Vivre sa sexualité

Erotisme vs pornographie

image_pdfimage_print

Voilà deux mots qui font naître des images plein la tête ! Mais peut-être que tu ne sais pas très bien faire la différence ? L’érotisme c’est pas du porno plus soft ? C’est un peu plus que ça et on va le voir ensemble.

Cacher… pour mieux montrer !

Historiquement Éros était le dieu de l’amour dans la mythologie grecque, il incarnait l’harmonie et la puissance créatrice dans l’univers. Aujourd’hui, il symbolise le désir amoureux et les pulsions sexuelles.

L’érotisme correspond à tout ce qui peut éveiller un désir sexuel, notamment à travers différents supports artistiques : la peinture, la danse, la littérature, le cinéma etc. Souvent l’érotisme est associé à une recherche esthétique, c’est-à-dire qu’on va faire en sorte que les mots utilisés, les vêtements portés, les mouvements effectués soient beaux et donc séduisants. Ce n’est donc pas l’acte sexuel en lui-même qui est excitant, mais tout ce qui le précède et le suggère ! C’est sur cette « montée du désir » que l’érotisme va se concentrer et va jouer.

Une des particularités de l’érotisme c’est la façon dont il va exciter l’imaginaire d’une personne. Cela signifie que lorsque tu verras une image, ou liras quelque chose d’érotique, et bien ce n’est pas forcément ce que tu verras ou liras qui va être directement excitant, mais plutôt ce que ton imagination va produire à partir de ces quelques éléments. C’est donc tes fantasmes qui s’agitent dans ta tête et animent ton corps

C’est sûrement une des différences principales avec la pornographie : ce que la pornographie montre de manière très crue, l’érotisme va plutôt le cacher (en partie !), le suggérer, le sous-entendre.

Articles similaires

L’érotisme stimule un imaginaire propre à chaque personne, il laisse beaucoup plus de place à l’interprétation que chacun peut faire de telle scène, de tels mots, en comparaison à la pornographie qui ne laisse pas de doute sur ce qu’il est en train de se passer à l’écran !

Erotisme et censure

D’ailleurs tu as sûrement remarqué que l’âge minimum pour regarder des films érotiques (16 ans) et des films pornographiques (18 ans) n’est pas le même ! Parce qu’on n’y voit pas les mêmes choses, dans les premiers on verra de la nudité, mais pas trop… disons « juste assez » pour que l’esprit s’emballe ! Dans les « pornos » on y voit des scènes de nudité complète et des actes sexuels qui sont joués. Ce qui compte c’est surtout la présence des organes sexuels en action. En bref on y voit des sexes et du sexe.

Ces images peuvent parfois choquer, surtout les plus jeunes qui ne comprendraient pas ce qui est représenté.

Mais entre nudité, art, érotisme et pornographie, les limites ne sont pas toujours bien définies. Tu as d’ailleurs peut-être entendu parler de certaines polémiques sur les réseaux sociaux lorsque le célèbre tableau « La liberté guidant le peuple » de Eugène Delacroix a été censuré parce qu’on y voyait la poitrine dénudée d’une femme : cette censure a provoqué la colère chez beaucoup d’internautes. Certains se sont offusqués qu’un chef-d’œuvre soit ainsi considéré, qu’en penses-tu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page