Les difficultés sexuelles

Rapports sexuels douloureux

image_pdfimage_print

douleurs-sexuellesFaire l’amour, avoir des rapports sexuels c’est pour se faire du bien. Enfin… en principe. En effet, les rapports sexuels ne sont pas toujours une partie de plaisir. Il peut arriver parfois d’avoir mal. On pense souvent que ce ne sont que les filles qui peuvent ressentir des douleurs, mais non, les garçons, peuvent aussi être amenés à souffrir. Dans ces moments-là, on s’inquiète, on s’interroge, mais on peut se faire aider.

Douleurs au féminin

Chez la femme, la douleur pendant le rapport sexuel s’appelle la dyspareunie.
Les causes de cette pathologie sont parfois complexes. Elles peuvent être d’ordre hormonal (sécheresse vaginale), infectieux (mycose), mais aussi psychologique ou émotionnel (rapport à son corps, complexe). En matière de douleur il y en a pour tous les goûts ;-).
Les dyspareunies peuvent être si inconfortables qu’elles peuvent décourager d’avoir des rapports sexuels. Face à ce problème, les femmes concernées peuvent se sentir démunies car c’est un sujet dont il peut être difficile de parler, même à un spécialiste (gynécologue, sexologue, etc.). Ne pas aimer avoir des rapports sexuels parce que ça fait mal est souvent un sujet tabou et embarrassant. Un tabou qui complique le traitement des dyspareunies.

–    Les douleurs au moment de la pénétration :

La contraction des muscles du périnée (les muscles qui entourent l’entrée du vagin) liée le plus souvent à la crainte du rapport sexuel rendent la pénétration difficile voire impossible. Dans les cas extrêmes on parle de vaginisme. Le vaginisme empêche toute pénétration vaginale. Le pénis ne peut pas entrer dans le vagin sans provoquer de violentes douleurs.

Un manque de lubrification (pas assez de « mouille ») peut également rendre la pénétration douloureuse. En général cette sécheresse vaginale est liée à un manque de désir ou de préliminaires, à un stress, à une pensée gênante… C’est la panne sèche !
On peut aussi identifier l’origine d’une dyspareunie par des mycoses vaginales à répétition.

Articles similaires

–    Les douleurs pendant le rapport sexuel :

Elles peuvent être dues à une irritation de la muqueuse vaginale si les rapports sexuels sont trop rapprochés ou trop longs ou s’il y a une infection.
Parfois les rapports sexuels sont un peu « musclés » et on peut aller trop profondément dans le vagin avec son pénis, ses doigts ou encore un sex toy,  au point de buter sur le col. La répétition de ces « chocs » sur le col peut provoquer des douleurs et de petits saignements.
Peu importe la cause de la dyspareunie, elle peut être prise en charge différemment selon son origines : lubrifiant, traitement anti-infectieux, traitement hormonal, thérapie cognitivo-comportementale pour gérer les angoisses liées à cette pratique, etc.

Douleurs au masculin

Chez l’homme, la douleur a deux origines :

–    Une origine anatomique

C’est-à-dire que la douleur est due à un problème physique.
Le phimosis, rétrécissement du prépuce (la peau qui recouvre le gland) qui empêche le décalottage du gland, peut gêner l’érection et causer des douleurs pendant les rapports sexuels.
Le frein du prépuce peut également être trop court. Dans un cas comme dans l’autre, il est conseillé d’aller voir un médecin généraliste qui orientera si besoin, vers un urologue.

–    Une origine infectieuse

C’est-à-dire que les douleurs sont dues à une IST (infection sexuellement transmissible) comme la gonorrhée par exemple, qui nécessite une consultation chez un médecin.

Et si on pratique la sodomie ?

Qu’on soit homme ou femme, avoir un rapport anal peut également provoquer des douleurs (manque de lubrification, IST, rapports « musclés », hémorroïdes…). Des précautions existent pour que cela se passe bien.

D’une façon générale, afin que le moment des rapports sexuels soit un plaisir, la première chose à faire est d’en parler à son ou sa partenaire. Ensuite, il faut chercher s’il y a une cause organique aux douleurs pendant les rapports. Si après investigation rien n’apparaît, alors c’est peut-être que ces douleurs ont une origine psychologique. Vous pouvez par exemple commencer par vous poser ces questions du type : votre couple va-t-il bien ? Eprouvez-vous toujours du désir pour votre partenaire ? Vous sentez-vous respecté-e dans cette intimité du rapport sexuel ? Etc…

Dans tous les cas, il y a en général une explication et une solution pour tout ! Avoir des rapports sexuels doit rester un plaisir partagé exempt de douleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page