AimerLa vie à l'école

Je suis amoureux-se de mon prof

image_pdfimage_print

amoureux-profToi le prof, t’es trop beau, trop malin : je te kiffe. Mon prof, j’en suis dingue ! Ma prof a des jambes de sirène et ses yeux sont deux océans où je pourrais me noyer… Les profs, soit on les hait, soit on les adore. Souvent on en parle, on en rêve ou on en cauchemarde, et parfois on en tombe amoureux.

Pas facile de déclarer sa flamme, pas facile de comprendre ce qui se trame. On se demande si c’est un amour à sens unique. On se demande si on peut espérer vivre une grande histoire d’amour avec son prof. On se demande si c’est normal et surtout si c’est de l’amour.

« Je l’aime et voilà tout ! »

Seul face à tous, le prof dégage parfois quelque chose de captivant. Il impressionne et intrigue.
Par admiration ou par défi, on désire alors davantage ce qu’on sait interdit, inaccessible et tabou. Un amour interdit parait toujours plus absolu. On teste sa capacité à séduire mais aussi à éprouver le sentiment amoureux : « quand il entre dans la classe, j’ai chaud, il ne regarde que moi, je ne regarde que lui ».

Depuis tout petit, on rêve d’un amour avec un prince, une princesse, un chevalier ou une sirène. On rêve d’un amour avec un être à part, extraordinaire qui nous apporterait d’autres rêves et qui nous emmènerait dans son monde fabuleux. A l’adolescence et même après, il est normal de fantasmer sur des garçons ou des filles de son âge, mais aussi sur des hommes ou des femmes plus âgés, sur des personnalités, des acteurs, des chanteurs et même… des profs ! La recherche de l’inconnu et le fait de vouloir grandir font que l’on peut être charmé par un adulte qui incarne un peu le chevalier ou la sirène, qu’on imaginait pouvoir conquérir petit. Mais cette fois-ci, c’est du réel !

On peut confondre amour et admiration (fascination) et en tombant amoureux -se de son prof, c’est aussi le désir de s’approprier son charisme, son intelligence, son humour. C’est un petit supplément d’âme qu’on essaye de toucher du bout du doigt à travers un amour impossible, inaccessible, un amour qui reste un rêve.

Avoir une relation avec un prof… ça craint ?

Oui ça craint ! La loi encadre strictement les relations sexuelles entre un adulte et un adolescent. Toute relation affective et sexuelle entre un prof adulte et son élève mineur est interdite par la loi. Cette loi n’est pas un obstacle à l’amour mais le moyen de protéger les élèves d’eux-mêmes ou d’un prof mal intentionné.

Fantasmer, rêver, imaginer avoir une relation amoureuse avec son prof permet de se confronter à ce sentiment étrange mêlé d’émotion et de sensualité qu’est le sentiment amoureux. Mais une relation réelle d’adulte à adulte c’est autre chose. Une histoire d’amour prof /élève c’est une mauvaise idée pour l’élève et pour le prof… Vos attentes, vos désirs et vos rêves ne sont pas les mêmes.

Se déclarer ou rester dans l’ombre

Évitez de se mettre ou de mettre son « étoile », Chevalier, Sirène, Prince, Prof, dans une situation embarrassante, gênante, blessante, et ne pas oublier qu’il faudra le/la côtoyer tous les jours après.

L’amour qu’on éprouve pour son prof est un amour qui doit rester de l’étoffe dont sont faits les rêves.

Articles similaires

166 commentaires

  1. Moi je suis folle amoureuse de mon prof de techno…. Il a 49 ans et moi 14 ans…. 35 ans d’écart. C’est énorme. Il a une compagne et deux filles qui sont plus vieilles que moi. Quelle génance. 😶
    Ça m’arrive de rêver de lui. Personne ne l’aime au collège alors qu’il est tellement sincère et gentil. Je l’ai dit à deux de mes amies qui tiennent le secret tant bien que mal. Je subis chaque jours les commentaires des collégiens qui le critique sans pitié. Comment faire. Je ne peux pas l’oublier car je reviens toujours à lui…. 😥

  2. Au début je pensais être la seule dans ce cas. Il m’a fallu 1 an pour apprendre que mes sentiments étaient tout-à-fait normaux.
    ça a commencé au milieu de la quatrième, avec mon professeur de français. C’est un prof taquin et intelligent, doté d’une grande culture générale et d’un esprit critique élevé. Il n’hésitait pas à nous partager ses expériences personnelles pour nous donner des conseils. Il nous poussait à nous intéresser à ce qui nous entoure. Il m’a beaucoup inspiré et en vérité… Je ne sais toujours pas s’il s’agissait d’amour ou d’admiration. J’attendais ses cours avec un mélange de crainte et d’envie de le voir. Je pensais un peu trop à lui, j’ai même rêvé de lui. J’avais l’impression de devenir folle. J’avais en plus des pensées intrusives qui m’effrayaient particulièrement. Mais en même temps, je voulais encore le voir… Bref, c’était un gros casse-tête tout au long de l’année !
    A la fin de la troisième, j’ai fini par lui offrir un livre avec une lettre à l’intérieur, mais qui ne mentionnait pas mes sentiments amoureux. Je pense que c’est mieux comme ça, de garder ses sentiments pour soi dans ces cas là. Car sinon, l’enseignant en question peut se sentir gêné par la déclaration, ce que je voulais éviter.
    Maintenant je suis passée en seconde et il y a des moment ou il me manque (comme aujourd’hui) et des moments ou je n’y pense plus. Je sais que je pourrai le voir un dernière fois mais seulement dans un semestre… Enfin, je finirai par l’oublier (j’espère) !
    P.S. : J’ai lu certains de vos commentaires et il y en a qui se sont confiés à leurs amis, vos copains sont super sympas. Moi, si je l’avais dit à quelqu’un dans la classe, j’aurais pu dire adieu à ma réputation au collège… C’est pour ça que c’est bien de se poser et de raconter ses expériences quand on en a l’occasion !

    1. Par rapport au amie , en 4eme je l’avait dit à une amies qui a pourrit ma vie . Heureusement le confinement est passé par la , et j’ai pu éviter des mois de souffrance psychologique. Car mon amie arrêtais pas d’aller le voir pour que j’ai une réaction écéssive. Et aussi elle inventaire de gros mensonge et je tombais dedans a l’époque . Je me souvient que jetait au CDI de mon collège et que c’était la première fois que j’y allais avec elle elle a choisi un livre un comique sur la sexualité, elle aimait beaucoup parler de ça . Et ceux fameux prof est venue au CDI et elle m’a fait réagir c’est à dire rigolé, bref après elle voulais tout le temps aller au CDI ça c’est reproduit 3 fois et quand elle parlais de mon crush elle n’était pas discrète .
      J’ai aussi développé a l’époque du stress , quand je savais que j’allais le croisé, a cause de cette amie qui aurais put faire n’importe quoi .
      D’ailleurs , une fois ont la croisée elle est aller lui dire bonjour et moi non , elle lui a dit que je voulais lui dire bonjour . Sauf que non , elle m’a prit le bras et ma mit juste en face de lui autant vous dire que c’était plus que gênant et humiliant pour moi .

      J’ai compris que c’était une manipulation et une souffrance psychologique quand le confinement pour moi sur cette histoire était plus un soulagement que un manque .

  3. Bonjour,
    Tu as bien fait de venir sur notre site pour parler de ce que tu vis et nous te remercions pour ton témoignage. Cependant, l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe. Tu peux également trouver du soutien et le témoignage d’autres jeunes dans nos Forums.
    Prends soin de toi.
    L’équipe Fil Santé Jeunes

  4. Depuis la rentrer scolaire 2023, je suis tout bêtement tomber amoureuse de mon prof d’anglais, tout le monde le trouve moche, nul, alors que moi je trouve le contraire. Peut être que je me fais des film mais, je pense que j’ai une chance. Il me regarde plus que les autres, prend plus soin de moi et se soucis beaucoup de moi. Je ne sais pas encore si je peux lui dire mais je compte bien le faire.

  5. J’ai 18 ans et je suis un jeune homme trans. Je suis dans une fac et je suis tombé complètement sous le charme de mon prof de droit. Il a 35 ans de plus que moi. Il n’est pas spécialement beau, mais il a beaucoup de charme et est très intelligent. Il a une masculinité très saine et c’est plus fort que moi. Quand on parle, j’ai l’impression qu’il n’y a que nous deux sur terre. J’ai l’impression qu’il m’a un peu grillé, vu comment je le regarde. Je le dévore des yeux, et je pense qu’il en joue…

  6. Je suis en crush sur mon prof de théâtre d’impro. Je suis actuellement majeure et lui a à peu près 35 ans donc techniquement la loi ne nous interdit rien mais même si lui avait des sentiments pour moi on ne pourrait pas vraiment être en couple vu que ce serait un peu mal vu. Je sais qu’il n’est pas marié vu qu’il n’a pas de bague mais il a peut-être une petite amie et même des enfants en tout cas si c’est le cas je n’en ai jamais entendu parler. Enfin bref de toute façon il y a très peu de chance pour qu’il ressente qq chose pour moi. Meme si je sais que je n’ai aucune chance je ne peux pas m’empêcher d’espérer, je pense souvent à lui j’ai même rêvé 2 fois de lui. Même si ça me semble impossible qu’il y ait quoique ce soit je m’habille qd meme bien qd je sais que je vais le voir au théâtre d’impro pour essayer de me faire remarquer.
    D’un côté ma tête me dit qu’il ne pourra jamais y avoir quoique ce soit mais d’un autre je garde qd meme espoir, je ne sais pas vraiment quoi faire.

  7. Je suis amoureuse de mon ancien prof de technologie, je suis en seconde et lui n’a que les 3ème comme classe, j’aurais aimée l’avoir cette année mais la vie en fait ainsi, je suis tombée amoureuse de lui fin de troisième, lors du dernier cour de l’année je suis tombée sous son charme, je ne peux le voir que 2 heures par semaines quand il est dans sa salle en plein cours, je lui ai écrit une lettre anonyme et je compte la lui donnée, je veux qu’il la lise à la fin de ses cours et que je passe à coté pour voir sa réaction, se sont des sentiments sincères mais bon, il faut que je les perdent avant d’avoir des problèmes mais c’est très compliquer, mais je reve parfois d’etre dans ses bras bien qu’il esst surement une femme et peut etres des enfants mais je peux cesser de m’imaginer etre avec lui, je l’aime

  8. Je suis en 6eme et je vais passée en 5 ème suis tombée amoureuse d’un prof de maths qui donne des cours de maths qu’au quatrième mais chaque joue de ma vie je peux pas m’empêcher de l’observer de penser a lui de rêver de lui en classe je ne pense qu’à lui se qui a fait baisser ma moyenne du coup mais il est tout le temps dans mes pensée je fais la plupart de mes choix par apport à lui , je m’imagine vivre avec lui. **********************, parfois j’ai l’impression qu’il me regarde et je baisse les yeux et je les relève comme je ferai avec un garçon de mon âge, j’ai trop hâte d’être en quatrième pour pouvoir l’observer pendant une heure certaine des amies sont au courant et une d’elle un jour m’a dit ça : « meuf regarde ******** est là ( donc je regarde) ( quelque secondes plus tard elle me dit ) : meuf quand tu le regardes on dirait un fan devant sa star préférée. » C’est super chelou il m’obsède je rêve d’être avec lui .Help

    1. Bonjour,
      L’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe sur ce que tu vis en ce moment. Notre dispositif est anonyme et gratuit. Tu peux aussi avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes dans nos Forums.
      Afin de vous protéger au mieux dans cet espace public, nous ne permettons pas la diffusion de renseignements personnels qui permettraient de vous identifier. Nous avons donc été amenés à étoiler une partie de ton message.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  9. Bonjour,
    Je suis folle de mon prof d’art depuis plusieurs mois.
    J’ai 14 ans et je suis en 4ème.
    En fait je m’entend tellement bien avec lui et on a tellement de points en communs que ça devient de plus en plus dure de lui parler sans que mon cœur ne veuille exploser.
    Je sais plus quoi faire…

  10. J’ai déménager cette été et je suis donc entrer dans une nouvelle école en 1ère, au début c’était dur car j’étais seule et puis au bout d’un semaine, à la troisième séance de mon cours d’anglais j’ai commencer à être attiré par lui, au début j’ai cru que j’aimais juste énormément ses yeux car il a des yeux magnifiques puis plusieurs mois après (j’ai mis beaucoup de temps à réaliser, 2mois et 27 jours) j’ai compris que j’étais tomber amoureuse de mon prof d’anglais. Après cette réalisation, j’ai fait des constats qui n’ont qu’appuyer ma théorie, il attire mon regard, j’ai chaud quand il est prêt de moi (à chaque cours quoi), je sourie quand je pense à lui et j’ai le cœur qui bat vite dès que je lui parle. C’est un prof très gentil et drôle avec de magnifiques yeux bleu et excellant en anglais, je participe beaucoup ce qui signifie croisé son regard. J’ai participé moins qu’avant mais je ne peux m’empêcher de le regarder en cours et lorsqu’il croise mon regard BOUM BOUM BOUM, mon cœur se met à battre très vite. Il occupe tout le temps mes pensées même quand j’ai essayé de me mettre en couple avec une personne que j’aimais beaucoup, mais amicalement malheureusement, je pensais à lui…
    Je stresse, je ne sais pas quoi faire. Je sais qu’une relation prof-élève est interdite par la loi mais c’est tellement dur, j’ai juste envie de lui dire afin de savoir…! En plus étant une bonne élève dans ses cours, il me regarde souvent, enfin je ne sais pas si c’est parce qu’il attend que je donne la réponse ou s’il m’a cramé.
    HELP! Qu’est ce que je dois faire???

    1. Moi aussi je suis tomber amoureux de mon prof d’STI2D( je suis gay) mais genre un truc de fou comment je le kiff, a chaque fois je pense a lui, mais de toute facon je sias pertinament que cette relation sera impossible car la loi l’interdit, quil est pas gay mdrr,quil et marie et que son fils vient de naitre ya 2 mois.mais sa ma fait vraiment bizarre de tomber du jiur au lendemain amoureux de son prof, je veux tellement vivre ma vie avec lui mais cest impossible. Et jamais je vais lui dire ou montrer ce que je ressens pour lui car bah sa serais juste tres embarrassant…

      1. Je me retrouve énormément dans ton histoire. Je suis en 1ère dans un lycée du sud-ouest de la France et depuis le mois de novembre de l’an dernier, je suis tombée amoureuse de ma professeure de maths.