Chat
Publié le , Modifié le 3 juillet 2018

Une drogue, c’est quoi au juste ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Autrefois, le mot « drogue » désignait un médicament préparé par les apothicaires (anciens pharmaciens) destiné à soulager un malade. Aux XVI et XVIIème siècles, on se servait, par exemple, du tabac pour guérir les plaies. Au XIXè siècle, des chirurgiens employaient de la cocaïne pour soulager les douleurs. Le mot drogue a ensuite été utilisé pour désigner les substances illicites. Aujourd’hui on parle de « substances psychoactives » : c’est l’ensemble des produits qui agissent sur le cerveau, que l’usage en soit interdit ou réglementé.

Les différents types de drogues

Une drogue est une substance psychoactive qui modifie le comportement, la conscience et l’humeur. Elle agit sur le cerveau et modifie ce que l’on ressent : en fonction de son principe actif, elle calme, déforme la réalité ou excite.

Les drogues peuvent être d’origine naturelle (généralement extraites d’une plante) ou de synthèse (c’est-à-dire chimiquement fabriquées en laboratoire). Elles peuvent se présenter sous forme liquide, poudreuse, ou en comprimés et les modes de consommations sont variés (à ingérer, à sniffer, à injecter…).
Quel que soit l’effet recherché, une consommation régulière de produits psycho actifs représente un réel danger.

Depuis quelques années, on parle aussi de drogues « sans produits », c’est-à-dire sans substance psychoactive, mais qui peuvent aussi provoquer une dépendance et des comportements addictifs. Il s’agit par exemple des jeux vidéo, de l’argent, du sexe, du porno…

Licite / illicite : quelles différences ?

Licite ça veut dire autorisé par la loi et illicite, interdit par la loi. Il y a donc des drogues qui sont autorisées par la loi (mais réglementées), et d’autres qui sont interdites.

Celles qui sont autorisées sont l’alcool, le tabac, le poppers et les médicaments. On les trouve en vente libre, c’est-à-dire qu’un commerçant a le droit d’en vendre, tant qu’il a une autorisation officielle (la « licence IV » dans les bars, par exemple, autorise à vendre de l’alcool) et qu’il respecte la réglementation. Ainsi, alcool et tabac ne doivent pas être vendus aux mineurs. De même, certains médicaments nécessitent une ordonnance du médecin pour pouvoir être délivrés par un pharmacien.

A l’inverse, les drogues illicites sont interdites par la loi. En fonction des pays, elles peuvent être interdites à la vente, à la consommation ou encore à la détention. En France par exemple, il est interdit de posséder, consommer ou vendre du cannabis alors que dans d’autres pays, comme les Pays Bas par exemple, il est autorisé d’en posséder, d’en consommer et d’en vendre.

Les lois sur les drogues sont complexes car elles comportent des enjeux économico-politiques importants, qui varient selon les époques, les cultures, l’évolution de la société. Elles sont amenées à évoluer donc.

Qu’ils soient licites ou illicites, consommer des produits psychoactifs comprend un risque important pour la santé. Consommer des produits illicites expose, en plus, à des ennuis avec la justice.

La polyconsommation c’est quoi ?

C’est quand on consomme plusieurs produits à la fois : alcool + cigarette ; cannabis + alcool…
La polyconsommation peut être occasionnelle : lors d’une soirée par exemple, on cumule cigarette + alcool mais en dehors de ce temps de fête ce n’est que la cigarette qu’on consomme.

Elle peut être aussi régulière et devenir problématique : un des produits psychoactifs ne peut plus être consommé seul et systématiquement on lui ajoute un autre produit. Pourquoi peut-on en arriver là ? Parce que le produit seul ne fait plus assez d’effets. Associer deux produits démultiplie les effets mais démultiplie aussi les risques graves pour la santé ainsi que les risques de dépendance. On peut développer une polydépendance (dépendance à plusieurs produits).

Ce risque est majoré si la consommation de produit est précoce c’est-à-dire que plus on commence jeune à consommer des substances psychoactives (avant 15 ans en particulier), plus le risque de développer une dépendance est important. En effet, avant 15 ans le système nerveux n’est pas encore totalement terminé, il est « immature » ce qui le rend particulièrement réceptif aux principes actifs des drogues. Les neurotransmetteurs qui ont « goûté » aux drogues précocement en redemandent plus vite et ont un seuil d’habituation plus bas. Le mécanisme de l’addiction est activé plus vite chez les plus jeunes.

Te voilà maintenant bien informé pour te protéger d’une éventuelle consommation de produits psychoactifs. Si jamais tu te sens en difficultés face à un ou plusieurs produits, n’hésite pas à demander de l’aide.

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

6 réflexions au sujet de « Une drogue, c’est quoi au juste ? »

  1. Substance psychoactive ou psychotrope: substance qui modifie l’activité mentale, les sensations, le comportement en agissant sur les cellules nerveuses du système nerveux central. Les substances psychoactives provoquent des effets somatiques (sur le corps) d’une grande diversité selon les propriétés de chacune. 😉 😉 😉 😉

    Les “drogues” ont pour principales caractéristique d’être interdite , elles ne sont qu’une petite parties de toutes les substances psychoactive existantes .

    Les Principaux autre substance étant les Médicaments

    D’autres très utilisé et également très négligés dans cet article se trouve être le Café et le Tabac , omniprésent dans le monde du travail. :rose: :heart: :yahoo:

    j'aime 11

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)