AimerLa vie à l'école

Je suis amoureux-se de mon prof

image_pdfimage_print

amoureux-profToi le prof, t’es trop beau, trop malin : je te kiffe. Mon prof, j’en suis dingue ! Ma prof a des jambes de sirène et ses yeux sont deux océans où je pourrais me noyer… Les profs, soit on les hait, soit on les adore. Souvent on en parle, on en rêve ou on en cauchemarde, et parfois on en tombe amoureux.

Pas facile de déclarer sa flamme, pas facile de comprendre ce qui se trame. On se demande si c’est un amour à sens unique. On se demande si on peut espérer vivre une grande histoire d’amour avec son prof. On se demande si c’est normal et surtout si c’est de l’amour.

« Je l’aime et voilà tout ! »

Seul face à tous, le prof dégage parfois quelque chose de captivant. Il impressionne et intrigue.
Par admiration ou par défi, on désire alors davantage ce qu’on sait interdit, inaccessible et tabou. Un amour interdit parait toujours plus absolu. On teste sa capacité à séduire mais aussi à éprouver le sentiment amoureux : « quand il entre dans la classe, j’ai chaud, il ne regarde que moi, je ne regarde que lui ».

Depuis tout petit, on rêve d’un amour avec un prince, une princesse, un chevalier ou une sirène. On rêve d’un amour avec un être à part, extraordinaire qui nous apporterait d’autres rêves et qui nous emmènerait dans son monde fabuleux. A l’adolescence et même après, il est normal de fantasmer sur des garçons ou des filles de son âge, mais aussi sur des hommes ou des femmes plus âgés, sur des personnalités, des acteurs, des chanteurs et même… des profs ! La recherche de l’inconnu et le fait de vouloir grandir font que l’on peut être charmé par un adulte qui incarne un peu le chevalier ou la sirène, qu’on imaginait pouvoir conquérir petit. Mais cette fois-ci, c’est du réel !

On peut confondre amour et admiration (fascination) et en tombant amoureux -se de son prof, c’est aussi le désir de s’approprier son charisme, son intelligence, son humour. C’est un petit supplément d’âme qu’on essaye de toucher du bout du doigt à travers un amour impossible, inaccessible, un amour qui reste un rêve.

Avoir une relation avec un prof… ça craint ?

Oui ça craint ! La loi encadre strictement les relations sexuelles entre un adulte et un adolescent. Toute relation affective et sexuelle entre un prof adulte et son élève mineur est interdite par la loi. Cette loi n’est pas un obstacle à l’amour mais le moyen de protéger les élèves d’eux-mêmes ou d’un prof mal intentionné.

Fantasmer, rêver, imaginer avoir une relation amoureuse avec son prof permet de se confronter à ce sentiment étrange mêlé d’émotion et de sensualité qu’est le sentiment amoureux. Mais une relation réelle d’adulte à adulte c’est autre chose. Une histoire d’amour prof /élève c’est une mauvaise idée pour l’élève et pour le prof… Vos attentes, vos désirs et vos rêves ne sont pas les mêmes.

Se déclarer ou rester dans l’ombre

Évitez de se mettre ou de mettre son « étoile », Chevalier, Sirène, Prince, Prof, dans une situation embarrassante, gênante, blessante, et ne pas oublier qu’il faudra le/la côtoyer tous les jours après.

L’amour qu’on éprouve pour son prof est un amour qui doit rester de l’étoffe dont sont faits les rêves.

Articles similaires

150 commentaires

  1. Je suis en 6eme et je vais passée en 5 ème suis tombée amoureuse d’un prof de maths qui donne des cours de maths qu’au quatrième mais chaque joue de ma vie je peux pas m’empêcher de l’observer de penser a lui de rêver de lui en classe je ne pense qu’à lui se qui a fait baisser ma moyenne du coup mais il est tout le temps dans mes pensée je fais la plupart de mes choix par apport à lui , je m’imagine vivre avec lui. **********************, parfois j’ai l’impression qu’il me regarde et je baisse les yeux et je les relève comme je ferai avec un garçon de mon âge, j’ai trop hâte d’être en quatrième pour pouvoir l’observer pendant une heure certaine des amies sont au courant et une d’elle un jour m’a dit ça : « meuf regarde ******** est là ( donc je regarde) ( quelque secondes plus tard elle me dit ) : meuf quand tu le regardes on dirait un fan devant sa star préférée. » C’est super chelou il m’obsède je rêve d’être avec lui .Help

    1. Bonjour,
      L’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe sur ce que tu vis en ce moment. Notre dispositif est anonyme et gratuit. Tu peux aussi avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes dans nos Forums.
      Afin de vous protéger au mieux dans cet espace public, nous ne permettons pas la diffusion de renseignements personnels qui permettraient de vous identifier. Nous avons donc été amenés à étoiler une partie de ton message.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  2. Bonjour,
    Je suis folle de mon prof d’art depuis plusieurs mois.
    J’ai 14 ans et je suis en 4ème.
    En fait je m’entend tellement bien avec lui et on a tellement de points en communs que ça devient de plus en plus dure de lui parler sans que mon cœur ne veuille exploser.
    Je sais plus quoi faire…

  3. J’ai déménager cette été et je suis donc entrer dans une nouvelle école en 1ère, au début c’était dur car j’étais seule et puis au bout d’un semaine, à la troisième séance de mon cours d’anglais j’ai commencer à être attiré par lui, au début j’ai cru que j’aimais juste énormément ses yeux car il a des yeux magnifiques puis plusieurs mois après (j’ai mis beaucoup de temps à réaliser, 2mois et 27 jours) j’ai compris que j’étais tomber amoureuse de mon prof d’anglais. Après cette réalisation, j’ai fait des constats qui n’ont qu’appuyer ma théorie, il attire mon regard, j’ai chaud quand il est prêt de moi (à chaque cours quoi), je sourie quand je pense à lui et j’ai le cœur qui bat vite dès que je lui parle. C’est un prof très gentil et drôle avec de magnifiques yeux bleu et excellant en anglais, je participe beaucoup ce qui signifie croisé son regard. J’ai participé moins qu’avant mais je ne peux m’empêcher de le regarder en cours et lorsqu’il croise mon regard BOUM BOUM BOUM, mon cœur se met à battre très vite. Il occupe tout le temps mes pensées même quand j’ai essayé de me mettre en couple avec une personne que j’aimais beaucoup, mais amicalement malheureusement, je pensais à lui…
    Je stresse, je ne sais pas quoi faire. Je sais qu’une relation prof-élève est interdite par la loi mais c’est tellement dur, j’ai juste envie de lui dire afin de savoir…! En plus étant une bonne élève dans ses cours, il me regarde souvent, enfin je ne sais pas si c’est parce qu’il attend que je donne la réponse ou s’il m’a cramé.
    HELP! Qu’est ce que je dois faire???

    1. Moi aussi je suis tomber amoureux de mon prof d’STI2D( je suis gay) mais genre un truc de fou comment je le kiff, a chaque fois je pense a lui, mais de toute facon je sias pertinament que cette relation sera impossible car la loi l’interdit, quil est pas gay mdrr,quil et marie et que son fils vient de naitre ya 2 mois.mais sa ma fait vraiment bizarre de tomber du jiur au lendemain amoureux de son prof, je veux tellement vivre ma vie avec lui mais cest impossible. Et jamais je vais lui dire ou montrer ce que je ressens pour lui car bah sa serais juste tres embarrassant…

    2. Je me retrouve dans ton histoire. Aujourd’hui j’ai dix-huit ans, je sors de la terminale. Il remonte à plus de trois ans maintenant mais je n’ai jamais oublié mon professeur d’anglais de troisième. Comme toi je venais d’arriver en cour d’année, en plein milieu du mois de Décembre. Des le premier jours j’avais un cour avec lui. Il m’est apparue pour la première fois comme un homme jeune, calme gentil mais autoritaire. Au fil des semaines je pensais de plus en plus à lui, surtout les journées qui suivaient ses cours. Étant jeune il savait nous comprendre, il nous taquinait par moment. Desfois il envoyait plus plus pénible au couin.Il était drôle sympathique. J’avais l’impression qu’il m’appréciait assez particulièrement. Cette intuition ne repose sur rien de tangible. Elle est sans doute fausse mais c’est ce que je ressentais. Et à chaque fois que j’y pensais je souriais. J’etais la petite nouvelle et pour couronner le tout timide et silencieuse. Alors il aimait m’interroger quand je ne levais pas la main en se moquant gantilement de moi. Un jour nous faisons son exercice qu’il voulais controler durant les derniere minute du cour. Arrivé à ce moment il déclara <> Certain leverent la main sauf moi-même si j’avais termineé. Je croyais qu’il ne m’avais pas vu, étant au dernier rang alors j’ai légèrement souris. Et dans ma seconde j’ai entendu a mon attention <> Nous avons partagé un petit rire et je lui est réciter mon expression écrite. Un jour un de mes camarade m’avais dit <> le professeur a rappliqué direct en disant mot pour mot <>. Et un jour nous avions eu un long week-end au mois de main, en debut de cour il nous demanda comment s’était passé notre week-end, et comme personne ne lever la main il me l’a demander a moi. J’avais de bonnes notes en anglais donc jamais je n’étais convoquée à son bureau et ai eu l’occasion d’être seule avec lui. Ce fût donc nos seuls interactions. Ce n’est que vers la période de Avril / Mai je me suis dit que en fait j’étais amoureuse de lui. Je n’osais jamais le regarder dans les yeux quand il venait regarder mon travail ou quand on lui disait bonjour en entrant en classe. Des que je le voyait ou que je pensais, j’étais partagée entre une euphorie et un pincement aigu au tripes. Il a finit par le savoir car je l’avais dit à une ami qui un jour m’a donné un petit coup de coude en le voyant arriver dans notre direction. J’ai rougis et lui est chuchoté <> pas assez puisque que le professeur a entendu. Il a émit un petit rire discret puis il est partie. Son comportement n’a pas pour autant changer apres. Même si j’ai le sentiment qu’il aimait au moin un petit peu, je sais qu’il ne se serait rien passé. Un professeur risque son métier, sa réputation et la prison, à avoir une relation avec son élève. Et puis quand bien même je l’aurais été. C’étais un homme pas un jeune homme, moi j’étais une adolescente, pas une femme, et pas encore une jeune femme. C’est incompatibilité a ne pas négliger. Il n’aurais sûrement pas assumé aux yeux des ses collègues, de ses proches une tel relation. Il n’aurais sûrement pas eu la patience que celle qu’il aime grandisse et deviennent une femme apte à avoir une relation adulte adulte. Alors si je peux te donner un conseil, même si c’est un peu tard maintenant, camoufle tes sentiments du mieux que tu peux pour ne pas gâcher une belle relation professeur élève qui l’a l’air d’être plutôt complice. Autrement l’ambiguïté s’installera et le malaise sera gênant. Et surtout n’espère pas, si c’est un homme mature, un vrai, il ne tentera rien avec toi.
      Ca m’a fait du bien de te répondre, je peux me confier, je n’ose le faire avec personne, j’ai peur qu’on se moque

  4. Moi ,en 4eme j ai eu une prof de maths qui était vraiment super et au début ,je la trouvais juste bien mais petit a petit ,je commençais un peu à l « aimer », puis ensuite je me suis rendu compte que je l’aimais beaucoup quoi…
    Elle explique très bien les cours et ma moyenne en maths était de 15 environ .Cette année c’est plus dur je n’ai plus la meme prof!Elle est en meme temps sévère mais aussi très gentille et compréhensible .Comme j’envoie ce message le 29 décembre je pense lui coller un message « bonne année » sur la porte de sa salle de cours qui lui fera plaisir!(J’en collerai un aussi sur la porte de mon PP de l’année dernière il est trop sympa!)

  5. Je suis aussi amoureuse aussi de mon professeur c’est dur j’excellais dans sa matière mais cette année c’est dur je n’arrive même pas à atteindre 10 😪 je l’aime et cela fait 2ans et demi

  6. Je sais pas comment faire je fais des recherches sur lui j’ai son numéro je l’ai écrit une fois et il m’a répond après j’ai plus eu le courage de lui faire signe . Aidez moi je lui dit ou pas car c’est dur de le voir en classe chaque jour

    1. Salut moi j’ai été amoureuse de mon prof de français pendant 3 ans et maintenant j’ai reussi à m’en sortir grace a une chose:le déni
      Il faut ne plus penser à lui et essayer de ne pas trop lui parler
      Je sais que c’est dur mais il faut essayer
      Bonne chance à toi!:)

  7. Moi, c’est mon prof de maths. Je l’avais déjà l’année dernière et maintenant comme prof principal! C’est comme ça depuis l’année dernière. Je pense tout le temps à lui et des fois c’est gênant parce qu’en classe, je croise souvent son regard. En plus, il n’habite qu’à une rue de chez moi! Le problème, c’est que j’ai vraiment l’impression que lui aussi il s’intéresse à moi, et pas parce que j’ai la meilleure moyenne! Je ne sais vraiment pas quoi faire!

  8. Je suis rentrée le 6 septembre dans une nouvelle école. Au début bah vu mon passer j’ai pas trop fait attention au prof mais là je dois avouer que cela fait maintenant a peu près 3 semaines que je flash sur ma prof de math. J’ai 15 ans, je suis lesbienne ( pas de critique merci ) je sais pas comment lui avouer puisque cela met déjà arriver auparavant ( pas avec la même). Elle s’appelle Sandrine **** et vraiment elle est trop belle , elle a une voix juste trop magnifique 😻
    Je pense réellement avoir un coup de cœur mais je ne sais pas comment lui avouer ….

      1. T’inquiète, on est dans la même merde. Je suis en 3ème et je «  crush » sur ma prof d’histoire géo ( elle a au moins 60 ans 😭😭😭😭) . Je pense que c’est un crush admiration. Mais je trouve ça ultra perturbant genre elle reste bloqué dans ta tête et tout h24. C’est une dame très respectable mais pas sur le point de développer un crush quoi 😭😭. Sache que si tu crush sur un ou une prof ça ne veut pas dire que tu sois bisexuelle ou lesbienne. Ça ne veut rien dire. On ne peut pas être hétérosexuel à 100 % et c’est passager. Enfin je crois. En tout cas ça fait flipper car ton cerveau invente plein de scénarios inimaginables. Genre je me suis imaginée sortir avec elle ou un truc comme ça et ça m’a fait paniqué car je n’ai pas du tout envie que ça a lieu 😭😭. Je pleure parce que j’ai une attirance pour elle pas parce que je peux pas sortir avec elle JE NE VEUX PAS ET ÇA ME FAIT PEUR DE PENSER À CELA !! ( désolé si j’écris comme ça, c’est juste que je suis un peu paniquée) je me demande si je ne devrais pas aller voir un psychologue ou un thérapeute pour essayer de me rassurer, d’arrêter de psychoter pour rien. A cause de cela, j’ai développé un «  TOC homo » . J’ai peur d’aimer les filles… je sais pas pourquoi mais quand je lis des trucs du genre «  je ne sais pas comment lui avouer » ou parler de «  couple entre élève et professeur » bah ça me fait peur. J’ai l’impression de me mentir à moi-même en disant que je ne refuse de vouloir faire ça. C’est horrible. En cours, j’ai la boule au ventre et j’ai le coeur qui s’emballe. Vivement que ça passe mais je crois que ça sera remplacée par un autre professeur 😭

        1. Les cours de ma «  crush » sont passionnants. En vrai les profs passionnés et un peu perché ce sont ceux que je préfère 😅. Par contre, j’en ai un peu honte. J’en ai parlé à ma famille, ils se mettaient tout le temps à rire du fait que j’ai développé un crush sur cette prof. ( mon frère l’a eu en professeur ) du coup maintenant je ne dis plus rien. J’espère que ça passera vite…. 🙁