C'est l'angoisse !

La crise d’angoisse

image_pdfimage_print

Ton cœur se met à battre rapidement, tes membres tremblent, tu respires très vite, tu as l’impression de perdre le contrôle de toi-même, tu as très peur et tu penses que tu vas mourir… Tu es peut-être en train de vivre une attaque de panique.

Une crise d’angoisse, c’est quoi ?

Voici un petit descriptif de ce qu’est une « crise d’angoisse » aussi appelée « attaque de panique » :

Ces crises arrivent brutalement et peuvent être très impressionnantes voire effrayantes pour la personne qui les vit. La personne va ressentir une peur intense (de mourir, de devenir fou), une sensation de danger immédiat et des sensations physiques désagréables (palpitations, souffle coupé, sueurs, tremblements, douleurs thoraciques, vertiges etc…). Le corps se met en état d’alerte maximum sans raison évidente c’est-à-dire que la personne ne sait pas pourquoi elle ressent tous ces effets et ne sait pas exactement ce qui lui fait peur.

Une attaque de panique dure entre 10 et 30 min, elle a donc une fin ! Ce qui est rassurant. Après la crise, on ressent un soulagement mais aussi une grande fatigue.

Suite à sa première crise, on craint souvent que cela se reproduise et on vit alors avec cette appréhension.  Dans certains cas, on peut développer une « agoraphobie » (peur des grands espaces) dans les lieux où on a fait une attaque de panique. L’évitement de ces lieux apparait comme une solution alors qu’au contraire il limite et paralyse la vie sociale (on sort moins souvent, on voit moins ses amis etc…).

Articles similaires

Plusieurs raisons peuvent déclencher une attaque de panique : le stress, une phobie, un traumatisme, l’environnement etc… La crise ne se produit pas forcément pendant une période difficile, mais parfois après, quand la pression se relâche et qu’on « baisse sa garde ».
Certaines substances « nocives » peuvent aussi causer des crises d’angoisse : le cannabis, l’alcool, la cocaïne, les hallucinogènes etc…

Que faire en cas de crise ou lorsqu’on est témoin d’une crise ?

Voici quelques « astuces » pour celles et ceux qui sont parfois pris d’attaque de panique :

•    Respire profondément, expire et laisse aller…
•    Essaie de trouver un endroit où tu peux te détendre (par exemples un canapé ou un banc si tu es dans la rue).
•    Au lieu de fuir la situation, pense à ce qu’il t’arrive, à ton corps notamment. Penser « quelque chose va m’arriver, je dois m’en sortir » va encore plus t’angoisser. Lorsque tu ne rajoutes pas des pensées angoissantes à ta panique, la peur disparait d’elle-même… Finalement, au lieu de combattre le sentiment de panique, tente de l’accepter.
•    Au lieu de te dire que tu n’as pas le contrôle, dis-toi que ces symptômes (qui sont le fruit de ton anxiété) sont temporaires.
•    Fais appel à l’autre (un parent, un ami, quelqu’un dans la rue…). Les personnes qui  t’entourent peuvent t’aider, en leur parlant tu te sentiras rassuré.

La première fois qu’une personne fait une attaque de panique, elle ne le sait pas forcément. Si tu es témoin qu’elle fait une crise d’angoisse, fais lui remarquer tout simplement qu’elle est train de faire une attaque de panique. Reste calme et dis-lui qu’elle est en sécurité et que tu restes à ses côtés. Ton apaisement intérieur fera effet sur elle et elle sentira qu’elle n’est pas en état de danger.

Se soigner

La crise de panique est un signal d’alarme qu’il est important de ne pas minimiser. Sans pour autant s’affoler, se croire cardiaque ou fou, cette crise est une preuve que la vie devient trop pesante. C’est ton corps qui dit « stop », il ne gère plus le stress et les fortes émotions.

La crise est un vrai traumatisme, tu as réellement eu peur de mourir. Beaucoup de questions vont alors se bousculer dans ta tête : « que m’arrive-t-il ? », « suis-je malade ? », « pourquoi moi ? »… L’attaque de panique suscite donc des ruminations, de l’inquiétude, de l’appréhension… Pour ces raisons se faire aider par un professionnel permet de prendre du recul, de ne pas rester seul-e et de trouver des solutions. Il existe plusieurs formes de prise en charge : des TCC, des psychothérapies psychanalytiques, des médicaments etc. Seul un médecin peut évaluer si tu as besoin d’un traitement médicamenteux. N’hésite pas à consulter. L’anxiété est bien souvent trop minimiser alors qu’elle peut devenir handicapante si elle n’est pas traitée.

Par ailleurs, plusieurs techniques peuvent t’aider à gérer ton stress et à « stabiliser » tes émotions : activité physique, relaxation, méditation… A toi de tester différentes techniques, d’apprendre à te connaitre et de trouver ce qui t’apaise ;-).

Pour en discuter sur le forum :

23 commentaires

  1. Pour moi ce qui est le plus difficile à gère hors d’une attaque de panique, c’est quand ton coeur se met a palpite, qu’il serre et brule en même temps ! Sa c’est le plus difficile a gère car c’est as ce moment la que tu a l’impression de mourir littéralement tellement sa fait mal… Et je ne rassure pas en disant que les pensé positive, ou le faite qu’il faut encaissé la crise et la laissé nous importé, marche car c’est impossible pour ma part, mon instin de survie et trop forte, pour me dire que c’est q’une attaque de panique et que je devrai accepter ce qui m’arrive et me calmé. C’est impossible tout simplement, pour ma part.
    Pour temps jen souffre depuis l’âge de 14 ans et c’est devenue maladive…Car tu ne sort plus, ne mange plus, ou le contraire, tu as peur de chaque symptôme que tu as et tout le tralala invivable pour sois même et son entourage.

    ( je tien a précisé que si ont fait de l’anxiété généralisée comme moi. Les attaque de panique ne passe pas au bout de 10, 30 min !!! Non sa ne passe pas du tout.
    A part avec des médicament qui te permet de dormir si non ! Nonnnn !! Tu as toujours cette impression de mourir et de manqué d’aire., la seule chose à faire et de prendre un somnifère et dormir.)

    Sur ceux bonne nuit 😴😘

  2. Etant moi meme souvent en proie à des attaques de panique, cet article est vraiment bien et me fait me sentir moins seule. D’aussi loin que je me souvienne, je faisais beaucoup de crises d’angoisse le soir ou la nuit quand j’avais 5-6 ans. Cela me poursuit encore, le pire c’est quand ça se passe en classe, mais que j’ai trop peur pour demander au prof de sortir. Récemment je pense avoir trouvé la source de mes angoisses, je réfléchie trop, et souvent à des trucs stressant comme le futur, les erreurs passés ou la mort.

  3. Mon anxiété est tellement élever qua force d’avoir peur de tout j’ai même peur d’aller me soigner, de téléphoner à un médecin qui pourrait m’aider. Je m’en sens incapable et dès que j’essaie d aller vers un professionnel de santé je fais une crise d’angoisse avant d’y arriver alors j’abandonne l’idée de pouvoir me soigner

  4. cc, c’est ce qui m’arrive en ce moment et je perd beaucoup de cheveux aussi en les brossant! merci infiniment et je vais essayer de voir positivement même si j’ai beaucoup de problème … 😉

  5. :whistle: Jai commencé à paniquer en lisant cet article jusqu’à la dernière phrase ou vous affirmez qu’on peut gérer son stress et c’est plutôt rassurant.. Mais si des personnes sont hyper stressées et bien figurez vous que j’ai toujours été calme sauf 2 min avant un exposé oral mais bref, il y a environ 1 semaine pendant 3 jours consécutifs j’ai été tellement stressée que j’avais perdu l’appétit (moi qui etait une vraie gloutonne) et je baillais tout le temps et puisque j’avais été voir sur internet ce que pouvais causer le stress, mon stress a quadruplé (oui,je croyais qu’on m’avais empoisonner avec des drogues illicites) et jai passer une nuit blanche (insomnie) et j’ai failli faire un infarctus mais si vous vous sentez comme ca en lisant mon texte et vien je peux vous rassurez je jai règle mon stress..Comment? Si seulement j’aurais la réponse mais je crois qu’en parler aide beaucoup ne perdez pas espoir!!!!
    Merci pour cet article!!!

  6. 😐 C exactement ce qui m’arrive en ce moment: 😥 le stress le stress et le stress. 😡 Merci pour cet article je vais essayer de le mettre en pratique!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page