L'image

Film interdit aux moins de…

image_pdfimage_print

miroirCertains films sont interdits aux moins de 12 ans, 16 ans et 18 ans.
Il est parfois très énervant de ne pouvoir regarder un film sous prétexte « qu’on n’a pas l’âge ». Vous trouvez ça injuste ? Qui décide de cette interdiction ? Pourquoi interdire ? L’envie de transgresser est parfois forte… Petit voyage dans le fonctionnement de la commission de classification des films…

Tout les films qui passent au cinéma doivent être présentés avant leur sortie à la Commission de classification qui les visionne et décide à partir de quel âge le film pourra être vu.

A quoi sert la commission de classification ?

Elle veille à vous protéger des impacts indésirables que certains films peuvent avoir sur vous et à en informer le public. Elle prend pour cela en compte le sujet et la manière dont il est traité dans le film. Pour la violence par exemple, la commission se demandera si elle est dénoncée ou valorisée. Elle appréciera la manière de la mettre en scène, le réalisme des situations, leur cruauté, la présence d’enfants dans le scénario, le rythme et la sonorité des scènes… Une interdiction pour les enfants de moins de douze ans peut par exemple être proposée si la violence, le sexe, le langage vulgaire ou l’horreur y sont trop présents.

La commission décide d’une autorisation « tous publics » ou d’une interdiction à un groupe d’âge : moins de 12 ans, moins de 16 ans, moins de 18 ans. Parfois un avertissement est ajouté pour informer le public sur le sujet ou les particularités du film. L’avis de la commission est transmis au ministre de la Culture qui décide de la classification du film et autorisera la sortie.

Comment ça marche ?

Articles similaires

La commission de classification se réunit deux fois par semaine et ses débats ne sont pas publics. Elle visionne en moyenne deux films par séance et comporte 28 membres (professionnels de santé, du cinéma et de la télévision, représentants de ministères, jeunes…). A l’issue du visionnage, un débat s’engage et s’organise autour de certains thèmes (la violence, la pornographie, les comportements délinquants, les pratiques dangereuses...). La classification n’est pas nécessairement unanime ; elle peut faire l’objet d’un vote à bulletins secrets afin de départager les membres entre deux propositions. L’interdiction dont fait l’objet une œuvre cinématographique doit être inscrite dans les cinémas de façon très apparente sur les supports destinés à l’information du public sur les séances.

Pourquoi interdire ?

Il peut être frustrant de vous voir interdire la location d’un DVD ou l’accès à une salle sous prétexte que vous n’avez pas l’âge requis. Chaque chose en son temps, vous avez toute la vie pour visionner le film. Respecter l’interdiction, c’est se protéger devant des images dont la projection peut marquer l’esprit et devenir envahissante voire violente et inquiétante.

Et si je ne respecte pas l’interdiction ?

Laisser entrer des mineurs dans une salle projetant un film interdit à l’une des catégories d’âge peut conduire à une amende à l’encontre de quatre types de personne : le directeur de la salle de cinéma, la personne chargée d’en contrôler l’accès, la personne chargée de la surveillance du mineur qu’elle accompagne dans la salle de cinéma et la personne qui aurait produit une fausse déclaration sur l’âge du mineur.

Pour davantage d’informations, ou pour savoir quel est le classement d’un film, cliquer sur le site du CNC.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page