Idées noires

Je m’inquiète pour un copain / une copine qui n’en parle pas

image_pdfimage_print

envie-mourirLes réactions de votre meilleur-e ami-e vous posent question : il ne partage plus vos idées, vos envies ou vos sorties comme avant, elle ne répond plus aux invitations des autres, trouve systématiquement le moyen de s’échapper. Bref, c’est sûr, quelque chose a changé, mais quoi ? Pourquoi ? A cause de qui ?

Et si cette personne était juste vraiment mal, qu’elle traversait une période difficile, qu’elle se sentait perdue au point d’envisager d’en finir définitivement ? Les idées suicidaires sont d’autant plus dangereuses qu’elles ne s’expriment que difficilement.

Les signes qui doivent alerter

Difficile de comprendre le vécu d’une personne lorsqu’elle ne dit rien. Néanmoins, il existe des signaux dont il faut avoir conscience pour s’alerter et réagir :

–    changement d’humeur : par exemple il s’énerve pour un rien, ou elle ne manifeste plus le même plaisir pour des choses habituellement agréables…
–    perte d’intérêt et de motivation : il ne fréquente plus ses lieux préférés, ne va plus à ses entraînements habituels, ne lit plus les revues qui le passionnent…
–    isolement : elle évite les sorties entre amis, elle a des attitudes de repli et se ferme à toute tentative de communication
–    absentéisme : elle/il manque de plus en plus souvent les cours

Chacun de ces signes ne suffira pas à lui seul pour s’inquiéter, mais si vous en remarquez plusieurs et qu’ils s’installent dans le temps, commencez à vous poser des questions.

Articles similaires

Pouvoir partager ses impressions 

Vous connaissez les signes qui ne trompent pas, vous vous dîtes que le doute n’est plus permis et qu’il va falloir réagir car vous êtes de plus en plus inquiet. A ce moment, il est possible que de nouvelles questions s’imposent :

Qui suis-je pour m’occuper de ses problèmes personnels ?
Pourquoi irais-je le harceler avec mes peurs s’il ne veut pas parler à personne ?

Il faut avoir du courage pour aller au-devant du problème, accepter de le voir tel qu’il est, quitte à mettre la relation en péril pendant un temps. Se poser des questions est normal, vous n’êtes pas une personne neutre, vous êtes son ami et vous vous faites du souci pour lui, au point que vous ne savez plus vraiment quoi en penser. C’est le moment de ne pas vous laisser enfermer dans le silence de l’autre. L’isolement face à une douleur, la vôtre ou celle d’autrui, n’est jamais la bonne solution. En gros, même si c’est l’autre qui va mal, ne vous oubliez pas, vous pouvez aussi souffrir de le voir dans cet état et vous pouvez vous autorisez à le dire.

Une des solutions efficaces est de confronter votre point de vue avec des personnes proches de votre ami, qui pourraient avoir vu les mêmes choses que vous. Non seulement, elles vous soutiendront mais en plus elles vous permettront de trouver de l’aide pour lui.

Pourquoi et comment aider une personne suicidaire ?

Si de votre place d’ami, vous êtes le mieux placé pour donner l’alerte, cela ne signifie pas pour autant que le sort de la personne en danger ne dépend que de vous. Le piège est de vouloir jouer le sauveur pour l’autre. Le fonctionnement d’une personne suicidaire est complexe à comprendre, il s’agit d’un état psychologique grave qui nécessite l’intervention d’un professionnel.

Si vous avez réussi à confirmer vos inquiétudes auprès de la personne concernée, attention à la place du confident qui est difficile à tenir. Entendre la souffrance d’une personne tout en promettant de ne rien dire n’est pas une position tenable pour vous.

Pour vous faire aider vous pouvez aussi appeler Fil Santé Jeunes au 0800 235 236, vous pourrez discuter avec des psychologues pour vous confier et réfléchir calmement à ce qu’il est possible de faire.

En complément de ce dossier, vous pouvez également consulter le dossier Je vais mal.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page