Je vais mal

Les études, ça stresse !

image_pdfimage_print

stress-etudiantsA la fin du premier semestre, ou à la fin de l’année, arrive le temps des examens. Les fameux « partiels » approchent et le stress monte. Pas facile de gérer les temps de révisions, de sommeil, de détente quand on doit revoir l’ensemble des cours et TD qu’on avait peut-être un peu négligés, croyant que ce serait facile de tout réviser au dernier moment. Quelques conseils…

Comment se manifeste le stress ?

Le stress se manifeste essentiellement par des troubles, c’est-à-dire des signes physiques et psychologiques. Ainsi, les principaux troubles recensés sont la fatigue (grande gagnante), les problèmes de dos, d’asthme, de peau et/ou de poids.

55% des étudiants disent être anxieux, 65% sont des filles, 35% des garçons. Un sur quatre affirme même très mal dormir. Alors ceux qui pensent encore que les étudiants ont la belle vie ont tout faux ! Enfin presque ;-)…

En plus d’étudier, d’aller assidument en cours, de faire des recherches en bibliothèques, certains d’entre vous ont choisi (ou n’ont pas eu le choix !) de travailler. Et oui ! Pour s’en sortir, nombreux sont ceux qui doivent, en plus de leurs heures de cours, avoir un job pour pouvoir payer la scolarité, le logement, ou tout simplement pour pouvoir se divertir. Travailler implique d’assumer des responsabilités liées au monde du travail en plus de celles de la vie d’étudiant. La fatigue peut alors s’installer et le stress faire son apparition.

Et puis ce n’est pas tout. Beaucoup d’étudiants sont mal logés, se nourrissent peu ou mal et doivent compter des heures de transport avant d’arriver au campus.

Articles similaires

Bref, parfois vous ne savez plus où donner de la tête ! A tel point qu’il peut arriver qu’au lieu de consulter un psychologue qui vous aiderait à remettre tout ça en place, vous pourriez préférer prendre des médicaments : un coup pour avoir la pêche (un stimulant), un coup pour pouvoir dormir (un calmant). Ces médicaments sont des substances qui agissent sur le cerveau, ils ont un effet psychotrope et peuvent constituer un danger. Avant toute prise de médocs, il est donc vivement conseillé de voir un médecin si l’insomnie s’installe ou si les nerfs lâchent !

Quelques conseils

Prendre soin de soi est essentiel. L’hygiène de vie est un facteur primordial pour se sentir bien dans sa tête et dans con corps et donc mettre toutes les chances de son côté pour réussir ses exams.

  • Il est préférable d’éviter le tabac, la caféine et l’alcool. Même s’ils calment dans un premier temps, ils finissent par renforcer l’angoisse à la longue.
  • Il faut aussi essayer d’avoir une alimentation équilibrée. Ok, ce n’est pas évident lorsqu’on passe sa vie sur le campus et que la moindre salade coûte une fortune. Alors pourquoi pas se la faire soi-même, cette petite salade ? La veille au soir, dans une boite en plastique alimentaire, une tomate, trois carottes râpées, une tranche de jambon ou un morceau de fromage coupé en dés et le tour est joué ! Ce sera plus sain que l’éternel sandwich.
  • Ensuite rien de tel que de faire un peu d’exercice chaque jour. Pas besoin d’un marathon pour aller mieux ! Il s’agit juste de marcher un peu en rentrant chez soi le soir, ou de monter les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur. Ça détend, ça oxygène le cerveau et ça change les idées. Et pratiquer son sport favori (natation, badminton, course à pieds, foot…) est bien évidemment fortement recommandé.
  • Apprenez également à gérer votre temps. Au lieu de tenter de faire dix mille choses en même temps et au final de ne rien achever correctement, il vaut mieux se faire un planning léger mais efficace. Du lundi au dimanche, répartissez les tâches que vous avez à faire à l’aide d’un petit calendrier. Accroché sur le bureau ou sur le frigo, il a l’avantage d’offrir en un clin d’œil le planning de la journée et de la semaine. L’air de rien ça soulage.
  • Et puis le matin, ne vous levez pas à 7h55 si vous devez aller en cours à 8h00 ! Rien de pire pour stresser, courir et oublier des choses. Au final vous aurez dormi plus, mais vous vous sentirez plus fatigué. Il vaut mieux se lever un peu avant, prendre un petit déjeuner (même léger, ça suffira) et aller en cours tranquillement. Il faut prendre le temps de vivre et de souffler !

 

Fixez-vous des objectifs réalisables

Parce que viser trop haut peut conduire plus facilement à la chute, et donc à la déprime. Si vous avez oublié de réviser votre examen de la semaine prochaine, il vaut peut-être mieux prendre sur soi, se dire que de toute façon il n’est pas possible de tout apprendre en une semaine, et de faire du mieux qu’on peut. Au lieu de réviser dix chapitres à la va-vite, voyez-en cinq efficacement, ça payera plus.

Grignotage : attention !

C’est une réaction courante. Le stress donne envie de manger. C’est la stratégie adoptée pour 60% de la population. En mangeant, les angoisses s’apaisent momentanément, certes, mais ce n’est qu’un leurre. Ça ne dure pas et ça fait grossir ! En plus il n’existe pas réellement d’aliments anti-stress… pas même le chocolat ! Alors, pourquoi pas se faire un petit plaisir de temps en temps, bien-sûr, mais il est important de pouvoir aussi évacuer son stress autrement : par le sport, une sortie détente entre potes, un coup de fil à sa best etc…

Allez, Fil Santé Jeunes vous souhaite bonne chance pour vos exams :good:!

2 commentaires

  1. Slt ,
    je suis en 4 eme et j’ai très mal commencer mon année. 😥 je suis en dispute avec mes parents, j’ai de mauvaise note, et j’ai envie de partir de chez moi… j’ai peur de redoubler ou qu’on me sorte du college car j’ai une moyenne pitoyable!!! j’ai un petit copain et des amies ( gars et filles) et j’ai peur de les perdres si on me sort du college ou si je redouble ou si je vais en pensions… Je pleure tout les soirs a cose de mes notes et de mes parents car j’aimerais qu’ils m’aident a la place de me rabaisser… Aidez moi svp je vous en supplie j’ai besoin qu’on m’aide ou qu’on me donne des conseils.

    1. Bonjour,
      Tu parles du situation compliqué et qui te fait souffrir. L’année scolaire n’a pas débuté comme tu le pensais et les relations avec tes parents sont tendues. Ce serait bien cependant que tu puisses parler de ce qui se passe avec une personne de confiance. Nous te proposons, afin d’y réfléchir ensemble et pour une réponse individualisée, de nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », ou pour une réponse immédiate de nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’, le dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). Si tu as envie d’avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes tu peux également poster un message dans notre Forum. N’hésite pas !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page