Les émotions

La timidité, c’est quoi ?

image_pdfimage_print

La timidité peut se définir comme un manque d’assurance dans une action, une réalisation qui survient dans le rapport à l’autre. Et oui, on n’est pas timide tout seul avec soi-même ! Être timide, c’est se sentir rougir quand on prend la parole en classe, murmurer parce qu’on craint le regard ou la pensée du voisin, ne pas oser dire ou faire parce qu’on se dit qu’on n’en est pas capable… Les timides sont qualifiés aussi de discrets, réservés, inhibés ou même sages… Il s’agit d’une manière d’être qui se traduit par une tendance à se tenir en retrait ou à éviter de prendre l’initiative, surtout lors de situations nouvelles.

Peur du regard des autres

Être timide ne veut pas dire que l’envie d’échanger avec les autres, ou celle d’exister en groupe n’est pas là… au contraire ! Mais la plupart du temps, on n’y peut rien, c’est comme si ce sentiment d’embarras nous envahissait sans qu’on puisse le dépasser. La timidité, c’est le mélange d’un malaise intérieur et d’une maladresse extérieure en présence des autres… Malaise intérieur qu’on pourrait appeler manque de confiance en soi.
Et d’ailleurs parfois, ça énerve d’être timide ! On préférerait de loin être le beau parleur du fond de la classe qui fait rire tout le monde en permanence… il a l’air si sûr de lui !

Timidité et anxiété, c’est pareil ?

Être anxieux, c’est différent, ce n’est pas une façon d’être mais plutôt une réaction. L’anxiété se définit comme une grande inquiétude liée à l’incertitude d’une situation, l’appréhension d’un événement. Plus qu’un comportement ou qu’un sentiment, il s’agit d’un état émotionnel de tension nerveuse, parfois très fort et durable. Dans ce dernier cas, celui-ci s’accompagne parfois de troubles physiques pouvant même mener à de sérieuses maladies. Le timide est souvent anxieux, mais l’anxieux n’est pas forcément timide.

Timidité et trac, c’est pareil ?

Articles similaires

Avoir le trac, c’est lié au contexte : on sort de sa « routine » pour se confronter à un nouvel enjeu comme par exemple : faire un exposé devant la classe, monter sur scène… Dans ces moments, on cherche à faire ses preuves devant un groupe qui va nous évaluer (par l’attention qu’il nous porte, ses applaudissements, ses notes….). Ce qui peut être intimidant et entraîner des manifestations physiques importantes et désagréables : sueurs froides, nœuds dans le ventre, impression de perte de mémoire, bouffées de chaleur, extinction de voix… Si ces manifestations peuvent être très handicapantes pour certains, elles sont au contraire stimulantes pour d’autres et leur permettent de révéler un maximum de leur talent.

La timidité : des hauts et des bas dans l’estime de soi

Parfois, quand on est timide, c’est parce qu’on craint que les autres nous jugent mal, alors qu’on se trouve génial. Du coup, on se rabaisse et on finit par se trouver archi-nul. La vérité est entre les deux dans un juste milieu pas toujours facile à trouver.
Alors cultive tes talents et tu sauras qui tu es vraiment !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page