Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 15 janvier 2019

Orientation sexuelle : besoin d’une boussole ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

gay flag« Je pense être amoureuse de ce garçon mais cette fille m’attire de plus en plus, est-ce que je suis bi ? » ; « je suis certain d’être hétéro mais j’ai rêvé que j’embrassais un copain, suis-je normal ? » ; « j’ai 15 ans et personne ne m’attire, suis-je un asexuel ? » « Et moi je m’imagine faire l’amour qu’avec des trans, j’suis quoi ? »

C’est quoi l’orientation ?

Quand tout se chamboule dans la tête et dans le corps, pas facile de définir son orientation sexuelle. Quand on parle de sexualité on pense d’abord aux relations sexuelles, aux caresses, baisers, rapprochements intimes. Une relation sexuelle c’est une rencontre corporelle avec l’autre, un lien entre deux personnes qui se désirent sexuellement.

Ce qui va définir notre orientation sexuelle c’est le genre de personne qui va nous attirer sexuellement, que l’on pourrait aimer et avec laquelle on va éprouver du plaisir. Il existe dans notre société différentes formes de sexualité ; en voici un petit aperçu. Les plus connues sont : l’hétérosexualité (être attiré par une personne de sexe opposé), l’homosexualité (être attiré par une personne du même sexe que soi) et la bi sexualité (être attiré par les personnes des deux sexes). Il existe aussi : Les pans sexuels qui se sentent capable de tomber amoureux de toute personne quel que soit son sexe et son genre ; et l’asexuel, qui lui, a une totale absence de désir sexuel. Mais il y a aussi les polysexuels, demisexuels, skoliosexuel, hyposexuels, allosexuels ou encore queer… Ouh là là pas facile de s’y retrouver ! Et avec l’évolution de la société on n’est pas à l’abri de l’émergence de nouveaux termes… Mais comment se construisent nos préférences sexuelles ?

Homo, hétéro ou bisexuel… moi je suis quoi ?

Ce qui touche à la sexualité fait partie de l’intimité, du jardin secret. En même temps, si par exemple on sort avec une personne du sexe opposé, on laisse entrevoir que l’on a des attirances hétéro, forcément…tu parles d’un secret !

Nait-on hétéro, bi, homo… ou le devient-on ? Au moment de l’adolescence, on est souvent tiraillés par les changements hormonaux et psychologiques à l’intérieur de nous. C’est pourquoi la recherche de la sexualité est un moment clé de cette période ; si pour certains les préférences sexuelles s’imposent telle une évidence au point de ne pas se poser la question, pour d’autres le chemin n’est pas si évident. Il peut arriver alors d’être un peu perdu, confus, et désorienté : rien ne presse !

Comment savoir ? Peut-être peut-on se demander qui m’attire sexuellement ? De qui je pourrais tomber amoureux-se ? Pour qui j’éprouve du désir sexuel ? Pour une fille, un garçon, les deux, que pour moi, pour personne, un transsexuel..? On peut aussi essayer de partager une expérience sexuelle avec un type de personne qui semble nous attirer, et voir si ça nous plaît ou pas du tout. On peut tout simplement attendre aussi… attendre de rencontrer LA personne. Du coup, le temps et les rencontres que l’on fait permettent alors de mieux se connaître, mieux connaître ce qu’on ressent et ainsi de se définir.

Orientation sexuelle et mal-être

Parfois il arrive que l’on se sente mal à l’aise dans la recherche de sa sexualité. Peut-être parce qu’à l’adolescence le regard des autres c’est super important et que si on ose montrer qu’on est différent des copains, qu’on est différent de ce que les autres aimeraient que l’on soit, on risque des critiques, parfois violentes – ce qui peut être très difficile à vivre et nous amener à nous isoler. On peut alors ressentir de la honte, de la culpabilité et parfois même un grand mal-être.

Assumer son orientation sexuelle, ses préférences sexuelles c’est s’accepter tel que l’on est, et arriver à vivre une sexualité qui n’est pas forcément celle qu’on avait imaginée. Si c’est trop difficile et que cela nous empêche d’avancer dans notre vie, de grandir, si toutes ces questions créent en nous de l’inquiétude, alors il ne faut pas rester seul-e et parler de ce qu’on ressent.

On peut envisager, par exemple de se rapprocher d’associations spécialisées dans ces questions-là comme la Fédération LGBT, ou d’en parler avec un professionnel de l’écoute comme un psychologue ou une conseillère conjugale et familiale dans un centre de planification. Il y a également le site C’est comme ça qui fait parti de l’association SOS homophobie.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

12 réflexions au sujet de « Orientation sexuelle : besoin d’une boussole ? »

  1. Bonjour je voulais juste dire que certaines personnes transgenre pourraient se sentir blessé par le mot “transsexuel”. Sinon super cool que vous ne parliez pas que d’homosexualité et de bisexualité mais de plein d’autres méconnues ! Peut être plus insister sur le fait que pour certaines personnes l’ortientation sexuelle et amoureuse ne sont pas les mêmes ^-^ J’éspère avoir pu aider, merci de votre temps, bonne journée ^-^/

    j'aime 1
  2. bonjour moi au départ je croyais que j’a=étais hétéro puis j’ai découvert que j’étais bi mais maintenant je suis beaucoup plus attiré par les mec que les filles je sais plus quoi pensé.

    j'aime
    • Bonjour,
      Si tu as envie d’échanger avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes, nous t’invitons à nous écrire dans l’espace : « Pose tes questions ». Notre dispositif est anonyme et gratuit.
      Tu peux également avoir l’avis et le témoignage d’autres jeunes sur le forum, n’hésites pas à y reposter ton message.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 1
    • Hey ! Y’a un truc qu’on appelle le “bi ratio” qui signifie le taux d’attirance amoureuse ou sexuelle que tu as envers un genre ou un autre. Si les personnes envers qui tu es attiré.e sont 95% des femmes et 5% des hommes tu restes valide en tant que personne bi. L’inverse marche aussi biensur. Personnellement cela fait très peu de temps que je me dis bi parce que même si j’étais parfois attirée par des femmes je pensais que c’etait trop peu pour avoir le droit de me dire bi. Mais tous les bi ratios sont valides ! Et si tu es aussi attiré.e par les personnes non binaires tu n’est pas forcement pan (by the way je suis non binaire), bi ne veut pas dire deux mais plusieurs en terme d’orientation (alors que en math ca veut dire deux, d’où la confusion générale).Pan c’est ne pas faire attention aux genres ou expressions de genres. Bi tu fais attention mais tu en aimes plusieurs voir tous. Bref dans tous les cas TU définis si tu es bi, pan ou autre et persone ne peut te dire que tu as faux. C’est ta sexualité et tu décides de comment tu l’a vois. N’hesites pas à me repondre si tu veux que je t’aide plus à te trouvé.e/définir ! Bonne journée ! ^-^/

      j'aime 1
    • Bonjour,
      Tu peux nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’ pour parler de tout ce qui pourrait t’interroger ou te préoccuper. Tu peux aussi nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions ». Notre dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime
  3. Bonjour, il serait nécessaire de corriger : l’Association LGBT, cela n’existe pas (la Fédération LGBT regroupe diverses assos et les centres LGBT, mais ne fournissent pas d’aide ou d’informations pour les jeunes). Je conseillerais effectivement Contact, Le Mag, SOS homophobie et son site pour les ados http://www.cestcommeca.net

    j'aime
  4. Bonjour Justin
    Tu peux aussi appeler ou rendre visite à l’association Contact (wwww.asso-contact.org) qui regroupe des jeunes gays, lesbiennes, bi et trans ainsi que des parents de LGBT… ils sont un peu partout en France :good:
    Et si tu habites Paris, tu peux aussi prendre contact avec l’association MAG qui propose aux 15-26ans des sorties et des activités sans se prendre des commentaires déplacés !
    A bientôt :bye:
    Thierry

    j'aime 1
  5. Bonjour,
    Je veut savoir si il existe pas une association moins bizarre auprès de qui je peux me confier, car je fait pas confiance à LGBT.
    Merci
    Justin

    j'aime 3
    • Bonjour,
      Pour obtenir une réponse individualisée et gratuite de la part d’un professionnel de l’équipe tu peux nous joindre dans notre espace confidentiel : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 235 236, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h.
      A bientôt.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)