Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Service fermé
Publié le , Modifié le 27 octobre 2014

Etre fatigué

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Jeune femme dans l'herbe“Ppff, je suis fatigué ! Vanné ! Claqué ! Épuisé ! J’en peux plus ! J’ai pas faim, j’ai envie de rien” ! Quand la fatigue s’installe, on se demande bien ce qu’elle fait là.  Musculaire, insidieuse, parfois elle se cache en nous faisant croire qu’elle s’appelle manque de concentration, maladresse, flemmardise … D’autres fois, c’est elle qui dissimule bien autre chose : maladies, dépression … Elle appelle à l’aide quand ça ne va plus du tout. Mais pourquoi la sent-on arriver quand on ne l’attend pas ? La fatigue : une invitée indésirable ?

 

Fatigue dite « naturelle »

Après un grand match de foot, une balade en forêt, des longueurs de natation à la piscine, ou une séance de Zumba, rien de plus naturel de sentir son corps fourbu, courbatu … Ou bien, au petit matin après seulement quelques heures de sommeil bien trop courtes, on a les yeux tout ensommeillés, on baille et notre corps est tout ralenti. Il y a des situations où la fatigue est naturelle. Elle vient nous dire qu’on a fait un effort et que maintenant il est temps de se reposer ! Ou qu’on a encore besoin de se reposer… Écouter son corps quand il dit stop c’est éviter bien des ennuis, c’est éviter de se blesser !

Oiseaux de nuit

A l’adolescence, le corps se transforme et son rythme se dérègle. Du coup, le sommeil si régulier et si réparateur de l’enfance change. Il se décale. Pour des raisons sociales (sorties avec les copains, au ciné, en discothèque, les heures passées devant l’ordi, les coups de téléphones ou les textos toute la nuit,…) mais aussi physiologiques (la puberté, cela demande beaucoup d’énergie 😉 , on a tendance à devenir des « oiseaux de nuit ». Mais le réveil, lui, sonne toujours à la même heure! Et la « dette » de sommeil s’accumule.

Un petit repère : entre 12 et 18 ans, on a besoin en moyenne de 9 heures de sommeil. Donc si le réveil est à 7h, à vous de faire le calcul pour l’heure de l’extinction des feux (tous les feux y compris celui du portable et de l’ordi)… Sinon gare à la fatigue !!!

Quand la fatigue vient dire « j’ai pas envie »

Parfois, on n’arrive pas à dire, même à soi même, ce dont on a envie. Définir son désir, c’est un peu comme se définir soi même. Du coup, quand les parents proposent une balade en forêt, on n’a pas envie d’être encore le petit enfant qui ne fait que « suivre » les adultes et on leur répond : « j’suis fatigué ». Mais voilà qu’un copain propose un week-end trek à la campagne et on se sent attendu, faisant parti du groupe ! Bye bye fatigue ! Bonjour l’effort !

Quand la fatigue vient dire « ça va pas ! »

Quand il s’agit d’une fatigue dont on n’arrive plus à se débarrasser, qu’elle est associée à des signes clairs et objectifs : irritabilité, insomnies, diminution de l’appétit … ou qu’elle ne soit que ressentie, elle a toujours une signification ! Qu’on la nomme « fatigue », « ennui », « boule au ventre », « énervement » ou même parfois « tristesse », elle vient exprimer un malaise. Ça peut être un malaise physique dont on n’arrive pas à bien identifier la cause : une petite infection par exemple ; ou parfois une maladie plus grave ou embêtante : une mononucléose …

Mais la fatigue peut aussi exprimer un malaise psychologique. Le stress ou l’angoisse par exemple sont épuisants ! La dépression est un malaise qui démobilise complètement, qui ne donne envie de rien, c’est l’énergie de vivre qui est en panne et ralentie et on a souvent un énorme coup de fatigue. Le sommeil, dans une dépression peut parfois être un refuge qui permet d’éviter de se cogner au mur de la réalité. On est fragilisé et tout devient un effort. Alors à la fin de la journée, et même parfois en début de journée, on se sent épuisé.

Si vous ressentez une fatigue qui ne veut plus s’en aller, qui vous colle aux baskets et que cela fait plusieurs semaines qu’elle ne veut plus vous quitter, il vaut mieux aller voir le médecin pour faire le point car elle cache souvent autre chose… Si c’est un petit coup de pompe qui ne fait que passer, essayez de voir si en dormant un peu ça n’irait pas mieux 😉 .

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

3 réflexions au sujet de « Etre fatigué »

  1. Sincèrement c’est de plus en plus dur de bien dormir en plus , les collégiens commencent souvent a 8 heure et c’est hyper fatiguant.
    Les parent nous disent de nous coucher tot mais quand on peut pas dormir ….. :zzz

    j'aime
  2. Je trouve que cela est un très bon article, en plus il dit vrai. Je sais de quoi je parle car je ne dors plus beaucoup et je n’ai envie de rien, alors voilà.
    bref, sur ce, bonne journée à tous et toutes.

    j'aime

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)