Puberté

Puberté : mon corps change

image_pdfimage_print

Des poils commencent à pointer le bout de leur nez, ta voix se fait plus grave que d’habitude, ton corps n’en fait qu’à sa tête… mais que se passe-t-il ? On t’explique tout dans ces quelques lignes…

La puberté, c’est quoi ?

La puberté vient du latin « pubere » : se couvrir de poils et désigne le processus au cours duquel le corps atteint la maturité sexuelle. Elle se manifeste principalement par de multiples transformations aux niveaux physique, psychologique et hormonal. Elle peut apparaître vers 10-11 ans chez les filles, 12-13 ans chez les garçons, ou plus tard, et peut se poursuivre jusqu’à 18-20 ans. Cela peut  varier d’une personne à une autre : chacun son rythme !

Que se passe-t-il dans le corps des garçons ?

-Le premier signe du développement pubertaire est l’augmentation de la taille des testicules, vers 12-13 ans. Leur développement est rarement symétrique, il n’est donc pas rare que l’un soit plus grand ou plus haut que l’autre.

– Environ 6 mois plus tard, la pilosité pubienne apparaît, le scrotum se pigmente et le pénis s’agrandit.

L’apparition de la pilosité faciale et corporelle est plus tardive : le duvet de la lèvre supérieure (la fameuse moustache) apparait vers 15 ans, 16 ans sur les joues, puis sur le menton. La pilosité s’étend aussi sur le corps : l’intérieur des cuisses, du pubis vers le nombril, puis plus tardivement sur le thorax (jusqu’à 25-35 ans).

–  La mue de la voix apparaît vers 13 ans et demi : après être passé par une phase d’instabilité le timbre de la voix devient plus grave au bout d’un an environ.

-La poussée de croissance est plus tardive chez le garçon : elle a lieu autour de 15 ans et dure de 3 à 6 ans : le garçon grandit en moyenne de 9 cm environ par an.

Augmentation de la fréquence des érections : parfois liées à une excitation sexuelle, elles peuvent aussi se présenter au moment où on ne s’y attend pas (érection spontanée). C’est en apprenant à connaître son corps qu’on parvient à les contrôler. L’érection pendant le sommeil et le matin au réveil est un phénomène courant et normal.

-Les éjaculations nocturnes : aussi appelées pollutions nocturnes ou rêve mouillé, elles consistent à l’élimination de l’excédent de spermatozoïdes contenus dans les testicules. Un rêve, qu’il soit érotique ou non, peut provoquer une excitation… voire une véritable éjaculation, parfois on ne s’en souvient même pas. Fréquentes à l’adolescence, elles peuvent avoir également lieu à l’âge adulte, de manière plus ou moins régulière.

Que se passe-t-il dans le corps des filles ?

– Le premier signe pubertaire qui fait son apparition le plus souvent à partir de 10/11 ans le développement de la poitrine (les fameux seins).

-Les pertes blanches : elles apparaissent quelques mois avant les premières règles, et elles sont des sécrétions naturelles produites par le vagin et l’utérus.

– Les premières règles : des saignements vaginaux surviennent par le vagin chaque mois en moyenne, indiquant que l’utérus élimine les tissus censés accueillir un potentiel œuf fécondé. Les saignements signent donc l’absence d’une grossesse et durent de 3 à 5 jours généralement, parfois jusqu’à 8 jours.

Poussée de croissance et prise de poids : au début de la puberté les filles grandissent généralement de plusieurs centimètres, jusqu’à 8 par an ! Le bassin s’élargit et les formes des hanches, des fesses et des cuisses se dessinent.

Développement de la vulve : la peau se fonce (rouge, rose, violette, ou brune…) et la forme des lèvres varie aussi. Les grandes et les petites lèvres s’agrandissent, l’une des deux peut être plus longue ou plus épaisse que l’autre, c’est tout à fait normal, chaque sexe de femme est différent

L’apparition des poils sous les aisselles, au niveau du pubis et de l’aine, souvent quelques mois après le début de la puberté : ces poils foncent, frisent et deviennent plus drus.

Mue de la voix : moins spectaculaire chez la fille que chez le garçon la voix devient toutefois plus grave d’environ une tierce (soit deux tons à peu près).

Avec toutes ces transformations corporelles, il n’est pas étonnant que l’on se sente parfois contrarié.e, voire complexé.e – d’autant qu’à l’adolescence le regard des autres est vraiment important. Au-delà du regard des autres, ce que l’on ressent à l’intérieur de son corps durant cette période étonne, interroge, parfois rassure ou au contraire angoisse. C’est pourquoi pendant la puberté on est plus fragile émotionnellement et psychologiquement.

Si tu as des questions ou si tu souhaites parler de ce que tu vis avec un professionnel, n’hésite pas à nous appeler, notre dispositif est anonyme et gratuit !


Sais-tu que Fil Santé Jeunes est également accessible en LSF et LfPC ? Pour en savoir plus viens lire notre article : Jeunes sourds ou malentendants : Fil Santé Jeunes accessible !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page