Le dopage

Le dopage … Pour quoi ?

image_pdfimage_print

dopageLe dopage… c’est peut-être « grâce » au Tour de France que vous en avez entendu parler… ou pas ?! Le dopage est un sujet compliqué et très problématique, mais il est vrai qu’il ne concerne peut-être qu’une partie infime d’entre vous.
Parce que cette pratique est souvent liée à la pratique intensive d’un sport.
Cependant, il est d’autres situations, beaucoup plus courantes, qui peuvent « pousser » à consommer des substances dopantes.

Besoin d’un petit « coup de pouce », d’une musculature résistante à toute épreuve ou d’une mémoire béton ? Quelles sont les raisons qui font qu’on peut se doper, malgré tous les risques pour notre santé ?

La recherche de performance

C’est LA raison principale au dopage. En tout cas, c’est celle qui est généralement mise en avant.
On se dope pour être meilleur, plus performant, pour réussir et être capable d’aller toujours plus loin. En se dopant, on peut être tenté d’améliorer ses performances physiques, en agissant par exemple sur le développement de sa masse musculaire et de ses capacités d’endurance, ou ses performances intellectuelles  en agissant sur sa faculté à se concentrer, la vigilance, la mémorisation.
Si le dopage permet d’améliorer ses performances, il aide aussi à éviter que celles-ci ne diminuent, en agissant notamment sur le temps de récupération nécessaire après un effort important.

Faire face aux difficultés / contraintes

Il s’agit-là d’une raison plus profonde.
Elle répond souvent à des exigences environnementales très fortes, à des multiples pressions personnelles, sportives  et/ou professionnelles. Lorsqu’on est sportif de haut niveau par exemple (cela dépend bien sûr du sport en question), on peut avoir à faire face à :

Articles similaires

  • des exigences de résultats de la part des coachs / entraîneurs / sélectionneurs/ professionnels du milieu qui « décident » et ont un impact essentiel sur le déroulement de notre carrière.

  • des attentes familiales, amicales… des personnes qui ont toujours cru en nous.

  • des records toujours plus difficiles à battre,  en raison aussi des avancées technologiques et des matériels toujours plus adaptés.

  • des pressions financières : plus on est fort, plus on gagne d’argent.
  • des pressions médiatiques : les médias jouent aujourd’hui une place primordiale, ils font et défont l’image du sportif au gré de ses succès ou échecs.

Il n’est pas facile de se confronter à autant de difficultés … D’abord parce qu’on n’y est pas toujours préparé « psychologiquement ». Ensuite parce qu’on peut vivre aussi des évènements, dans sa vie privée et intime, qui fragilisent : une rupture amoureuse, des relations amicales qui se délitent, la perte d’un proche …

A un moment donné, on peut être tenté par le fait d’oublier ce qu’on vit, de se sentir plus fort, plus confiant. A ce moment-là, il peut être difficile de résister lorsqu’autour de nous, on a des copains, des coéquipiers qui consomment et incitent. Le dopage peut être là pour pallier un mal être … en tout cas, on peut en avoir l’impression. La réalité est finalement bien différente.

Se doper détruit la santé

Il existe des moyens alternatifs au dopage, se tourner vers les autres en est un.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page