Vivre en société

La nuit, un monde qui fascine

image_pdfimage_print

dangers-nuitDes rêves les plus fous aux cauchemars les plus effrayants, libres de faire ce que l’on souhaite, la nuit est souvent le moment privilégié pour se détendre et relâcher les tensions de la journée. On peut alors abandonner sa carapace et devenir quelqu’un d’autre. Tel le loup garou, la bête qui sommeille en nous, que l’on a appris à apprivoiser dans la journée, peut enfin se réveiller…

Vampire qui fait briller tes crocs à la lumière du stroboscope en buvant du vin rouge (ou du jus de raisin), toi le geek fiévreux assoiffé de jeux, et/ou zombie se déhanchant sur des rythmes endiablés en boîte de nuit : cet article est fait pour toi !

Monde de la nuit

Envie de hurler à la lune, de faire une nuit blanche, de braver tous les interdits ? Dans la journée on est souvent contraint par des règlements, des obligations… On doit se lever pour aller au collège, au lycée ou pour aller travailler. On doit faire ses devoirs, respecter les interdits des parents… On ne fait pas ce qu’on veut.

La nuit donne l’impression que les règlements sont un peu plus souples. La surveillance se relâche (les parents dorment) et l’on a, ou l’on prend, plus de libertés. La nuit nous appartient. Mais la loi, elle, ne dort jamais.

Quand on cherche cette liberté, quoi de plus attrayant que ce moment privilégié pour rêver ce que l’on n’a pas le droit de faire le jour… Alors on peut se croire tout permis et avoir envie d’essayer de fumer, de boire jusqu’à plus soif, de ne pas dormir, de jouer sans s’arrêter aux jeux vidéo on-line, de danser à en perdre la tête, de rencontrer un/une belle inconnu-e juste pour une nuit sans conséquence… Envie de laisser ses pulsions et ses envies parler librement.

Articles similaires

Mais tout devient-il possible pour autant ? Moment pour tester, se tester, la nuit ne dure jamais longtemps. Le réveil peut parfois être brutal si l’on n’y prend pas garde. Si l’on s’aventure trop loin dans la nuit on peut en perdre le sommeil…

Le sommeil est-il indispensable ?

La nuit est un moment souvent mystérieux. On passe une grande partie à dormir et l’on garde peu de souvenirs de ce moment passé dans son lit. Certains s’imaginent alors que c’est un moment perdu. Le repos, du corps et de la tête, n’est pas pour autant un repos pour tout le monde…

L’inactivité que laisse supposer notre corps endormi (telle la Belle au Bois Dormant) n’est qu’une façade. En réalité ce temps permet à d’autres fonctions de notre corps de prendre le relais et de s’activer. Mais tout cela se passe sans que l’on puisse le contrôler. Flippant !

Les rêves nous donnent accès à une partie de ce travail de nuit. Créativité de notre cerveau, il se met en marche pour intégrer de nouvelles informations, mais aussi pour créer des liens avec nos émotions, avec nos expériences de la journée… Le sommeil est un moment indispensable à notre bonne santé et à notre capacité à être en interaction avec les autres.

La nuit porte-t-elle conseil ?

Si la nuit est le moment pour envisager tous les possibles sans se restreindre, elle peut aussi faire peur. Les rêves se transforment parfois en cauchemars et c’est aussi un moment où nos angoisses, nos manques, peuvent prendre plus de place que dans la journée. Dans la pénombre on se pose des questions…

La nuit est un temps où l’on peut faire le point sur ce qui nous plait, nous déplait, nous inquiète. Ce temps est très important car il nous permet ensuite de réajuster dans la journée ce qui ne nous rend pas heureux. C’est pour cela que c’est parfois dans la nuit que l’on trouve les solutions !

Mais si les questions de la nuit persistent au petit jour alors pourquoi ne pas nous appeler au 0800 235 236 pour en parler ! On cherchera ensemble ce qui vous empêche de dormir ;-).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page