Sports, arts, et loisirs

Je n’aime pas le sport

image_pdfimage_print

On parle toujours des avantages du sport, du plaisir intense à faire une activité physique seul-e ou en groupe, des bienfaits sur la santé, le moral, le sommeil… Mais ceux qui n’aiment pas le sport ont peut-être aussi envie de s’exprimer, sans culpabilité, sans chercher à être convaincus.

Si tu n’aimes pas le sport, sois sans crainte, dans cet article personne ne cherchera à te persuader !

Effet de mode et pression sociale

Nous vivons de plus en plus dans une société de l’apparence, de la performance. La mode est aux leggins baskets pour aller faire ses courses ou prendre un verre entre amis, à trainer à la salle de sport pour faire de nouvelles rencontres, à prendre ses abdos en photo pour des likes sur Instagram… De toutes parts on nous renvoie qu’il faut être mince, musclé-e, avoir un corps « parfait », et on peut vite se sentir jugé-e si on ne correspond pas à ça.

Mais qu’est-ce que c’est un corps parfait, après tout ? Toi tu l’aimes bien ton petit bourrelet qui dépasse de ton pantalon, mais pas de là à l’exhiber sur les réseaux sociaux. Pourquoi ? Mais parce que cette mode donne l’impression qu’on aurait quelque chose à prouver, comme si le nombre d’heures à la salle de sport définissait notre valeur ! On peut être une personne super, pleine de qualités, sans faire de sport !

Regarder le sport, et puis quoi encore ?

Le pire c’est qu’en plus de devoir faire du sport, on nous demande ensuite d’en regarder ! Le sport s’immisce dans les apéros, les diners de famille, les après-midis détente devant la télé.

« Pousse-toi je veux regarder le foot », « Attends on zappe y a Roland-Garros », et nous voilà vite privé-es de notre programme télé préféré.

Tu es déjà dépassé-e par le fait de se lever pour courir après une balle ou taper dedans, mais regarder quelqu’un d’autre s’activer tu ne comprends pas : l’ennui est total. Et puis quand tu vois le salaire des joueurs de foot, le dopage des cyclistes et tous les scandales liés à ça, tu te dis qu’on a vu mieux, comme modèle de réussite ! En plus, les joueurs les plus connus sont souvent masculins, ce qui n’est pas très marrant pour les filles qui ont l’impression que le sport les exclut, et un peu stressant pour les garçons que cela n’intéresse pas ou qui sont complexés. Autant regarder « Wonder Woman » en streaming et rêver de sauver le monde.

C’est douloureux et désagréable

Tu as déjà entendu des copains te dire que le sport c’était du pur bonheur, mais tu n’es pas dupe ! Tu le sais, toi, que ça fait mal. T’as une copine qui s’est blessée en saut en hauteur, un pote en surpoids pour qui l’endurance est un supplice, et toi-même tu sues, tu es tout-e rouge, tu as chaud, tu as mal partout dès que tu te lances. Et quand c’est des jeux de ballons, tu te le prends dans la tête à coups sûrs ! Donc forcément maintenant, quand tu vois une balle tu te sens déjà défaillir.

En plus, quand on fait du sport au collège ou au lycée, on nous demande souvent de pratiquer par tous les temps : qu’il fasse froid, qu’il gèle, qu’il y ait de la boue… Quand il ne s’agit pas de courir en rond sur un stade sans aucune source de distraction, aucun paysage, aucune surprise !

Et tout ça pour quoi ? Le copain en surpoids est toujours en surpoids, et toi tu ne vois pas beaucoup de muscles apparaître au fil des semaines.

Je ne me sens pas bien dans ma peau

Si tu ne te sens pas très à l’aise dans tes baskets, te changer dans des vestiaires bondés où les gens sont en sous-vêtements, pour toi c’est comme quand tu rêves que tu vas en cours tout nu : un cauchemar !

Et ce n’est que le début : parfois aussi on a peur d’être ridicule, de ne pas réussir à faire l’exercice, d’avoir une drôle d’allure. Et le pire c’est quand le prof de gym demande de faire des enchainements devant toute la classe ! Tout le monde n’a pas une incroyable confiance en soi et en ses capacités !

Alors oui on te dit qu’il ne faut pas s’inquiéter du regard des autres, mais pour ça il faut déjà se sentir super bien dans sa peau ! Et puis si t’as envie de séduire le nouveau de la classe ou la fille arrivée en cours d’année, tu ne penses pas que te contorsionner en justaucorps soit la meilleure solution.

Parfois c’est carrément humiliant

Oui c’est dommage, mais cela arrive : le sport peut aussi être le lieu des moqueries, des injures et autres intimidations.
Quand tu es le dernier à être choisi par tes camarades pour les équipes de handball, quand on se moque de toi parce que tu es tombée du cheval d’arçon, toi ça ne te fait pas du tout rire. Tu te sens nul-le, rejeté-e. T’as envie de disparaître sous terre et ne plus jamais être vu-e.

Le pire c’est que parfois même les profs se moquent. On dirait qu’ils ne valorisent que les meilleurs et qu’ils cherchent à rabaisser les autres ! Le sport au collège ou au lycée, ça peut te dégoûter d’une activité à l’extérieur.

Alors quand on te parle de sports d’équipe, quand tes copains veulent faire un volley sur la plage, toi tu te dis que tu vas revivre ça, que tu ne seras pas à la hauteur, que tu ne te sens pas capable d’être un-e bon-ne partenaire de jeux, bref, tu baisses la tête et tu restes assis-e sur ta serviette avec ton bouquin.

De toute manière c’est une perte de temps

Et puis de toute manière ton temps à toi est précieux : où est ce que tu caserais des heures de piscine et des cours de judo dans ton emploi du temps de ministre ? Désolé-e mais tu as déjà trois bouquins sur le feu, plusieurs séries en retard, cours de peinture, de musique, de théâtre… Tu ne vois pas du tout pourquoi tu sacrifierais le temps que tu passes à faire des activités agréables pour faire du sport.

Et finalement, est-ce que le plus important ce n’est pas de faire des activités qui nous plaisent, qui nous donnent le sourire, qui nous font rencontrer des gens sympas ? Alors sport ou pas sport ?

Après tout, faire des trajets à pieds quotidiens pour aller au lycée, faire régulièrement des courses pour une grand-mère un peu fatiguée, courir chaque matin après sa petite sœur pour lui reprendre notre journal intime, ou monter 4 à 6 fois par jour les escaliers de l’immeuble ou de la maison, peut s’avérer tout aussi bon pour rester en bonne forme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page