Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 4 mai 2017

Les régimes « sans » : à la mode ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Peut-être as-tu autour de toi des proches qui parlent de changer leur façon de manger, de se priver de tel ou tel aliment qui ne serait pas bon pour eux. Au-delà des choix liés aux convictions personnelles, au-delà de l’augmentation des intolérances alimentaires, on peut observer une explosion des régimes “sans” à un niveau plus global. Effet de mode peut-être… mais basé sur quoi ? Essayons de mieux comprendre ce qui entoure cette fièvre du régime !

Des médias à plein régime

S’il t’arrive de lire des magazines, tu sais qu’ils abordent depuis longtemps l’alimentation. Qu’il s’agisse de journaux scientifiques, ou de publications qui concernent plutôt la mode, l’esthétique, etc…, tu trouveras (surtout à l’approche de l’été) des pages consacrées aux régimes. L’espace de quelques mois, tel nutritionniste devient parfois une véritable star et son livre se vend comme des petits pains !

Peut-être que tu regardes aussi des émissions télé de vulgarisation médicale, qui abordent parfois la sphère alimentaire. Les émissions où des chefs sont en compétition pour la préparation du meilleur plat se multiplient aussi… même si elles ne concernent pas directement les régimes, elles traduisent bien un intérêt important pour la cuisine et l’alimentation.

Enfin, c’est sans doute le développement d’internet qui favorise cette évolution à grande échelle. Le net a tendance à rassembler des communautés : quel que soit ton centre d’intérêt, tu trouveras toujours un site fréquenté par des personnes qui le partagent. C’est un espace où tu peux t’ouvrir à toutes les nouveautés, et qui joue donc un rôle dans les effets de mode, les débats et idées qui traversent la société, des cours de récré aux bancs de la fac, jusqu’aux open-spaces, voire aux maisons de retraite !

Les questions autour de l’alimentation n’échappent pas à cette règle. Internet participe en effet à cette popularisation des régimes en rendant accessibles un grand nombre d’informations sur la manière de se nourrir et les évolutions de la science et de la société. Recettes, conseils, programmes sportifs, nouvelles manières de se procurer et de consommer la nourriture… mais alors que penser de tout ça ?

Je choisis ce que je mange

Du côté positif, on peut se réjouir de cet intérêt croissant pour l’alimentation, qui propose d’entamer un rapport plus “actif” à la nourriture. Pour le dire autrement, certaines personnes revendiquent le droit de récupérer le contrôle sur les produits qu’elles consomment : “je ne laisserai plus les autres décider de ce qui se trouve dans mon assiette”.

En opposition à la société de consommation, à la malbouffe, à la restauration rapide (fast-food), voilà un mouvement qui revendique un lien plus sain et raisonné à la nourriture (“mon corps n’a peut-être pas besoin de 400g de viande par jour !”). Mais aussi plus respectueux des conditions de vie des animaux et des normes environnementales (“je ne consommerai plus tel fruit, car je sais qu’il est gorgé de pesticides”).

Consommer différemment”, ça peut signifier se renseigner sur les fruits et légumes de saison, sur les différents labels alimentaires (ex : “AB” pour Agriculture Biologique), mais aussi sur les modes de consommation. Le réseau AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) par exemple, propose des échanges directs entre paysans et consommateurs. Au-delà de l’aspect économique, ce réseau défend une vision transparente, solidaire, et locale, dans le respect de l’environnement.

En bref, si tu le souhaites, tu peux a priori faire davantage de choix qu’auparavant dans ta façon de te nourrir. Donc, éventuellement, apprendre à mieux cuisiner et préparer tes aliments, supprimer certains aliments de ton alimentation ou du moins les consommer en moins grande quantité, mieux adapter ton alimentation à tes besoins…

Attention aux dérives

D’un autre côté, prudence : ces nouveaux modes d’alimentation peuvent aussi représenter certains dangers pour ta santé… et ton portefeuille. Avant de te précipiter sur un produit ou d’adopter un régime, il vaut mieux prendre le temps de faire le tri dans cette profusion d’informations. Derrière le développement des régimes se cachent aussi des personnes moins bien intentionnées, qui seraient prêtes à tout pour vendre leur produit ! Tu as certes plus de choix possibles, mais ces choix peuvent être influencés : pour le meilleur, parfois pour le pire. Voici quelques conseils pratiques :

Gare à la pub omniprésente. Elle joue avec ton image de toi-même, cherche à t’imposer des représentations d’un toi “idéal” qui pourrait ressembler à un mannequin, et ne tient pas compte de ta santé et de ton bien-être.

Halte à l’imitation. Si ton voisin est intolérant à tel ou tel aliment, et qu’un régime particulier est bon pour lui, cela ne signifie pas qu’il le sera pour toi. De même si ta copine se prive de tel aliment par choix, cela ne veut pas dire que tu dois l’imiter aveuglément ;-).

Gaffe aux pseudo-scientifiques. Ce qui se propage dans les médias n’a pas toujours grand-chose à voir avec les progrès de la science… mais parfois plutôt avec la manne économique que représentent certains régimes à la mode.

Attention aux étiquettes. Avec le nouvel intérêt autour du “bio” par exemple, sont apparues des étiquettes qui n’ont rien à voir avec les labels officiels et ne correspondent à aucune certification. Certaines entreprises sont aussi poursuivies pour “fraudes alimentaires” car leurs étiquettes s’avèrent mensongères et cachent la composition réelle des aliments.

En bref il est possible de dire “oui” à des évolutions de ton alimentation, tout en prenant le recul et le temps de réflexion qui s’imposent. Tu es un être unique, qui a ses opinions, sens envies, ses besoins… qui ne seront pas forcément les mêmes que ceux de tes proches ou d’inconnus sur internet. Si tu as besoin d’être un peu aiguillé, n’hésite pas à rencontrer ton médecin traitant ou un nutritionniste : ce sera toujours plus fiable qu’un site douteux. Tu peux aussi nous appeler au 0800 235 236 !

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)