Les émotions

Quand la timidité se voit

image_pdfimage_print

« Je suis d’une nature très sage et réservée et j’ai peur que la prof m’interroge devant toute la classe » ; « j’ose pas aller voir cette fille, je suis trop timide, que vont penser les autres ? » ; « si je me mets à lui parler, je vais surement rougir… est-ce que les autres vont le voir ? ».

Timidité, quand tu nous tiens…

La timidité c’est se sentir gêné-e, ne pas oser réaliser certaines choses. Elle peut faire partie intégrante de notre personnalité. On est alors perçu comme inhibé-e, réservé-e. Et parfois, cette timidité ne se manifeste que dans certains domaines : on peut, par exemple, être très à l’aise pour prendre la parole en public, mais se sentir incapable d’aborder une fille/un garçon qui nous plaît.

A quoi c’est dû ? Souvent la timidité est associée à un manque de confiance en soi, au stress, à la peur, ou encore à la honte ; mais surtout c’est lié au regard de l’autre. Et oui ! C’est bien parce que les autres sont là, nous regardent, que l’on est autant mal à l’aise.
Alors quand notre organisme ressent une telle gêne, un tel embarras, des manifestations physiques et psychiques apparaissent : rougir, bégayer, suer, rester dans son coin, éviter le contact, murmurer, ne pas oser dire ou faire une action, ressentir des bouffées de chaleur, tels sont les signes de la timidité !
Souvent ces signes se remarquent… forcément, balbutier, hésiter et rougir au moment de prendre la parole devant toute la classe, ou d’inviter une fille à danser, ne passe pas inaperçu ! Mais pourquoi se sent-on aussi mal ? Qu’est-ce qu’on craint exactement ?

Le fameux regard des autres

Quand on est ado, le regard des autres c’est super important ; alors quand notre timidité se lit sur notre visage, ça nous met encore plus mal à l’aise et nous enferme encore plus. Pourquoi ? Parce qu’être sur la réserve, c’est déjà cacher un peu qui on est. Souvent les personnes timides ont peur d’être jugées, de faire mauvaise impression, elles craignent que les autres voient leurs imperfections, leurs défauts. Alors rester dans son coin, se faire discret est une façon de masquer tout ça : par exemple, si on ne lève pas le doigt en classe, on ne risque pas de mal répondre et de susciter les moqueries des autres. Cette partie de nous, notre ignorance, reste du coup invisible aux yeux des autres.

Articles similaires

Le problème c’est que la timidité, elle, se voit, alors qu’en l’occurrence c’est plutôt un trait de personnalité qu’on préfèrerait laisser caché. Ainsi, quand les autres remarquent qu’on est timide, ils perçoivent bien qu’on manque de confiance, ou qu’on a honte, qu’on a peur – ce qui en soi n’est pas très glorieux. Du coup, on livre aux autres une image peu positive, peu populaire de nous-même.

J’suis timide et alors….

Souvent quand on est timide on est sensible. Les autres perçoivent notre émotion et du coup nous la renvoient ; ainsi, ça nous aide à comprendre ce que l’on ressent : par exemple, si un garçon n’ose pas dire à une fille qu’il l’aime, ses copains – qui perçoivent ainsi son hésitation, sa timidité – vont l’aider à se déclarer. Ce que les autres perçoivent de nous, nous aide à comprendre nos propres émotions et à réfléchir dessus.

La timidité se soigne mais est difficile à masquer. Certains d’ailleurs font tout pour y remédier et la vaincre. En effet, il arrive que l’on soit tellement timide qu’on s’en rende malade : par exemple s’il s’agit de prendre la parole devant tout le monde, on devient aphone ; rien qu’à l’idée de demander son chemin à quelqu’un, on a mal au ventre, etc…

Et puis d’autres, au contraire, acceptent que cette timidité fasse partie d’eux, ils vivent avec et même s’en satisfont : après tout, on peut devenir toute rouge et être très ravissante ; et puis une personne réservée a une part en elle assez énigmatique – ce qui lui donne un côté très touchant.
La timidité n’est pas une fatalité ; elle peut s’apprivoiser. Ou bien on peut s’en satisfaire, s’en servir. L’important c’est de rester soi-même et d’être en accord avec ce que l’on veut être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page