Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 27 avril 2016

Les poppers

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

poppersC’est quoi ?

Les « poppers » sont des mélanges préparés à base d’un composé chimique puissant, l’acide nitreux. Celui-ci contient différentes nitrites (nitrites d’amyle, nitrites de butyle, ou nitrites d’isopropyle), qui sont dissoutes dans des solvants pour donner différents poppers. Aussi appelée « Pop », la liste des appellations commerciales des poppers est longue (« Rush®, « Jungle Juice® », « Pig Juice®, etc…). Les poppers n’étant plus considérés comme des stupéfiants en France depuis 2013, son commerce est donc légal.

Le poppers se présente comme un liquide transparent jaunâtre, volatile et inflammable, contenu dans une petite fiole brune ou ambrée (de 8 à 30 ml). Il peut aussi prendre la forme d’une ampoule à briser.

Les poppers sont normalement utilisés en cardiologie car ce sont des vasodilatateurs, c’est-à-dire qu’ils dilatent les vaisseaux sanguins et détendent les muscles. C’est pourquoi ils sont d’abord très utilisés dans les milieux homosexuels depuis les années 1970 (car ils favorisent la pénétration anale). Leur consommation s’est étendue secondairement à d’autres usagers en milieu festif. Son coût se situe entre 8 et 15 euros selon le volume de la fiole. Attention aux achats sur internet, ils sont trafiqués.
Les poppers se consomment généralement par inhalation, c’est-à-dire en reniflant directement les vapeurs du flacon.

Durée des effets

Les effets des poppers sont immédiats (quelques secondes) et durent en moyenne 2 à 3 minutes. Les effets sont donc très éphémères, amenant l’usager à multiplier les prises car la nécessité d’augmenter les doses pour obtenir le même résultat est très rapide (phénomène de tolérance).

Effets recherchés

Les effets des poppers dépendent de chaque personne et du contexte dans lequel ils sont consommés. Les poppers sont consommés dans un but aphrodisiaque. Ils procurent un état d’excitation, d’euphorie et d’ivresse passagère, des sensations de chaleur intense et exacerbent ainsi la sensualité. Ils sont fréquemment utilisés lors des relations sexuelles car ils peuvent optimiser les performances sexuelles. Ils peuvent fournir un sentiment de désinhibition et intensifier l’excitation et le plaisir ressenti.

Effets secondaires, effets indésirables

La consommation de poppers provoque inévitablement une accélération du rythme cardiaque, un relâchement musculaire et une dilatation des vaisseaux. Son usage occasionnel peut s’accompagner de nombreux troubles somatiques passagers : vertiges, migraines, étourdissements, transpiration, rougeurs de la peau, irritation des yeux, sensibilité à la lumière, baisse de la tension artérielle, brûlure des narines.

En cas de surdosage, les poppers peuvent provoquer une diarrhée, des crampes abdominales, des migraines, des évanouissements avec un risque de chute, des troubles visuels, des convulsions et des troubles respiratoires pouvant être mortels (rare).

En favorisant une certaine excitation sexuelle, la prise de poppers peut favoriser des rapports sexuels à risques. Alors n’oubliez les préservatifs !

Effets à long terme

En cas de consommation répétée, les poppers peuvent provoquer des troubles durables et dangereux. Les complications ophtalmologiques sont les plus répandues : augmentation de la pression interne de l’œil, baisse de l’acuité visuelle, intolérance à la lumière, accentuation des couleurs, points lumineux dans le champ visuel.

Elles peuvent aussi être respiratoires (dépression respiratoire pouvant être mortelle), cardiaques, musculaires (convulsions) ou psychiatriques (confusion mentale). La consommation de poppers peut également aboutir à une anémie grave, à des difficultés d’érection, et à des problèmes cutanés (croûtes autour du nez ou de la bouche, par brûlures ou dessèchement de la peau).

Les poppers ne sont pas addictogènes : la consommation ne rend pas dépendant physiquement et l’arrêt n’entraine pas de syndrome de sevrage. Une dépendance psychique peut survenir, liée aux vertus du produit en matière de sexualité…

Pour tout renseignement ou aide, la ligne Drogues Info Service vous répond au 0800 23 13 13 (gratuit et anonyme de 8h à 2h). De nombreuses informations sont également disponibles sur le site internet www.drogues-info-service.fr.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Une réflexion au sujet de « Les poppers »

  1. Article très intéressant, moi j’en prends parfois, j’en trouve au tabac ou sur le web et je trouve que vos conseils sont très utiles. Après j’en abuse pas !! Merci à vous 😀

    j'aime 4

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)