Vivre sa sexualité

A la recherche des zones érogènes !

image_pdfimage_print

Peut-être qu’en t’informant sur le plaisir et la sexualité, tu as entendu parler des fameuses “zones érogènes”. Mais sais-tu de quoi il s’agit ? Où sont situées ces fameuses zones ? A quoi ressemblent-elles… Zones rouges ? Zones de confort ? Zones de guerre ? Il y a de quoi se perdre un peu.

C’est étrange, voilà qu’on se met à utiliser un vocabulaire de cartographe pour parler du corps humain ! Sauf que pour cette géographie-là, pas de GPS ou de carte routière, il va falloir t’y retrouver avec les moyens du bord. Pour les apprenti.e.s aventurier.e.s, pas de panique, voici un article qui fera peut-être office de boussole…

Découvert(e)s

Quand on y réfléchit un peu… la métaphore a du sens. Que vas-tu trouver en abaissant ce soutien-gorge ? En soulevant ce caleçon ? Est-ce que le corps de ton copain ressemblera à ce que tu imaginais ? Est-ce que ta copine sera telle que tu l’as rêvée ? Une fois privé des habits qui couvrent, mettent en valeur, et protègent à la fois… c’est une toute autre affaire ! Est-ce que tu sauras t’y retrouver sur ce corps inconnu ? Partir à la découverte du corps de l’autre, c’est un peu comme partir à la découverte d’un territoire inexploré.

Certain(e)s poussent l’image plus loin, et parlent même de “route de plaisir”, de “chemins de désir” qu’il s’agirait de découvrir, de parcourir et de reparcourir petit à petit, au fil de la vie. C’est une jolie façon de transformer l’intimité, la sensualité, la sexualité… en véritable chasse au trésor. Et de dire aussi qu’au-delà de zones particulières, c’est le chemin pour les découvrir qui est intéressant . Pour commencer l’aventure, tu as l’embarras du choix : tu peux te lancer seul.e ou à deux, en passant par les préliminaires, les câlins, les caresses, la masturbation ! Chacun sa route…

Attention, zone sensible !

Articles similaires

Sur ce territoire inconnu, on met en évidence des zones particulièrement sensibles, très réceptives au plaisir. Par exemple, les organes génitaux et les zones autour (lèvres, clitoris, pénis, testicules, anus, intérieur des cuisses…) vont souvent être considérés comme sources d’excitation. La bouche, la nuque, les seins… sont aussi souvent cités comme des “zones érogènes”. Mais alors comment ça marche ?

La sensibilité est d’abord une affaire d’innervation : tout ton organisme est parcouru par des nerfs qui te permettent de ressentir. Il existe différents réseaux de nerfs, plus ou moins fins et spécialisés, qui transmettent des informations (plaisir, douleur…) plus ou moins précises à ton cerveau. Aucune zone n’est laissée de côté : des pieds à la tête, de la surface de ta peau au plus profond de ton corps. Certaines zones sont particulièrement sensibles, parce qu’elles ont plus de terminaisons nerveuses. Ainsi la bouche et la langue, par exemple, sont des zones très innervées : voilà pourquoi un baiser peut provoquer autant de sensations…

Mais attention, les zones les plus sensibles ne sont pas forcément celles qui procurent le plus de plaisir ! Le gland du pénis et celui du clitoris par exemple, sont moins innervés que le bout de tes doigts, et pourtant, leur stimulation provoquera a priori plus de plaisir et d’excitation. De plus, il ne suffit pas de stimuler une zone sensible pour faire magiquement apparaître du plaisir chez ta/ton partenaire ! Les zones sensibles au plaisir sont aussi souvent sensibles tout court : attention à ne pas transformer un doux moment en séance de torture. Caresser, stimuler, oui, mais pas n’importe comment, et pas comme une brute (comme toujours il faut se méfier des images que véhiculent les films pornographiques) !

Un plaisir singulier… à deux ?

Finalement, faut-il être un.e pro du corps humain, réviser les réseaux nerveux et les zones sensibles pendant des heures… pour donner du plaisir à ton/ta partenaire ? Peut-être pas ! Un peu d’anatomie de base ne fait pas de mal, et que tu sois garçon ou fille, femme, homme ou entre les deux, c’est intéressant d’avoir quelques notions sur la façon dont le plaisir marche… ne serait-ce que pour traiter le corps de l’autre avec respect.

Mais érogène signifie littéralement “qui peut créer du plaisir”… et tu l’auras compris, c’est un peu plus compliqué qu’une simple histoire de nerfs ou d’hormones : la sexualité n’est pas un cours de SVT ! C’est peut-être plutôt une découverte qui se fait petit à petit, tout au long de la vie, en fonction des partenaires que tu rencontreras, des expériences que tu vivras, de comment tu te sentiras sur le moment (car la sexualité n’est pas isolée du reste de ta vie)…

Certaines zones du corps sont plus sensibles que d’autres en théorie. Mais dans la pratique, le plaisir est quelque chose de profondément singulier. La petite caresse qui fera fondre un.e partenaire de plaisir, laissera peut-être une.e autre indifférent.e. Le petit mot susurré à l’oreille qui ne plaira pas à l’un.e, provoquera peut-être une terrible excitation chez l’autre. Peut-être que ton copain adorera que tu lui caresses les genoux, peut-être que ta copine adorera les bisous sur les coudes, qui sait ? Et pourquoi pas ?

Le plaisir est très différent chez chacun.e, et c’est tant mieux ! S’il suffisait de stimuler le bon centimètre carré de peau pour procurer magiquement du plaisir à l’autre, ce ne serait pas très drôle, non ? Plutôt que d’apprendre par cœur les zones censées provoquer du plaisir, mieux vaut écouter ce que te dis ton partenaire de son plaisir à elle/lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page