Vivre en société

Vivre à la campagne

image_pdfimage_print

Le bruit du vent dans les arbres, le chant des oiseaux, le clame absolu… ce sont des arguments que tu as déjà dû entendre un million de fois par les fans de la campagne (qui habitent pourtant tous en ville 😯)

Mais est-ce vraiment le calme qu’on recherche quand on est ado et qu’on a soif de découvertes et de nouvelles expériences ? Ado des villes ou ado des champs ? Telle est la question…

Vivre au grand air

Si la campagne peut, elle aussi, être en pleine activité ce qui amène un flot de bruits et d’odeurs en tout genre… on ne peut pas nier que la campagne est plus tranquille que la ville, qui, elle, est en constante effervescence. Ici, on vit à un autre rythme, pas besoin de courir à droite à gauche, on sait davantage profiter de l’instant présent.

Campagne rime également avec espace. Contrairement aux petits appartements en ville où on peut facilement avoir la sensation de vivre les uns sur les autres, grandir dans une maison à la campagne, permet souvent d’avoir plus d’espace vital… le rêve ! Pas besoin de partir bien loin pour être tranquille.

Un tout petit monde

Vivre à la campagne donne souvent une impression de vivre en communauté, on connait ses voisins et ceux-ci nous connaissent, on va plus facilement les uns chez les autres. Contrairement à la ville, on ne se sent pas perdu au milieu d’une foule anonyme, chacun veille les uns sur les autres et il est courant d’avoir les mêmes amis tout le long de sa scolarité.

Cependant, sortir sans être vu nous arrangerait bien parfois, histoire que touuut le village ne soit pas au courant de nos moindres faits et gestes notamment si on a prévu un petit date avec le ou la BG du collège. Passer inaperçu et éviter que l’info ne se répande trop rapidement jusqu’aux oreilles de nos parents, ça a aussi son avantage.

Vivre loin

Avoir de l’espace c’est bien sympa mais à la campagne tout est loin. C’est simple, rien n’est accessible à pied. Alors que certaines campagnes développent de plus en plus les transports en commun ou les pistes cyclables entre villes et villages, on peut tout de même être facilement dépendant de la voiture pour aller quelque part, et donc… des parents ! Ce qui est tout de suite beaucoup moins sympa surtout quand on a soif de liberté et d’indépendance. Si les réseaux permettent d’être en lien avec nos amis et suivre ce qu’il se passe dans le monde, on a parfois l’étrange sensation de ne pas en faire partie habitant dans les coins reculés du pays. La ville peut devenir alors un véritable eldorado en nous faisant rêver !

Campagne = ennui ?

C’est ce qu’on s’imagine facilement : il n’y a rien à faire et on est loin de tout, surtout de nos potes. Pourtant, il n’y a pas moins d’activités qu’en ville, il s’agit surtout d’activités différentes. A la campagne, on est davantage sur des activités de plein air (activités nautiques, vélo, accrobranche…) alors qu’en ville on va plus facilement dans les boutiques ou les cinémas.

Mais les ados de la ville, s’ennuient-ils vraiment moins que les ruraux ? Même si la grande ville fait parfois rêver car elle semble plus attractive, elle est aussi très chère et quand on est ado notre argent de poche n’est pas extensible à l’infini ! On peut facilement se retrouver à simplement flâner dans les rues en attendant que le temps passe : chose qu’on peut également faire à la campagne… mais dans un endroit nettement plus joli. Un point de plus pour la campagne !

Rejoindre la ville

Quand la ville est trop loin, et donc le collège ou lycée aussi, l’internat est souvent la solution. Même si la perspective de partir de chez ses parents peut paraître réjouissante, se retrouver toute la semaine dans un environnement nouveau est parfois impressionnant. Que les liens avec nos parents soient forts ou qu’on se dispute fréquemment à la maison, quitter le cocon familial n’est jamais évident. Pas de panique, tout le monde est dans le même cas ! Tu te créeras de nouveaux repères rapidement et tes compagnons de chambres et les adultes encadrants deviendront vite des visages familiers.

Si tu n’es pas partie de chez tes parents pour le collège ou le lycée, ce sera peut-être pour tes études supérieures, l’université… Une autre organisation devra alors se mettre en place notamment pour ton logement en cité universitaire ou dans ton propre appartement tout.e seul.e ou en colloc ! L’important, c’est de s’approprier ce nouvel espace afin de t’y sentir chez toi !

Quoiqu’il en soit, quand on est ado, on ne choisit pas où on vit, cette décision dépend de nos parents, alors autant profiter à fond des avantages de notre environnement avant de partir vers d’autres contrées. Toutefois, si la solitude te pèse, ne reste pas seul.e, contactes nous au 0 800 235 236 (9h-23h) ou sur le chat’ (jusqu’à 22h).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page