Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 22 janvier 2021

S’engager… dans une mauvaise voie

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Le verbe « s’engager » peut renvoyer à beaucoup de choses : se lancer dans des études, dans une relation amicale ou amoureuse, signer un contrat, entreprendre une action, voire carrément un pacs, ou un mariage, etc. Pour certains, ce mot est synonyme de contraintes et fait bien flipper ! Pour d’autres, il renvoie à du positif où se mêlent joie et excitation ! Mais que se passe-t-il quand on s’engage avec quelqu’un ou dans quelque chose et que finalement, ça se passe mal ? Que ce n’est pas bon pour soi ? Ça t’est déjà arrivé ?

Mes études ne me plaisent plus…

C’est souvent vers la fin du lycée, que faire des choix peut s’avérer plus compliqué ou source d’angoisses et de stress ! Pourquoi ? Car décider de ce qu’on va faire après le bac n’est pas toujours simple, et que choisir revient à s’engager dans une voie et renoncer à d’autres ! C’est d’ailleurs dans ce genre de moments qu’une petite voix intérieure surgit et te dit « T’es sûr(e) de toi là ? Et si tu te trompais ? ».

Plusieurs options s’offrent à toi après le bac : travailler, voyager, faire une prépa, aller à la fac ou dans une école d’enseignement supérieur, faire un BTS ou un DUT, un service civique, … Tu décides finalement de te lancer dans tel type d’études et au bout d’un moment (quelques mois, un an, ou plus), tu te rends compte que ça n’est pas fait pour toi. Ça ne te plait pas, ça ne colle plus à tes attentes, à tes valeurs, tu préfères que ta passion reste un loisir et non un travail, tu voulais faire plaisir à tes parents mais tu n’arrives plus à faire semblant, … Et là, tu paniques !

Forcément, ça peut faire peur de se rendre compte qu’on veut changer de voie (ou de travail) mais c’est possible ! Et ça c’est plutôt cool et rassurant, non ? Puis tu peux être fier(e) d’avoir tenté l’expérience. Ça t’aura sûrement appris des choses, permis de faire de belles rencontres, et surtout de savoir davantage ce que tu veux et ne veux pas.

Et si tu es perdu(e), essaie de prendre le temps de trouver ce qui te correspondrait davantage. Tes professeurs, ami(e)s et/ou famille, des professionnels peuvent aussi t’aider à y voir plus clair !

Ami(e), Amour, ça ne va plus !

Il peut aussi arriver qu’une amitié ou une relation amoureuse ne te convienne plus, ou prenne une tournure négative, destructrice voir dangereuse. Tu réalises que tu dois y mettre fin mais pour un tas de raisons, c’est difficile. Tu peux avoir peur de blesser l’autre, de sa réaction, peur de regretter ton choix, etc. Parfois, tu t’en veux aussi car tu te sens coupable de t’être mis dans cette situation, ou tu te dis que tu t’es engagé(e) envers cette personne, que tu as fait des promesses.

Malheureusement, on ne peut pas promettre à quelqu’un de l’aimer toujours, de tout lui pardonner car on ne sait pas de quoi demain est fait. Puis les sentiments ne sont pas quelque chose que l’on contrôle. Tu as le droit de décider de mettre un terme à une relation amoureuse ou amicale si elle ne te convient plus, ou te fait du mal.

Attention pente glissante !

Parfois quand ça va mal, on peut s’engager dans une mauvaise voie en faisant de « mauvais choix ». Suite à un évènement douloureux par exemple, on peut avoir tendance à vouloir fuir la douleur, oublier sa peine dans des comportements dangereux pour soi comme une consommation excessive d’alcool ou d’autres drogues par exemple.

Certain(e)s vont aussi exprimer leur mal-être par des actes violents : bagarres, vols, vandalisme, mises en danger, etc., pouvant avoir de graves conséquences et donc amplifier les problèmes par la suite !

D’autres encore peuvent se laisser influencer et faire des choix de vie qu’ils risquent de regretter par la suite comme par exemple intégrer une secte, ou s’engager dans un mouvement extrémiste.

Ces mauvais choix, souvent fait dans une période de détresse, sont parfois les seuls moyens qu’on trouve pour s’évader d’une réalité jugée trop insupportable. Ça peut permettre de s’éloigner des problèmes pendant un court instant, mais c’est une illusion.

Il y a d’autres moyens d’aller mieux. Si tu te sens mal, n’hésite pas à demander de l’aide à tes proches ou à un professionnel de santé pour ne pas rester seul(e) avec ta douleur et trouver des solutions. Et si tu as un(e) pote qui semble s’engager dans une mauvaise direction, qui commence à se mettre en danger, qui change soudainement de comportement, essaie de lui parler.

Et n’oublie pas que tu as le droit de changer d’avis, de filière, de métier, d’ami ou de partenaire si tu sens que cela ne te convient plus, te fait souffrir ou te met en danger. Et s’il t’arrive de faire de mauvais choix et de culpabiliser par la suite, essaie de ne pas être trop dur(e) envers toi-même. Remettre les choses dans leur contexte permet souvent de prendre du recul et d’être plus compréhensif avec soi (et les autres aussi) !

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)