Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 29 novembre 2018

Quand la maladie joue les intrus dans mon couple

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Déjà, être en couple, peut t’amener à te poser beaucoup de questions sur l’amour, sur toi, sur l’autre, sur le désir… alors si en plus, on rajoute le facteur « maladie », ça peut un peu se compliquer.

L’idée, c’est de voir ensemble comment apprivoiser cette situation, qui pose parfois quelques difficultés.

Tomber amoureux-se d’une personne malade

Tu es tombé-e amoureux-se, c’est arrivé comme ça, c’est peut-être même la première fois et les moments passés ensemble sont toujours trop courts. Mais voilà, ta copine ou ton copain a une maladie grave ou chronique et toi, tu ne sais pas trop comment gérer tout ça. Tu es souvent partagé-e entre l’amour que tu lui portes et les inquiétudes qui te traversent l’esprit, tu ne comprends pas forcément tout de sa maladie, et tu as parfois peur de lui en parler. Déjà tu peux te dire que ce que tu ressens, c’est plutôt normal. Eh oui ! C’est normal de se faire du souci pour l’autre, d’autant plus quand on l’aime. Ensuite, tu peux te permettre de lui poser des questions sur sa maladie car quand on ne sait pas… on peut alors tout imaginer. Et ce n’est pas très bon pour toi ça !

La plupart du temps, l’autre sera content de voir que ce n’est pas tabou, qu’il peut aussi parler de ce quotidien là, sans avoir à se cacher ou à faire « comme si » la maladie n’existait pas.

Une relation asymétrique ?

Être présent pour l’autre est important et tu vas peut-être même te dire qu’il faut le protéger. Mais attention à ne pas tomber dans l’excès : si tu t’inquiètes sans arrêt de son état de santé ou que, sans le vouloir, tu joues un peu trop les infirmier-es (même si de temps en temps, c’est agréable ), vous risquez alors tous les deux d’en oublier le cœur de votre relation : l’amour !!  Ton amoureux-se n’est pas avec toi pour être soigné-e, mais bien parce qu’il/elle t’aime.

Parfois, tu peux faire des choses que ta copine/ ton copain ne pourra pas faire. Tu peux te sentir un peu coupable d’être en bonne santé, ou tu peux avoir l’impression de l’abandonner. Tu peux même ressentir un peu d’agacement parce que vous ne pouvez pas faire ce que tous les autres couples font. Mais dans tous les couples il y a des choses qu’on ne fait pas ensemble. Dis-toi que tu as aussi le droit de penser à toi parfois. C’est surtout une question d’équilibre à trouver avec ton amoureux-se, et si vous arrivez à en parler ensemble, les choses seront alors bien plus simples !

Et la sexualité dans tout ça ?

Tout d’abord, il est bon de se rappeler que souvent être atteint d’une maladie n’empêche pas d’avoir une vie sexuelle épanouie. Par contre, il est vrai que la maladie peut parfois avoir des conséquences sur la sexualité. Il peut y avoir des moments où l’autre se sentira plus fatigué-e ou sera peut-être même un peu fâché-e avec son corps. Mais, peut-être aussi y aura-t-il des moments où toi-même tu le/la désireras moins. Dans ces cas-là, même si c’est loin d’être facile, tu peux essayer de lui en parler. A deux, on est toujours plus créatifs que seul dans son coin  Maladie ou non, tous les couples connaissent des moments un peu moins intenses sexuellement parlant !

Et si mon entourage s’inquiète ?

« Mes parents ne comprennent pas qu’on vit une vraie histoire d’amour et que sa maladie ne me fait pas peur »
« Mes parents ne veulent pas que j’aille à l’hôpital, ils trouvent que je suis trop jeune pour ça »

Tu peux parfois te heurter à l’incompréhension de ton entourage, qui a peut-être des difficultés à accepter ta relation. Souvent, c’est que tes parents sont inquiets pour toi. Ils ne connaissent peut-être pas bien la maladie de ton copain ou de ta copine, et ont alors certaines idées reçues. Ils peuvent également penser que tu es trop jeune ou même trop « fragile » pour vivre une telle relation et soutenir ton amoureux-se et sa maladie. L’important est encore une fois de pouvoir les rassurer en leur parlant de ta relation, et pourquoi pas de leur présenter celui ou celle qui fait battre ton cœur 

Dans une histoire d’amour il y a souvent des obstacles, et quand la maladie s’incruste, la relation est davantage mise à l’épreuve. Dans ces cas-là, il ne faut pas rester seul-e. Les amis, les parents et les proches sont là pour te soutenir.

Tu peux aussi nous contacter pour en parler au 0800 235 236 ou par chat’ entre 9h et 23h (22h pour le chat’).

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)