C'est l'angoisse !

Je somatise…

image_pdfimage_print

angoisseT’est-il déjà arrivé d’avoir mal au ventre avant un examen ? De développer de l’eczéma après une mauvaise nouvelle ? D’avoir mal à la tête avant ou après un évènement pénible ? Une boule dans la gorge avant de passer à l’oral ? Si oui, alors tu as somatisé ! Un bien joli mot… mais que signifie-t-il réellement ?

Quand le corps s’exprime

Soma vient du grec qui signifie « corps ». Somatiser désigne un phénomène inconscient par lequel une personne exprime son angoisse dans et par son corps. Sa souffrance psychologique « déménage » dans son corps qui devient alors source de douleur. On dit donc qu’une personne « somatise », lorsqu’elle se plaint d’une douleur physique mais qu’aucune cause organique, médicale, ne peut être rattachée à cette douleur. Une cause psychologique y est donc attribuée.

Le corps vient dire une douleur que la personne n’arrive pas à penser et à élaborer, et qu’elle ne peut pas formuler par la parole. En se faisant entendre par la douleur corporelle, la souffrance psychologique est alors exprimée : le corps devient donc une parole, un langage.

De cette manière, les douleurs corporelles permettent d’être soignées, choyées. Il est parfois plus simple de dire « occupez-vous de moi car mon corps souffre ! » que « occupez-vous de moi car je suis angoissé ! ». On se concentre sur sa douleur physique et on en oublie pourquoi on était angoissé au départ.

Mais par exemple se ronger les ongles ne correspond pas à de la somatisation, car il n’y a pas cette « coupure » entre le corps et l’esprit. Cela ne fait pas disparaitre ces ressentis pour autant ! Les ressentis restent présents dans l’esprit de la personne, le corps ne devient qu’un support d’expression et non un moyen de transformer l’angoisse.

Articles similaires

Comment cela se manifeste ?

Vous l’aurez compris, ce langage corporel est propre à chaque individu. Il dépend surtout de l’intensité de sa souffrance, de son histoire personnelle. L’angoisse d’un contrôle va se traduire chez Benoit par un mal de ventre et chez Arthur par de l’eczéma. On ne peut donc pas dire que chaque angoisse a un symptôme somatique particulier qui lui est rattaché.

La somatisation intervient le plus souvent dans le cas de situation angoissante ponctuelle. Mais elle peut être un moyen d’expression durable, chronique, quand l’angoisse s’installe. Les somatisations peuvent se traduire par des symptômes au niveau de la peau comme l’eczéma, des allergies, au niveau du ventre avec des troubles d’ordres digestifs, des douleurs abdominales, des nausées, des diarrhées, des constipations ou encore des troubles respiratoires telle que de la spasmophilie avec un sentiment d’oppression dans la gorge et la poitrine, ou encore au niveau musculaire ou articulaire. Les symptômes peuvent aussi se traduire par des troubles gynécologiques (mycoses) ou sexuels (troubles de l’érection ou de l’éjaculation).

Nous retrouvons d’ailleurs dans la langue française de nombreuses expressions qui illustrent l’importance des manifestations du corps en réponse à des sentiments. « Être mal dans sa peau », « Avoir besoin d’air », « Avoir du mal à digérer les propos de quelqu’un », « En avoir plein le dos »…

Que faire lorsqu’on somatise ?

Comme nous l’avons vu, la cause de ses douleurs physiques se situe au niveau psychologique. Les somatisations passagères et repérables arrivent à tout le monde ! Mais lorsqu’elles deviennent invalidantes, il est nécessaire de chercher ce qui nous angoisse. Il va falloir refaire le lien entre ton corps et ton esprit. Pour cela il va falloir prendre soin des deux !

Être accompagné par un/e psychologue pour faire ce travail est alors tout à fait indiqué. Il pourra travailler en collaboration avec un médecin spécialisé pour les douleurs que tu ressens (dermatologue, gynécologue, gastroentérologue…)

Pour plus d’informations, tu peux nous appeler au 0 800 235 236 (ligne gratuite et anonyme, ouverte tous les jours de 9h à 23h) ou nous contacter par chat’ ou par l’espace « Pose tes Questions ».

Si tu as mal au ventre avant d’aller à l’interro de géographie ou avant d’aller déclarer ta flamme, courage, une fois lancé ton corps saura se faire oublier ;-).

12 commentaires

  1. Moi, ca fait 3 ans que ma vie est un peu en « standby »; je n’ai plus la volonté et l’envie de faire quelque chose de ma vie, comme l’on les jeunes de mon age. Et depuis, j’ai des périodes de souffrances corporels différentes; un coup je vais avoir mal à la tete pendant plusieurs jours, puis après ce sera abdominal, des petits malaises etc. C’est insupportable. Mon médecin traitant pense, et à juste titre, que tout cela est en grande partie psychologique. Je le pense aussi. Je dois voir un psychiatre ou un spécialiste. Les souffrances psychologiques se traduisent en souffrances physiques. C’est leur facon de s’exprimer. Ce n’est pas grave. Mais c’est bien pénible à vivre. Du coup, parfois, on ose pas avancer et c’est là le plus; d’avancer tout en supportant ces souffrances psychologiques qui se traduisent par des souffrances physiques. Ce qu’il faut, c’est soigner son psychologique pour faire disparaitre les douleurs physiques.

  2. Bonjour à tous, moi aussi je somatise bcq, en 2017 mon corps a réagit. Je me suis mise à boiter sans raison. J’ai vu des spécialistes qui ne comprenais pas. puis un mois après ma rhumatologue m’a annoncé une maladie la spondylarthrite. Mon corps a pris le relais quand j’étais trop sous pression et je ne m’arrêtais pas, je bossais à plein régime mais un jour le corps a dit « stop » et j’ai été très malade, à ne pas pouvoir m’habiller, me laver, me lever, dormir, la douleur était intense tous les jours, il n’y a que la cortisone qui m’a soulagé. Maintenant 2 ans après ça va mieux, mais la douleur est toujours là moins intense, je me ménage et j’évite les tensions, j’évite de me stresser pour rien et prend la vie positivement, la douleur j’ai appris à l’apprivoiser.

    1. Bonjour,
      Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes (psychologues, médecins) en toute confidentialité, tu peux aussi nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions »,ou nous appeler au 0800 235 236, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’).
      L’équipe Fil Santé Jeunes

    2. BBonsoir
      je suis un jeune ados de 17 ans , atteint de douelurs et de brûlures dans les memebres
      toutes ces douleurs sont inexpliqués , je suis sous traitements mais c’est pas formidable.. aucun diagnostic n’a été posé
      a pars une sorte de somatisation… j’ai donc essayé des choses mais rien y fait et mes douleurs sont quasi invalidentes !
      !Etant étudiant en restauration je me demande si je peux continuer cette voie…

      1. Bonjour,
        Si tu souhaites échanger avec un professionnel de l’équipe, tu peux nous joindre par téléphone au 0800 235 236, par chat’ ou dans notre espace : « Pose tes Questions », le dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 09h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !

        L’équipe Fil Santé Jeunes

  3. Je prépare en ce moment un thème sur le corps et l’esprit le sujet et influences psychosomatiques et somato-psychique.Je ne sais pas sur quoi je vais commencer, pouvais vous me donner un coup de main sur le point de départ. MERCI

  4. Je pense que je connais bien ce problème… j’ai commencé à l’age de 17 ans, j’avais toujours envie d’uriner, sans arrêt et ça me brûlé, j’ai fait tous les examens possibles, je n’avais rien , mon docteur m’a dit que j’étais une fille anxieuse.
    J’étais à l’étranger y’a un an et je me suis disputée avec ma mère, je me suis sentie tellement mal là bas après ça que j’en avait une boule dans la gorge et des fois j’avais du mal à respirer. Ensuite je suis tombée malade quelques mois après, ça n’allait pas fort dans ma famille, j’ai eu une infection des reins, après ça j’ai porté quelque chose de lourd j’ai eu une sciatique je pouvais plus bouger la jambe, j’étais très fatiguée aussi voir épuisée. Quand tout a céssé un matin je me suis réveiller avec une douleur dans le cou et le bas du dos… mon calvaire a commencé, j’ai du rentrer en France et quitter mon travail j’étais trop mal.. je me réveille maintenant avec des douleurs partout dans le corps, des fois j’ai des migraines pas possible et j’ai toujours mal au dos et au cou, parfois c’est les jambes et ça depuis un an. Un rhumatologue m’a dit que c’était une maladie appelée la fibromyalgie, j’ai bien compris que cette maladie était psychosomatique… j’ai entamé une thérapie, j’en apprends beaucoup sur moi même de jour en jour mais ma douleur elle ne part pas. Il faut du temps mais c’est pas facile… alors je compatis avec vous et surtout quand vous somatiser commencer à chercher la cause du problème avant que ça explose dans votre corps et que ça ne devienne chronique et pénible.

    1. Bonjour,
      j’ai découvert il y a peu de temps une technique en psychologie qui s’appelle l’EMDR. Il s’agit d’une thérapie qui ressemble à l’hypnose car elle nous fait travailler le mouvement des yeux mais elle sert surtout à faire tomber les émotions (l’angoisse en fait partie). Cette méthode nous fait travailler directement notre psychique car le mouvement des yeux agit sur la zone de toutes les émotions (les amygdales, etc). Bref, je ne dis pas que c’est la solution miracle mais pour tout ceux qui ont vu des tonnes de spécialistes et qui n’ont pas encore trouver de remède, ça peut peut-être vous aider. Bien à vous.

  5. ça fait a peu près un an j’avis des douleurs dans l’estomac près de l’oeusophage et ensuite tout les matin j’avais la nausée et je vomissais la bile, c’etait pendant les vacances d’été de l’année derniere a la rentré ça s’est a peu près arreter et j’ai pu passer une bonne année maintenant pendant ces vacances d’été ça recommence j’ai vu des medecin j’ai vu une psy j’ai tout essayé si c’est de l’angoisse ça fait un an que j’en cherche le cause et je ne sais plus quoi faire

  6. Bonjour, je pense que je somatise aussi. Avant j’avais des maux de tête intense et insupportable, maintenant c’est maux d’estomac et nausée. Sa arrive quand je stresse ou quand je suis contrariée. J’ai été plusieurs fois voir mon médecin, elle m’a donnée plusieurs médoc pour l’estomac sans résultat, de l’homéopathie et j’ai même été faire une gastroscopie. Mais je n’ai de spécial, j’ai donc conclue que c’était psychosomatique. Quand j’en est parlé a mon médecin vite fais, elle m’a dit qu’elle n’allait pas me gavée de médoc contre le stresse ou autre, je la comprend mais faudra bien que j’arrête de réagir comme sa c’est insupportable.

  7. bonjour
    Mon corps réagit à chaque émotion ou problème qui surgissent ds ma vie.je souffre de douleurs intenses,d’infections qui apparaissent sans raison de vertige de mal de tête ect…cela devient invivable quotidiennement et je ne sais plus comment faire? si vs êtes dans la même situation que moi on pourra en discuter afin de trouver des solutions ensembles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page