Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Service fermé
Publié le , Modifié le 7 juin 2017

Le vaginisme

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Il t’est peut-être déjà arrivé, lors d’un rapport sexuel de constater que la pénétration vaginale était impossible. En tant que garçon, ton pénis a beau être en érection, il ne peut pénétrer à l’intérieur du vagin de ta partenaire. Et en tant que fille, tu as beau être détendue et avoir envie de ce rapport, tu sens que ton vagin ne permet aucune pénétration. Que se passe-t-il ?

Qu’est-ce que le vaginisme ?

Il s’agit d’une contraction involontaire des muscles qui entourent le vagin, ce qui rend la pénétration impossible. Le pénis ne peut pas entrer et si on force, on peut ressentir alors de vives douleurs.

Le vaginisme rend l’examen gynécologique parfois difficile, voire impossible.

Il existe deux types de vaginisme : primaire et secondaire.

Le vaginisme primaire apparaît dès les premières relations sexuelles. Il peut se prolonger dans le temps. Le vaginisme secondaire intervient soudainement alors que l’on a eu une vie sexuelle épanouie, sans aucune difficulté de pénétration auparavant.

Les causes du vaginisme

Elles sont principalement d’ordre psychologique comme par exemple :

– Une expérience traumatisante par le passé (abus sexuel, examens médicaux douloureux)
– De précédentes pénétrations vaginales qui ont causé une douleur. La peur d’avoir mal prend alors le dessus et peut provoquer des contractions des muscles du vagin.
– Un stress et une incertitude concernant le rapport sexuel (doute sur l’efficacité de la contraception, peur d’être surpris par un tiers…).
– Une éducation stricte ou taboue par rapport à la sexualité.
– Une mauvaise connaissance de son corps : la femme peut s’imaginer avec un hymen indéchirable, un vagin de petite taille qui ne laisse pas de place pour le pénis…

Plus rarement des facteurs autres que psychologiques peuvent être en cause, comme une malformation du vagin ou une infection vaginale.

Quelles solutions pour soigner le vaginisme ?

Une fois que la cause physiologique a été écartée, il est souvent nécessaire de se faire aider par un gynécologue et/ou par un sexologue. Il existe des exercices permettant d’apprendre à détendre les muscles du vagin petit à petit tout en apprenant à connaître son corps pour mieux le contrôler. Ces exercices doivent souvent être accompagnés d’une prise en charge psychologique pour trouver l’origine du problème.

Beaucoup de femmes attendent des années avant de consulter, en moyenne entre trois ou quatre ans, alors que le vaginisme est un symptôme sexuel qui se guérit bien et se soigne très bien en quelques séances chez un sexologue ou parfois un gynécologue s’il a été formé à cette approche.

Si toi ou ta petite copine êtes confrontés à cette situation, n’hésitez pas à demander de l’aide !

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)