SexePremières foisSexualité

Et toi, tu l’as fait ?

image_pdfimage_print

Même pas besoin de préciser à quoi on fait allusion quand on dit ça, tu l’as forcément compris : on parle du premier rapport sexuel évidemment ! La fameuse « première fois » – quoique pas toujours si fameuse, on va en parler… S’y mélange un concentré de désirs et d’angoisses qui nous font attendre et craindre ce moment tout en même temps. Alors, comment faire en sorte que ça se passe au mieux ? C’est ce qu’on va voir.

Se sentir prêt.e

Avant d’avoir un premier rapport sexuel, il faut d’abord en avoir envie ! Ça paraît logique, mais c’est toujours important de le rappeler. On ne fait pas l’amour, la première ou la millième fois, seulement pour faire comme les autres, ou parce que son ou sa partenaire en a envie, mais d’abord parce qu’on le désire nous aussi. Donc 1) j’en ai envie et 2) mon/ma partenaire aussi. Mais est-ce que ça suffit ?

Se sentir prêt.e, c’est aussi se sentir suffisamment en confiance avec soi-même pour oser se montrer dans son intimité, montrer son corps nu, accepter qu’il soit touché, etc. Bref, c’est pas une petite affaire ça ! Pour peu qu’on est des complexes ici ou là (taille du pénis ou de la poitrine par exemple) et les choses se compliquent…

Avec qui ?

Breaking news, pour avoir un rapport sexuel il faut être (au moins) deux ! Autrement dit, ça demande aussi de se sentir en confiance avec l’autre, avec celui ou celle qu’on a choisi pour ce moment. En général, ce sont les expériences partagées en commun et l’attention qu’on se porte mutuellement qui permettent de construire cette confiance.

Être en confiance, c’est aussi être en confiance pour dire ses peurs et ses appréhensions. Rien de mieux, pour une première fois sereine, que d’en parler ! Dire à son ou sa partenaire ce qui nous inquiète, les questions qu’on se pose mais aussi les désirs et les attentes que l’on a. C’est souvent l’occasion de découvrir que, finalement, l’autre se pose les mêmes questions !

Découverte plutôt que performance

Imaginons que tous les critères d’avant soient remplis : tu te sens prêt.e, ton partenaire aussi, vous vous faites confiance ; bref, tout roule. Enfin tout… il reste quand même une question majeure : on fait comment ? Qu’est-ce qu’il faut faire concrètement pour que ça se passe bien ? Que l’autre prenne du plaisir ? Et que nous aussi ? Qu’on soit bon.ne ? Qu’on soit performant.e ?!

Drôle d’idée que cette préoccupation. Comment est-ce qu’on pourrait être bon.ne dès la première fois dans quelque chose qu’on a jamais fait ? C’est comme si tu voulais avoir le niveau en foot de M’bappe dès ton premier entrainement ! C’est un peu absurde non ?

Mais surtout, c’est se tromper sur la sexualité ! Car la sexualité, c’est pas du foot précisément : il n’y a pas de « bonnes manières » de faire qui marcheraient à chaque fois et pour tout le monde. La sexualité, c’est plutôt une rencontre. La rencontre entre mes désirs et mes plaisirs à moi, et ceux de mon/ma partenaire. Dès lors, ce qui rend la sexualité épanouissante, c’est notre capacité à faire cohabiter ensemble ces désirs et à trouver les moyens de les satisfaire au mieux… Tu vois le truc ? C’est une affaire d’équilibre et ça demande du temps, de la pratique, de l’attention portée à soi et à l’autre et, enfin, du dialogue

Et si malgré tout ça, tu n’es pas rassuré.e, une solution : appelle-nous !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page