tu ne connais pas, mais qui t’agace profondément. T’es tout en tension… Comment cette colère se manifeste ? Comment comprendre ça ? Et puis, comment ça se gère ?

Tu serais pas un peu comme Hulk ?

Tu montes en pression rapidement et régulièrement, tu t’énerves, deviens agressi-f-ve, voire violent-e sans vraiment le vouloir, et c’est comme si tu te transformais en quelqu’un d’autre. D’ailleurs, tes proches peuvent te dire qu’ils ne te reconnaissent pas dans ces moments-là, ou même que ça les inquiète.

Etre insolent-e, avoir des paroles blessantes envers ton entourage, frapper… Tous ces comportements expriment ta colère. Mais, parfois, paradoxalement, tu peux être en colère sans que ça se voit réellement. Se faire du mal ou se mettre en danger régulièrement peut aussi être le signe d’une colère plus dicrète, alors retournée contre soi-même. Comprendre ce qui se passe est souvent difficile. Parfois, tu ne vois même pas à quoi peut correspondre cette agressivité.

Derrière la colère …

Derrière ces réactions, il y a souvent une difficulté à comprendre l’émotion que tu ressens, voire même à la ressentir pleinement. C’est comme si elle surgissait un peu de nulle part, s’installait, sans ta permission dans ton esprit, et même dans ton corps. Et hop : à toi de te débrouiller avec. Pas évident, on est bien d’accord.

Déjà, tu peux te dire que tu as le droit d’être en colère : un peu, beaucoup ou même passionnément. C’est une émotion normale, que tout le monde ressent, à différents degrés. Parfois, c’est complètement justifié, ça te permet de ne pas te laisser faire et de défendre ce que tu penses être juste. La ressentir et surtout, l’accepter, c’est aussi ne pas en faire ton ennemie.

Si tu as l’impression que cette colère prend de plus en plus de place, et que tu n’arrives plus vraiment à la maitriser, alors c’est peut-être qu’elle vient cacher d’autres émotions :  la tristesse par exemple ou la peur mais aussi des sentiments, comme la frustration (ne pas avoir la dernière paire de baskets tendance, c’est un peu rageant non ?) la haine et même l’amour.

Se sentir en permanence en colère peut également être le signe d’un mal être que l’on ne reconnait pas ou que l’on ne veut pas reconnaitre. Comme il faut bien que cela s’exprime à un moment, cela passe par une émotion vive et forte.

C’est aussi une manière de se protéger, comme si pour lutter contre la tristesse par exemple, il fallait pouvoir se sentir « vivant ». Tu vois un peu de quoi on parle ?

C’est quand les mots manquent que les émotions passent à travers le corps. On crie, on tappe, on perd le contrôle au point de ne plus se reconnaitre.

Et on en fait quoi de ce « trop plein » ?

En voilà une bonne question !

On peut peut-être essayer, dans un premier temps, de le canaliser, d’apprivoiser sa colère. Ce n’est pas une émotion négative et elle peut – heureusement – se transformer en quelque chose de positif ! Par exemple, on peut l’extérioriser en faisant du sport : boxe, sports de combat mais aussi tennis, danse ou même du golf … Tout est permis, tant que ça permet de décharger un peu cette énergie.

Tu n’es pas très sporti-f-ve ? Pas de problèmes, l’art (dessiner, peindre, faire du théâtre etc.), la relaxation, la lecture, la musique … toutes ces activités sont autant de moyens de prendre du temps pour soi et de détourner cette colère vers d’autres objectifs, plus constructifs.

Parler de ce qui te met en colère avec tes proches (ou avec nous sur fil santé jeunes) est aussi un bon moyen d’évacuer le trop plein.

Enfin, la colère peut être une énergie puissante et motivante : c’est souvent elle qui va te donner l’opportunité et le courage de te mobiliser pour une cause qui te tient à cœur (comme sauver la planète par exemple). C’est parce que tu es en colère contre quelque chose d’injuste ou d’injustifié que tu vas te battre pour défendre tes idées. Alors utilise ta colère pour construire un avenir qui te convienne !

Articles similaires

28 commentaires

  1. Bonjour, moi c’est Nikola. J’ai maintenant 15 ans, mais depuis 4 ans j’ai changé.. Je déteste tout, je ne parles plus aux gens, je n’essaie plus de me faire des amis et je me vexe/m’énerves pour rien. Sauf que je ne comprends pas pourquoi et ça me fait peur.. Je blesse les gens (verbalement) sans le vouloir et je ne sais plus quoi faire.. J’aimerai beaucoup avoir de l’aide.
    Merci d’avoir pris le temps de lire.

    1. Bonjour Nikola,
      Tu fais part d’une situation qui te fait souffrir. Tu as raison de demander de l’aide et nous te remercions pour ton témoignage. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe sur ce que tu vis en ce moment. Nous sommes là pour répondre à toutes tes questions ! Tu peux aussi nous adresser un mail dans l’espace « Pose tes questions ». Notre dispositif est anonyme et gratuit.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

  2. Bonjour, j’ai 13 ans et cela fais depuis environ 1 ans que je suis impolie, voir violente avec les membres de mon entourage. Je commence à avoir des troubles sociopathes (rectifiez-moi si mon orthographe est fausse). Je suis de nature une personne peu impressionnable. La vue du sang et de cadavres ne me gêne pas (j’aime même ça), au contraire de mes amies et de familles. Personne ne me comprends. J’essaie déjà de faire le maximum pour mes notes (je parle de 18.3 de moyenne générale) et de l’activité extra-scolaire que je pratique, mais cela ne suffie pas pour mes parents. Voyez-vous, je ne sourie plus depuis 8 mois environ. Ma famille veut que je sois parfaite, ce qui me « fout en pétard ». Je pense que mes troubles sociopathes et violent son dûs à la mort récente de mes animaux de compagnie. (Excusez-moi, je m’éloigne du sujet, cela fait juste du bien de enfin pouvoir parler à quelqu’un sans qu’il me fasse des reproches). Des personnes ce moquent de moi pour cause de ma complaisance dans la société actuelle, ce qui me rends violente ! J’ai des troubles du sommeil,je fais des crises d’angoisse. Je n’est plus d’empathie pour les membres de ma famille et de mon entourage. Je suis gentille avec des personnes pour en tirer profit. S’il vous plait, j’ai besoin d’aide…
    Je vous souhaite une bonne journée à vous et à votre entourage, merci de votre gentillesse envers les jeunes.

    1. Bonjour Sarah,
      Tu fais part d’une situation qui te fait souffrir. Tu as raison de demander de l’aide et nous te remercions pour ton témoignage. Fil Santé Jeunes est le bon endroit pour en parler. Cependant, l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Si tu en as envie, tu peux nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h) pour échanger un professionnel de santé de l’équipe sur ce que tu vis en ce moment. Tu peux aussi nous adresser un mail dans l’espace « Pose tes questions ». Notre dispositif est anonyme et gratuit. N’hésite pas, nous sommes là pour toi !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

        1. Bonjour David,
          Si tu souhaites échanger avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes (psychologues, médecins) en toute confidentialité, tu peux nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’, notre dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas, nous sommes là pour toi !
          L’équipe Fil Santé Jeunes

  3. Bonjour Violette,
    j’ai 13 ans et j’ai vraiment l’impression d’etre comme toi, je pensais que j’etais la seule…
    Pendant 6 ans à l’ecole je n’ai jamais eu d’amis, j’ai commencé a faire des crises d’angoisses tres fortes, je me sentais seule au monde, j’etais tres malheureuse et à 9 ans j’avais envie de me tuer.
    Mon pere ne me comprendait jamais, et parfois il avait des comportements agressifs. Heureusement ma mere etait la et elle a tout fait pour m’aider, elle m’a emmener chez plein de psys mais malheureusement ça ne m’aidait pas, j’etais a deux doigts de faire une phobie scolaire… A un moment, je ne voyais plus de sens dans ma vie, je me demandais que se que je foutais dans ce monde, j’avais l’impression de sombrer dans la folie et le soir je ne fesai que pleurer… C’etait horrible… Je comprend exactement se que tu ressends. Ce qui m’aide c’est la musique, et toi le sport.

    Maintenant ça va mieux pour moi, j’ai ENFIN reussi a avoir des amis, ça va mieux entre moi et mes parents meme si on se dispute encore. Tu es mieux antourée que tu ne le penses, et si ce n’est pas par tes parents c’est par tes ami-e-s, et il y a l’infiermere de ton ecole, elle est aussi la pour ça tu sais. Tu peux aussi voir une ou un psy. Tu n’es pas seule, il y a plein de jeunes dans la meme situation que toi. Moi ce qui m’a vraiment aidé s’est mes amis, ils me fesaient oublier ma tristesse, et apres, sans que je me rendes compte, ça a passé. Ça passe toujours, meme si ça prends du temps. Accroche toi et tu n’arrivera pas a vaincre cette tristesse qui est comme un monstre qui grignote ton ame, seule. Demande de l’aide, ce que font tes parents avec toi n’est pas normal. Il y a plein de gens pour ça, c’est deja un enorme pas de reconaitre se qu’on a, de l’assumer et de le dire, meme sur un forum!

    J’espere que mon (long) message t’a un peu aidé et que tu trouves de l’aide, c’est important. Merci de m’avoir lu jusque ici.

  4. Bonjour je suis Victor 13 ans. J’ai 437 se cerotonine ( je ne sais pas comment cela s’écrit) je suis impulsif et pour exemple en cours je lève tout le temps la main. depuis que je suis à la montagne dès que quelqu’un me fait une reproche ou si je perds sur un jeux ou n’importe je sert,les dents et j’ai presque envie de taper la personne en face. J’arrive à me contrôler en insultant mais je n’aime pas cela et j’ai besoin d’aide . Je ne sais pas si c’est a cause d’un complexe d’infériorité ou que en ce moment je me trouve moche mais voilà et je me sens seul je me recueille dans les jeux vidéos

    1. Bonjour Victor,
      Tu fais part d’une situation difficile que tu vis en ce moment. Si tu souhaites échanger avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes (psychologues, médecins) en toute confidentialité, tu peux nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’, notre dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas, nous sommes là pour toi !
      Tu peux aussi avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes dans nos Forums.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

  5. Bonjour,
    hm je pense que je vais sincèrement très mal mentalement, j’ai toujours grandis dans la difficulté, j’ai des parents souvent absents qui ne sont pas là pour m’aider, mon père est quelques fois violant mais il ni peut rien, il est très impulsif. Je sais que je suis aussi fautive car je n’ai jamais supporté l’autorité et un manque de respect, pour moi c’est la loi du plus fort, c’est comme si j’étais constamment en train de me battre pour avoir un minimum de respect. Je me suis déjà battus avec mon père et je me fache souvent avec ma mère, rien ne va, au collège je n’arrive à rien, je pense faire une phobie scolaire mais quand j’essaye d’en parler les gens se moque de moi par ce que j’ai plein d’amis, mais personne ne sait que je me sent vraiment seule, ça me tue de l’intérieur, je suis constamment fatiguée, stressée, en colère, a retenir mes larmes. Je pense que le pire c’est que je ne pleure plus de tristesse ou par ce que certain coup me font mal, mais juste de rage, je suis tellement rancunière que je peux haïr quelqu’un pendant des années d’affilé, à mon avis je suis dépressive ou juste folle, j’ai l’impression que tout le monde m’abandonne. Je suis délaissé, et abandonné, et j’en est rien a foutre, de crever j’en est rien a foutre, de réussir aussi, de mon bonheur aussi je m’en tape, je suis un échec et je rate tout ce que je fais, c’est vrai que je suis nul, et je le sais.
    Des fois je suis tellement énervée que pour éviter de faire trop de mal aux autres je me fais du mal a moi ( me griffer, taper fort dans les murs, me ronger les ongles et me mordre les lèvres jusqu’à en saigner, en gros je cherche une douleur que je ne ressent même pas. Je perd aussi beaucoup de poids, et le seul moyen de me calmer c’est le sport donc autant dire que j’en fais tout le temps.
    merci j’espère que vous allez m’aidez, s’il vous plait aidez moi.

    1. Bonjour violette,
      Tu fais part d’un profond mal-être. Tu évoques également une situation violente au sein de ta famille. Cette violence est formellement interdite par la loi. Personne, ni même ton père, n’a le droit de te frapper. Il est important que tu ne restes pas seule avec cette souffrance. Malheureusement l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Nous t’invitons à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h) pour parler un peu et que l’on cherche ensemble ce qui pourrait t’aider d’aller mieux. N’hésite pas, nous sommes là pour toi.
      Tu peux également trouver du soutien et le témoignage d’autres jeunes dans nos forums.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  6. Je suis de nature explosive et très impulsive. Depuis près de 2ans, j’ai appris à contrôler mon caractère explosif parce que c
    ça énervait mes proche , les quelques rares que j’ai. Dernièrement je m’énerve pour un rien. Tout d’abord j’ai cru que c’était normal car il fût un moment ou je n’aimais pas réellement celle que j’étais devenue, calme , comprehensive, moins directe et impolie. Mon ancien caractère me donnait de l’audace, je disais les choses sans filtre et sans prendre en compte les sentiments des autres. Les gens réfléchissaient à deux fois avant de me balancer un truc à la figureils savaient se qui les attendait. Mais maintenant ce n’est plus le cas et je n’aime pas ça du tout Du coup j’explose pour un rien et parfois même sans raison. Et même quand j’essaie de me répondre, ça fini en pleur. J’aimerais savoir quoi faire.
    Merci

    1. Bonjour,
      Tu fais part de réactions qui te font souffrir. Tu as bien fait de témoigner sur ce que tu ressens et il est important que tu ne restes pas seule avec tout cela. Malheureusement l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Nous t’invitons à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h) pour parler un peu et que l’on cherche ensemble ce qui pourrait t’aider.
      N’hésite pas, nous sommes là pour ça.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  7. Bonjour,

    J’ai envie de tout casser, d’envoyer chier tout le monde jusqu’à même les tuer.. J’ai serré le cou de mon chat qui miaulait trop dans mes oreilles et j’avais envie qu’il arrête de respirer. J’ai arrêté parce que je me suis sentie horrible et parce que je l’ai entendu déglutir et j’ai senti ses os.

    J’ai besoin d’aide je n’arrive plus à me contenir.. J’envoie chier mon copain avec qui je suis depuis 5 ans en lui disant que je le déteste alors que je le pense pas. Quand je pense à tout ce qu’ils peuvent subir j’ai envie de disparaître.
    Alors au lieu de me mettre en colère contre les autres je me taillade mais ça me contente pas..

    S’il vous plaît j’ai 20 ans et j’ai besoin d’aide

    1. Bonjour Bernabé,
      Tu exprimes une grande colère et celle-ci envahit tout. Ce serait bien que tu puisses déposer cette colère quelque part et que tu puisses comprendre d’où elle vient. L’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échanges. Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes (psychologues, médecins,…) en toute confidentialité, nous t’invitons à nous appeler au 0800 235 236 ou à nous contacter sur le chat’, le dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas, nous sommes là pour toi !
      Si tu as envie d’avoir le soutien d’autres jeunes, tu peux également poster un message dans notre Forum.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

  8. Je m’appelle Théo j’ai 23 ans

    Depuis tout jeune je souffre de quelque choses qui ressemble à une irritation complète de mon état mental ces as dire que je n’arrive a aimer personnes .si je trouve une fille avec qui je peut être au bout un mois elle m’énerve je ne veut plus quelle pose un doigt sur moi et encore moin qu’elle me parle quand je ne le décidé pas

    Je suis hyperactif je n’arrive pas à me concentrer du coup j’enchaîne petit boulot sur petit boulots et je n’arrive pas à les tenir on me dit toujours que je ‘e fait pas affaire donc voilà je ne peut pas continuer comme sa ces horible de vivre sa au quotidien …..

    1. Bonjour,
      Merci pour ton témoignage. L’espace commentaire ne permet pas des échanges individualisés. Si tu souhaites parler davantage de ce que tu vis, tu peux nous joindre dans nos espaces interactifs. Si tu as envie de parler avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes, tu peux nous joindre par téléphone au 0800 235 236, par chat’ ou dans notre espace : « Pose tes Questions », accessible depuis notre site. Notre dispositif est anonyme et gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 09h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !
      Si tu as envie d’avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes, tu peux également poster un message dans notre Forum.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  9. Bonjour,
    Depuis maintenant deux ans je suis tout le temps en colère, au début c’était pas trop présent je pouvais maîtriser cette colère mais aujourd’hui j’en viens à être plus agressive et blessante envers les personnes qui m’entoure. Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi mais c’est constamment présent et quand la situation prête à être énervé je perd complètement le contrôle, généralement je m’isole pendant 10, 20 min si je suis en cours je ne parle plus pour les deux prochaines heures ou alors si je suis chez moi je prend mes clés et je sors courir, prendre l’air et je reviens pareil au bout de 2h mais ça devient de plus en plus compliqué et invivable pour moi ou pour mes proches.

    Quand je ne suis pas en colère, j’ai l’impression de me sentir en quelques sortes vide, donc la colère comme vous l’avez dit me permet de me sentir vivante, j’ai l’impression que c’est la seule émotions que je ressens comme si toute les autres étaient bloqués. Oui quand je suis avec mes amis je vais rire parler ect… mais c’est comme si j’étais pas vraiment moi ou que c’était quelqu’un d’autres qui vivait la situation à ma place.

    Merci d’avoir lu ce message

  10. Bonjour,

    Récemment, tout m’énerve, j’ai l’impression d’en vouloir au monde entier.

    Par exemple, il faut toujours que je déteste quelqu’un, j’ai le besoin constant de canaliser ma colère sur une personne en particulier, qui quelle soit, parfois sans réelle raison.
    Bien souvent, la personne sur qui la roue s’arrête fait partie de mon cercle d’amis, et il s’agit d’un mois avant que le tout revienne à la normale. J’ai également une irritation permanente vis-à-vis de ce que les autres expriment, même quand je suis d’accord avec! Si j’avais été celle à qui la parole avait été donnée, j’aurais sûrement dit la même chose, à quelques détails près.

    J’ai aussi le sentiment de ne ressentir que des sentiments négatifs: irritation, stress, tristesse, avec pour exception l’adrénaline. Depuis quand est-ce que je n’ai pas ressenti consciemment d’affection (amicale ou non) pour qui que ce soit ? Depuis quand n’ai-je pas été lasse ? Lorsque je ne suis pas angoissée ou en colère contre le monde, j’ai l’impression de ne ressentir aucune réelle émotion.

    Cela dure depuis environ 3 ans.

    Merci beaucoup d’avoir lu ce message,
    Marjane

    1. Bonjour,
      L’espace commentaires ne nous permet pas de te répondre de manière personnalisée. Si tu souhaites échanger avec un professionnel de l’équipe, tu peux nous joindre par téléphone au 0800 235 236, par chat’ ou dans notre espace : « Pose tes Questions », le dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 09h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !

      Si tu as envie d’avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes, tu peux également poster un message dans notre Forum.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  11. bonjour, moi je suis une fille, et je suis souvent énerver en colère, et je sais pas du tout pourquoi, j’arrive pas à maîtriser ma colère, du coup c’est ma mére qui en prend plein la figure et je voudrais que tout sa s’arrête alors si vous avez une solutions dites la moi merci.

    1. Bonjour,
      Tu fais part d’une colère qui te submerge. Échanger en direct sur ce que tu ressens, pourrais t’aider à comprendre un peu ce qui se passe. Si tu as envie de parler avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes, nous t’invitons à nous écrire dans l’espace : « Pose tes questions », ou pour une réponse immédiate à nous appeler au 0800 235 236. Notre dispositif est anonyme et gratuit et en ce moment nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 13h et de 14h à 18h. N’hésite pas, nous sommes là pour toi !

      Si tu as envie d’avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes, tu peux également poster un message dans notre Forum.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page