Harcèlements

Les conséquences du harcèlement

image_pdfimage_print

HarcèlementLe harcèlement à l’école ? Pendant longtemps ça a été tabou. On entendait souvent des réponses du type « Chut, tais-toi !!… Mais non ce n’est pas grave !! Ce n’est rien cela !! Réglez cela entre vous !! » qui condamnaient toute possibilité d’en parler et de se faire aider. Pourtant, une chose est sûre : le harcèlement à l’école existe et entraîne des conséquences graves.

gif_anime_728x90_non-au-harcelement

Conséquences pour qui ?

Pour la victime bien-sûr, mais aussi pour l’auteur dont on parle moins mais qui souffre aussi de la situation, même s’il ne le fait pas paraître. Les témoins de situations de harcèlement peuvent aussi être touchés par ces conséquences, car leur « complicité muette » fait naître un grand sentiment de culpabilité. En fait, la violence affecte tout le monde, peu importe le degré d’implication.

Quelles conséquences ?

Le propre du harcèlement c’est de durer dans le temps. Or, plus une situation dure, plus ses effets sont importants. C’est pourquoi, tout au long de ce dossier, nous vous répétons qu’il est essentiel de repérer et de signaler toute situation de harcèlement que vous rencontreriez,  afin d’éviter l’escalade de la violence.
Le harcèlement fait des ravages à trois niveaux. Bien souvent, le premier domaine où s’expriment les difficultés est le domaine scolaire. Ça peut être un signal d’alerte pour vos parents, vos profs, vos copains etc.… Pourquoi les notes ? Parce que souvent en retard ou absent, et surtout envahi par la peur, vous ne pouvez plus vous concentrer sur votre travail. L’école devient un lieu qui inspire la crainte, vous ne vous y sentez plus en sécurité et tout ce qui s’y rapporte est associé à la violence que vous vivez au quotidien.

Parallèlement à la chute des résultats scolaires, c’est psychiquement que le harcèlement fragilise. Le stress, la perte de confiance, l’angoisse, l’impression d’être nul(le) viennent  contribuer à la perte des repères.

Articles similaires

Enfin, le corps s’exprime face à ces agressions : le sommeil, l’appétit sont perturbés. Avant chaque départ au collège ce sont les maux de ventre et de tête qui arrivent etc.… Sans parler des agressions physiques qui peuvent avoir lieu dans l’enceinte de l’établissement scolaire. Ces signes physiques confirment l’état de mal-être important dans lequel vous pouvez vous trouver.

Être harcelé ça épuise… Être harceleur aussi

Chacun va vivre différemment la situation de harcèlement mais ce qui est sûr c’est qu’elle ne va pas s’effacer comme on efface un tableau de salle de classe.

Plus la situation de harcèlement aura duré, plus vous pourrez être fragilisé, plus tard dans votre vie d’adulte. Ce n’est pas juste un problème d’ados au collège !
En fonction de la personnalité de chacun, l’expression de ce traumatisme (car c’en est un !) va se focaliser de manière différentes : pour les uns ce sera d’éternelles plaintes somatiques (des bobos plus ou moins graves mais en permanence), pour d’autres plutôt une difficulté à se sentir heureux et confiant (des états proches de la dépression avec des idées noires), des difficultés à nouer des relations avec les autres (perte de confiance en soi et en les autres), et pour d’autres encore l’éternelle impression d’avoir comme unique moyen de communication la violence et l’humiliation…
Se reconstruire après un épisode de harcèlement prend du temps, c’est pourquoi victime, témoin, ou harceleur, le plus important est d’en parler au plus vite pour se protéger, pour protéger celui qui est en danger.

Site internet : Non au harcèlement

27 commentaires

  1. Bonjour.

    J’ai subit 10 ans de harcèlement et je passe au lycée. Je transmet juste ça à ceux harcelé :

    Parlez en. Et en urgnece.
    Ca va faire un an que je ne suis plus dans mon ancien collège et je suis toujours aussi mal.
    A garder pour moi, je me suis détruit. Et même lorsque les profs et mes parents ont vus cette situation, je n’ai rien dit.
    Alors oui, je racontais à mes parents ma journée mais je n’ai jamais dit que ce soit à eux ou à l’infirmière, que c’était plus loin que ce qu’il pensait. Eux pensaient que ça m’avait juste impacté en me faisant me replier sur moi-même et en ne voulant plus aller au collège. En réalité, j’avais peut du collège, peur d’eux, plus aucune envie pour rien, des idées noires (que j’ai toujours vu que je n’ai toujours pas dit cette info), et maintenant ça me détruit de l’intérieur.

    Alors réellement, parlez en tant que vous pouvez encore vous sauver. Faite un témoignage anonyme si il le faut, mais faîtes attention à vous tous.

    Bon courage.

  2. J’ai subi huit ans d’harcèlement de toute sorte, depuis deux ans je n’en subi plus mais il met insupportable de passer près d’une école et d’aller en cours est devenu difficile pour moi, je guéri petit à petit mais cela reste encré en moi.

    1. ces chose la ne s’oublieront jamais mais en revenche tu peut les utiliser comme defence en gros comme tu la deja subi donc tu sais
      comment faire pour que cela ne recomence plus. bon courage

  3. Bonjour,
    mon fils était inscrit dans le collège privé **** et a subit pendant environ trois ans des brimades, moqueries,insultes , il a craqué au bout de la troisième année en quatrième et s’en confié à sa mamie,j’ai été anéanti car j’ai rien vu venir ,depuis ,il est mal dans sa peau,et a du mal à faire les choses seul et n’a pas confiance en lui.
    Nous avons été reçu par la directrice qui a rien fait bien sûr ou pas grand chose , maintenant,il a de mauvais résultat scolaire ,il se trouve moche et ne se regarde plus dans un miroir,tous les jours ,il me dit qu’il est moche ,qu’il a trop de boutons ,de poils sur les bras,trop de tout…c’est difficile au quotidien.

    1. Bonjour,
      Pour une réponse personnalisée de la part d’un professionnel de l’équipe écrivez-nous dans l’espace « Pose tes questions » ou appelez-nous au 0800 235 236 (appel anonyme et gratuit).

      L’équipe Fil Santé Jeunes

  4. J’ignore si mon commentaire servira à quelque chose mais j’ai connu le harcèlement scolaire durant toutes mes années de collège et aussi durant quelques temps au lycée. Laissez-moi vous dire que les conséquences sont longues à réparer. J’ai une sociabilité qui laisse franchement à désirer mais je me « soigne » : je m’efforce de parler aux autres, de « sortir de ma coquille » mais j’ai toujours un gros problème de confiance en moi et mon estime personnelle reste toujours aussi basse. En ayant 24 ans aujourd’hui, j’ai déjà fait beaucoup de travail sur moi-même, mais il y en a encore autant à accomplir.

    1. Oui ton commentaire est utile, t’inquiète j’ai 21 ans et j’ai été rejetée toue ma scolarité mais en seconde j’ai subi le harcèlement scolaire dans une classe de filles ( rejet, moqueries les gens m’imitait parler, riaient en me voyant, rumeurs etc. ), j’ai oublié pas mal de choses de cette période et j’ai coupé les ponts avec eux. Mais quand j’ai toujours autant de ma à me faire des amies en milieu scolaire je suis à la fac et j’ai toujours peur qu’on se moque d emoi même si c’est fini.

    2. Bonjour,
      J’ai été harcelée pendant 5 ans (école primaire / collège), et oui se remettre complètement prend beaucoup de temps (si c’est possible) : j’ai 34 ans, et encore une forte tendance à la paranoïa et au ressassage.

    3. J’ignore pourquoi et comment je me suis retrouvée dans ce cas. Mais voila j’ai été également victime d’harcèlement verbale et ça a même été physique intentionnellement. Quand je lis vos commentaires je me reconnais en vous « être dans sa coquille, de plus avoir confiance en soie ». Le plus dur dans tout ça c’est que ça fait 4 ans que tout cela est finit mais pourtant ça me hante toujours et m’empêche d’avancer. Ca a duré 6 ans et j’ai pourtant 21 ans aujourd’hui et je peux vous dire que c’est un lourd fardeau a porter tous les jours, même si j’ai de bons amis et une famille derriere moi

  5. Je voulais vous demander si je suis dans un cas de arcélement car on minssulte sur les réseau sociaux et aussi au collège a longueur de journée pouvait vous me dire si seula et une forme de harcèlement ? Merçi

      1. Oui c’est du harcèlement, trouve-toi des amis en dehors de ta classe et ignore les et parle en à ton prof principal et si ça va trop loin ( on te frappe, on te harcèle tout le temps etc. ) porte plainte

    1. Salut, oui c’est bien une forme de harcèlement. Parles en obligatoirement à tes proches peut-être en parler à ta soeur ou ton frère si tu en as un, c’est plus facile, il/elle t’aidera facilement. Sinon il y a un numéro gratuit le 30 20 si tu as des questions ou si tu veux te confier ils ont créés ce numéro pour les personnes qui se font harcelés quelque soit le degré du harcèlement. Si tu peux change de collège moi c’est ce que j’ai fais et ne dit pas pourquoi tu changes de collège, invente sinon ils vont te catégoriser encore. Par contre pour le harcèlement sur les réseaux sociaux voit avec tes parents car je pense qu’ils sont à la limite de la légalité et cela ne leur fera pas de mal d’avoir un bon avertissement par la police. Sinon tu peux bloquer les personnes sur Facebook et sur Twitter ils ne pourront plus accéder à ta page Facebook. ********************** Voila bon courage !!

  6. Je suis actuellement harcelé pour mes origines, mais différence, pour mon physique, pour à peu près tout, je ne le supporte plus, j’en est parlé est sa n’a rien donné, alors dites moi que je dois faire pour que sa s’arrête.

  7. J’ai eté harcelé pendant un an dans mon année de 4 eme.des brimades qui ont duré et qui m’ont reduit a petits feu..A cause de ca,jenchainais les absences,j’avais un noeud au ventre avant d’aller en cours et j’avais l’angoisse et la peur qui m’envahissais.Resultat j’ai eté descolarisée cette année.L’anné prochaine,je retourne dans mon college et j’ai toujours cette angoisse que ca recommence.

    1. salut, je sais pas quand tu retourne en cour, mais tkt pas, il faut pas stressser pour c merde, moi en fin danne de 6e jai aussi etait, je crois que c sa puis que les gens me traiter de ****, de **** de **** de tt […] G vraiment eu envie de changer de clg mais g pas fait parce que ma mere elle voulait pas,le pire c que ct un clg a 10km de cher moi or il y en avait un a genre 1km mais sans international. le jour de la rentree on ma hyper mal regarder on ma retraiter de ***et tt… jlai est laisser faire, en scret jmen battais les ****. puis a un moment jme suis fais dautre potes, les gens qui mon harceler ont arreter et 1mois apres ils sont revenue mon dis dsl et on est repote ou du moins vite fais… tt se que je c c que jleur fais plus jamais confiance et tt et quy en a dautre qui sont moin populaire mais vraie, alors tkt et hesite pas a te confier je suis la; les harceler on et la entr nous :good:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page